Lendemain de veille… Comment y survivre? Les Roger te donnent quelques trucs pour t'aider à surmonter cette épreuve

Ça y est, tu l’as fait, tu as fini ta session d’hiver. Maintenant que tes examens finaux sont terminés, tu es libre de t’employer à des activités plus plaisantes que faire des lectures, ou encore rédiger un travail de session.

Et puis, c’est l’été. Enfin presque, parce qu’à l’heure où j’écris cet article, il fait 12 degrés et il pleut. Ah, la météo montréalaise. Mais bon, si tu ne peux pas encore sortir tes shorts et tes flip-flops (c’est tu has-been, les flip-flops?), ça ne devrait plus trop tarder. Et qui dit été dit soleil, dit terrasse, dit sangria. En plus de cela, on a tou.te.s une fin de session à fêter (ou des mauvaises notes à oublier). Tu vois où je veux en venir? Pas la peine de faire ton innocent.e, je vois déjà la courbe de ta consommation d’alcool augmenter de manière exponentielle.

Faire le party, c’est cool. En revanche, ton état le lendemain matin l’est moins. Être en plein lendemain de veille un dimanche où tu peux rester éloigné.e de toute forme de vie humaine, c’est bin correct. Tu peux t’étendre sur ton divan, calé.e entre une couverture et 12 oreillers, pis écouter Netflix en mangeant des Lucky Charms et en attendant que ça passe.

Mais on s’entend, c’est l’été. Ne va pas me faire croire que tu ne sors QUE le samedi. Alors, dans le meilleur des mondes, on serait tou.te.s en vacances et on n’aurait rien à faire, zéro obligation. Sauf que, voilà, la vie est injuste, et c’est pour ça que pendant que certain.e.s se dorent la pilule sur une plage dans je ne sais quel pays chaud, d’autres ont un travail (ou deux), ou pire : un cours d’été.

On en arrive donc à l’objet de cet article : quoi faire quand il est 8h du matin, que tu as un shift/cours dans une heure pis que t’as encore l’impression d’avoir trop d’alcool dans le sang, des marteaux-piqueurs dans la tête et zéro énergie. Si tu lis ça et que tu te dis « oh damn, c’est tellement le genre de trucs qui m’arrivent », ou encore que c’est ton cas, là, maintenant, et bien écoute mes conseils, tu me remercieras plus tard (#phrasedemononcle).

Avant de dormir

C’est le moment où tu réalises que tu n’aurais pas dû faire ça. Il est environ 2 heures du matin, peut-être même plus tard. Pis t’as un shift de travail à 8 heures le lendemain matin. Wait. C’est rendu aujourd’hui, en fait. Ouch.

Posons les bases : oui, il faut que tu arrêtes de boire maintenant et OUI, tu as besoin de ces 3 heures de sommeil. Maintenant, avant de t’écrouler sur ton lit, tu as trois choses simples à faire :

1. Boire de l’eau. Histoire que tu n’aies pas qu’un seul liquide présent dans le corps, du gin tonic. Ça te permettra de sortir tout cet alcool de ton corps plus rapidement.

2. Ouvrir les rideaux. Comme ça, la lumière du jour t’aidera à te réveiller. Parce que déjà que tu n’y arrives pas quand tu dors 8 heures… imagine avec la moitié du nombre d’heures (+3 grammes d’alcool dans le sang). Si tu t’endors dans un jardin, tu n’auras pas ce problème, just sayin’.

3. Mettre 5 alarmes, avec des sonneries différentes, qui sonneront à des intervalles de 2 minutes. Parce que si tu n’en mets que 2, tu ne vas juste pas te réveiller. Note pour l’étudiant.e aguerri.e*: Si tu as un iPhone, enlève le mode « Ne pas déranger », qui empêche les alarmes de sonner. C’est dangereux, ces choses-là.

*Je mets ici une note, pour citer mon collègue Marc-Antoine Gignac à qui j’ai emprunté cette formulation. #pasdeplagiat (Merci Marc)

Le matin, avant de partir

Félicitations, tu as réussi le plus difficile : te réveiller. Désormais, tu devras lutter toute la journée contre les symptômes ô combien pénibles de la « gueule de bois ». Désolée! Le seul moyen d’éviter ça aurait été d’être plus raisonnable hier. Mais, par contre, tu peux essayer de rendre ça moins éprouvant.

