Manuel de survie pour premier hiver québécois

4 minutes de lecture

L’hiver s’en vient. C’est tristement inévitable, même si on prie tous en même temps pour rester en été pour toujours. Pour ma part, ça va être mon 3e hiver québécois…qui est mon 3e hiver tout court. Oui, tu te rappelles d’où je viens? L’hiver n’existe pas. J’ai donc dû m’adapter à cette nouvelle saison pleine de froid et de douleur, mais où les moustiques ne sont que souvenirs. Comme je suis une personne « full généreuse » pis toute, j’ai décidé de te partager mes petites astuces pour survivre à cet hiver. « Be ready ».

« ÉQUIPE-TOI »

Tu vois, c’est le premier point et c’est écris caps lock (verr.maj. en français) parce que je crie. Même si c’est cher, même si l’industrie du textile n’est pas la plus équitable, même si ce qui est dans tes prix est laid, même si tu crois que tu « n’es pas frileux », même si tu penses survivre avec ta veste achetée en France « parce que dans ta région, il neige et tout donc tu connais déjà ». Non.

Demande de l’argent à tes parents (d’ailleurs, si tu veux des techniques, j’ai un article qui s’en vient sur ça), économise, endette-toi (ou non, y’a des ressources pour éviter ça), mais va t’acheter un bon manteau d’hiver, des bottes adaptées au froid, une écharpe, des gants…

Pour ce qui est des gants et de l’écharpe, tu peux toujours t’en trouver au Dollarama ou dans des magasins plus « cheap », genre Walmart ou Canadian Tire. Contrairement à ce qu’on pourrait penser, y’a de beaux designs, c’est chaud et ça tient tout l’hiver! Alors je te conseille de ne pas trop dépenser sur ces items.

Pour les bottes, ça dépend vraiment du type de personne que tu es. Je suis TRÈS TRÈS frileuse (genre, en automne je pleure) et pourtant je n’ai pas besoin de grosses bottes types Sorel en hiver. Je me contente de petites bottes. L’important est qu’elles soient étanches et que tu n’aies pas froid aux pieds. N’oublie pas que si tu vas faire une excursion dans le nord, ça ne te prend pas les mêmes bottes qu’à Montréal…à chaque région sa peine.

Quant au manteau… sort le cash. Ça coûte cher, mais ça en vaut la peine. N’hésite pas à prendre un manteau long, qui arrive aux genoux. C’est sûr, c’est peut-être moins beau, mais le matin du 4 février, tu t’en foutras pas mal de la beauté de ce que tu portes.

Bref, étape indispensable.

Fais-toi des amis

C’est certain qu’avoir des amis, c’est cool tout le temps, mais ça l’est encore plus en hiver. En effet, qu’on le veuille ou non, on connaît presque tous une petite baisse de moral pendant cette saison : le froid, le manque de soleil, l’année scolaire bien avancée…on fatigue, c’est certain. La pire chose que tu puisses faire dans ces cas-là est de rester chez toi. C’est SÛR qu’on en a tous envie, de se vautrer dans des plaids devant Netflix (en mangeant des sushis), mais tente de te trouver des amis (ou juste un ami très très proche genre) pour faire cette activité avec toi! Le social, ça réconforte toujours! Si tu es plus du genre festif, alors n’hésite pas à aller te réchauffer avec une petite bière ou chocolat chaud et beaucoup d’amis (ou l’inverse) et chanter joyeusement des chansons quétaines en oubliant la température. C’est toujours le fun.

Explore, découvre, observe

Même si mon sous-titre fait penser à une émission de « Nature et découverte », l’important y est : SORS DEHORS. Et par « dehors », je ne parle pas d’aller à l’université ou à La Maisonnée, mais bien du dehors… dehors. Il existe de nombreuses montagnes au Québec, qui en plus d’être belles, sont parfaitement adaptées aux débutants, comme aux plus agiles. Ski, snow, randonnée de raquettes (ark), luge, il y en a pour tous les goûts! C’est une belle occasion de s’initier aux joies des sports d’hiver. D’ailleurs, une association existe à l’UdeM, le CSSUM, qui réunit plusieurs amateurs de glisses et qui propose plusieurs sorties durant l’hiver.  Autre super plan : La Clef des Champs de l’Action humanitaire et communautaire, qui propose des sorties remplies d’aventure tout au long de l’année!

Apprécie

C’est sûr que c’est facile de trouver des raisons de détester l’hiver. Il fait froid, ça glisse, on est enrhumé, la neige c’est nul… on le sait. Mais ce n’est pas parce que l’hiver a des défauts qu’il n’a pas des qualités! Prends le temps de regarder les paysages, joue dans la neige, bois des chocolats chaud au bord du feu dans un chalet et je t’assure que l’hiver trouvera une place dans ton cœur. Cette saison est la mal-aimée du groupe des saisons, c’est donc normal qu’elle se venge, mais si tu commences à montrer à l’hiver que tu l’aimes, alors l’hiver te remerciera. J’suis un peu freak, mais c’est vrai pareil ok?!

Passe un bon hiver!

The following two tabs change content below.
Kim

Kim

Perdue sur une île dans le Pacifique, je me suis soudainement retrouvée calédonienne à Montréal. J'ai déballé toute mon énergie à comprendre tout ce qui m’entourait et repérer les meilleures places à sushi. J'ai appris à faire ma lessive, payer mes factures et faire un budget pour les repas sushis. Accro aux sushis et allergique à l’inaction, j’essaye d’équilibrer ma vie entre études, relations sociales à la maisonnée, association étudiante et mon chum (et les sushis, mais je crois que je me répète).
Kim

Derniers articles par Kim (voir tous)

Il n'y a pas de commentaire

Écrire un commentaire