On a testé pour vous… L’acroyoga!

4 minutes de lecture

Depuis le début de la session, mon chum et moi avons commencé un nouveau sport qui a été popularisé entre la fin des années 90 et le début des années 2000 : L’acroyoga.

Ce sport mélange l’esprit du yoga avec des acrobaties en utilisant le poids des corps pour trouver l’équilibre parfait dans toutes les positions. Les Roger nous trouvent vraiment quétaines… Bon ok, c’est vrai que ça l’est un peu, mais c’est aussi vraiment le fun!

A date, on a fait seulement 3 cours, mais on arrive déjà à faire quelques petites poses! Mon background d’artiste de cirque et la force de mon chum aide un peu… Même si bon, il nous reste BEAUCOUP de chemin à faire! J’ai décidé de vous faire un petit « Attentes VS Réalité » en allant prendre de jolies photos sur Internet et en les comparants avec nos œuvres. Ces dernières étant réalisées dans le jardin de mon chum, avec des équipements de sécurité assez inexistants et pas de « spot » (la personne qui assure la sécurité), on a décidé de ne pas réaliser les poses qu’on ne maitrise pas totalement, mais je vous assure qu’on est plus forts qu’il n’y parait!

L’acroyoga, c’est accessible partout! Il n’y a pas besoin d’installation particulière du moment que les personnes sont confortables et en sécurité. De plus, n’importe qui peut en faire, pas besoin d’être hyper sportif ou en « shape »  (même si ça aide). D’ailleurs, certaines femmes enceintes pratiquent l’acroyoga sans aucun problème! Pas d’âge minimum ou maximum. Dans le fond, l’important est d’être à l’aise avec son propre corps et celui de son partenaire.

La confiance est la base de l’acroyoga! Le voltigeur (celui qui est porté) doit être sûr de la concentration de la base (celui qui porte). La complicité peut aider dans ce cas-là! Je sais que mon chum manque parfois de concentration ou ne comprend juste pas comment effectuer un mouvement, mais je le connais assez pour savoir que s’il me sent tomber, il me le dira, ou il fera en sorte que je ne me blesse pas!

Dans notre cours, les couples sont nombreux, c’est vrais que c’est plus facile de commencer avec quelqu’un qu’on connaît, qui a le même niveau. Puis à force d’entraînement, c’est utile pour mieux connaître son partenaire, ses points d’équilibres et de forces, créer une meilleure connexion avec lui qui se poursuivra dans la vie quotidienne… Ok, c’est quétaine.

Pour être placés dans une position où nos corps s’équilibrent, nous devons quand même avoir de la force et du tonus musculaire. Pour augmenter ce tonus, nous avons appris toutes sortes d’exercices de respiration. C’est fou comme la respiration change tout! L’acroyoga, ce n’est pas que bon pour le physique et la flexibilité, c’est bon pour tout le reste de la vie quotidienne puisqu’on apprend à contrôler notre respiration pour se donner plus de force et gérer notre stress. Enfin, VOTRE stress, parce que moi j’connais pas tellement ça, le stress.

Si mon article t’a donné full envie d’essayer, alors n’hésite plus! Le Cepsum donne des cours le mercredi soir; Je pense que pour la session d’automne c’est un peu tard, mais penses-y pour la session d’hiver! C’est une super activité pour te détendre, l’ambiance est super et on sent que les profs sont passionnés par ce qu’ils enseignent. On s’y verra peut-être! 😉

The following two tabs change content below.
Kim

Kim

Perdue sur une île dans le Pacifique, je me suis soudainement retrouvée calédonienne à Montréal. J'ai déballé toute mon énergie à comprendre tout ce qui m’entourait et repérer les meilleures places à sushi. J'ai appris à faire ma lessive, payer mes factures et faire un budget pour les repas sushis. Accro aux sushis et allergique à l’inaction, j’essaye d’équilibrer ma vie entre études, relations sociales à la maisonnée, association étudiante et mon chum (et les sushis, mais je crois que je me répète).
Kim

Derniers articles par Kim (voir tous)

Il n'y a pas de commentaire

Écrire un commentaire