Quoi boire?

Boire, ça nettoie ton organisme. Et selon ce que tu bois, ça peut même te redonner de l’énergie. Au lieu de te précipiter sur ta cafetière ou sur le distributeur de Red Bull, ou autres boissons énergisantes, mise sur les jus de fruits, pleins de vitamines. Si tu as le budget, tu peux même t’acheter une bouteille de Kombucha. Cette boisson à base de champignons, même si elle peut paraître étrange au premier abord, sera ta meilleure alliée après une soirée qui a fini un peu trop tard.

Explications : la caféine, même si tu as l’impression qu’elle te redonne de l’énergie sur le moment, va simplement augmenter ta pression artérielle. Résultat : tu seras toujours autant fatigué.e, mais en plus, tu seras nerveux ou nerveuse. À l’inverse, les vitamines vont t’aider à retrouver ton énergie sur toute la durée de ta journée. Pour revenir sur le Kombucha, cette boisson miraculeuse (tu es face à une convaincue) est susceptible de t’aider en toutes occasions : pendant tes révisions ou quand tu t’es levé.e trop tôt, ou bien quand tu as trop mangé : ça marche vraiment, et en plus, c’est complètement naturel!

Quoi manger?

J’aimerais pouvoir te dire de manger des fruits et des toasts sans gluten avec de la marmelade bio avant de partir travailler, mais 1. c’est trop cher pour toi et moi ; 2. on s’entend, les bagels du Tim Hortons (et les Timbits) ne sont jamais aussi bons qu’en lendemain de soirée. Mais bon. Si tu trouves un ou deux fruits en passant, c’est encore mieux (je te déconseille cependant de les acheter au Tim Hortons).

Médicaments, ou pas?

Même si tu as un mal de crâne de chien, évite de prendre des Advil : ça va juste calmer la douleur momentanément. Pour apaiser ta migraine, tu peux utiliser du baume du tigre, ou encore un mélange à base d’huiles essentielles de citron et de menthe poivrée (tu appliques l’un et/ou l’autre sur ton front, et tu devrais avoir vraiment moins mal au bout de quelques minutes). Si, après ça, tu as toujours mal, tu peux penser à prendre un cachet.

Autres trucs pour te sortir de ton état végétatif post-nuit-trop-courte

Si tu as le temps, fais du sport. Oui oui, tu as bien lu. Je te dis de bouger alors que tu as l’impression que tes membres n’ont jamais été aussi lourds, et que tu effectues chaque mouvement au ralenti. Une demi-heure de course à pied ou de natation – si tu as le luxe de vivre près d’une piscine – te permettront de rafraîchir ton corps et ton esprit avant d’aller travailler/en cours. Selon des sources anonymes, l’acroyoga est également une excellente façon de se ressourcer. Après ça et une bonne douche, tu devrais être aussi prêt.e que possible à affronter ta journée.

Et bien sûr, en tant qu’ambassadrice de l’ASNE, je me dois de te dire que la meilleure chose à faire pour éviter un lendemain de veille chaotique, c’est de boire moins et/ou de te coucher plus tôt. Comme on le dit chez nous à l’UdeM: la modération a bien meilleur goût.

Pour finir, je tiens à préciser que toutes ces connaissances ne sont absolument pas tirées d’expériences personnelles.

En te souhaitant un été trépidant!

The following two tabs change content below.
Claire

Claire

Baccalauréat en science politique

Me voilà étudiante française à la découverte du Québec, de l’université et des aléas de la vie étudiante. Jamais rassasiée, je suis constamment en recherche de nouvelles expériences, de rencontres impromptues. En six mois à Montréal, ma curiosité et mon enthousiasme m’ont poussée à m’impliquer dans une multitude de projets, à l’université et ailleurs. Je pense que rien n’est impossible, tant qu’on est assez fou pour y croire.

T’en penses quoi?

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *