5 types de personnes en « semaine de lecture »

3 minutes de lecture

Ça y est, on y est! La merveilleuse d’octobre tant attendue est de retour! Et oui, celle où on se dit qu’on va s’avancer, faire toutes nos lectures et qu’on étudie fort fort pour nos examens qui auront lieu la première semaine de novembre… Lors de mon dernier « reality check », il me semble que ça se passe pas vraiment comme ça. Du moins, pas pour tout le monde. Donc pour toi, qui vis ta première « semaine de lecture » à l’UdeM, voici 5 portraits types auquel tu pourrais t’identifier.

1. L’aventurier

Il y a toujours un avide de voyage qui n’attend que ce moment opportun pour se payer un billet d’avion et oublier le froid de l’automne. L’été lui semble déjà loin et pas question d’attendre à Noël pour découvrir le monde! Partir le soir même de son dernier examen et réapparaître une dizaine de jours plus tard. Paris, New York, San Francisco, name it! Toutes les excuses sont bonnes pour aller rejoindre un membre de la famille à l’autre bout du pays ou pour aller découvrir un nouvel endroit. Tant qu’on ne manque aucun de ses examens, tout va bien!

2. Le flâneur

C’est celui qui, le premier matin de la semaine, se réveille à 14h00. Rien ne le dérange plus que devoir se lever à 6h30 pendant la session pour éviter la circulation et arriver à une heure raisonnable à ses cours. Pour une fois qu’il peut se le permettre, le réveil matin restera éteint une fois pour toutes. Une semaine sans se présenter à l’UdeM, c’est synonyme de robe de chambre, « comfort food » et Netflix. Une semaine de congé pour ne rien faire. Pas besoin de mettre le nez dehors, juste rester sous la couette aussi longtemps qu’on le veut. Il faut peut-être prévoir un soir ou deux pour réajuster son horaire de sommeil avant le retour en classe, mais à part ça, aucun souci. Le ménage et le reste, on se revoit la semaine prochaine!

3. Le studieux

Que tu aies des examens au retour de ta semaine ou non, la question ne se pose même pas: c’est certain que tu vas passer la semaine le nez plongé dans tes livres. Soit pour t’avancer, soit pour mieux performer lors du jour J. Pour toi, la semaine de lecture c’est un peu comme un petit cadeau venu du ciel. Enfin avoir du temps pour avancer tes travaux afin de ne pas être à bout de souffle jusqu’au 22 décembre. C’est bien sage d’en profiter, parce que tu sais très bien qu’une aussi belle occasion ne se représentera pas de sitôt. Let’s do this!

4. Le solitaire

On connaît tous quelqu’un qui n’attend que cette semaine pour s’enfuir et se réfugier à son chalet, loin de la ville et de la population. C’est pas parce qu’il n’est pas sociable; il a juste besoin de passer du temps dans la cabane en bois rond, à caresser son chat et à se balader dans la forêt. La tranquillité et le feu foyer, loin du bruit de la ville et de la télé, c’est une occasion en or pour se recentrer sur ce qui est important pour lui. Que ça soit de penser à sa vie et à ses futurs projets, de se plonger dans un roman qui demande beaucoup d’amour et de temps, ou encore d’écrire un recueil de poème avec un arrière parfum de Spleen. Prendre du temps pour soi, c’est pas à négliger, surtout quand on se donne autant dans nos travaux le reste de la session!

5. Le party animal

Que ce soit parce que ton anniversaire tombe pendant ta semaine de relâche (lucky me!) ou parce que t’es en congé le lendemain, c’est la semaine rêvée pour certains pour refaire le plein de « wilderness ». Revoir tes amis qui étudient à Sherbrooke ou à Québec, ou encore sortir avec ceux qui étudient en médecine que t’as pas vu depuis des mois parce qu’ils sont en médecine: chaque soirée représente une occasion de plus pour te la couler douce avec les meilleurs! Une bonne bière dans un bar de quartier, un drink fancy au centre-ville ou encore te déhancher dans un club beaucoup trop bondé. Il n’y a rien de mieux que la semaine de lecture pour profiter des party sans trop t’en vouloir le lendemain matin d’avoir procrastiné!

Le plus beau dans tout ça, c’est que tu peux être tout ça en même temps, ou presque! 2 jours au chalet, tes fins de semaine dans les bars, quelques après-midi d’étude et des matins au chaud sous la couette. Peu importe comment tu le fais, profite de ta semaine à fond: c’est ton dernier cadeau avant les vacances de Noël!

The following two tabs change content below.
Camille

Camille

Fan finie de Pink Floyd depuis trop longtemps, je ne pourrai pas non plus vous cacher que j’ai un faible pour la caféine (chocolat inclus). Mon amour pour l’Italie en est partiellement responsable; pour le reste, je n’oserais jamais avouer que c’est pour me garder éveillée en cours à 8h30. Globe-trotteuse à temps partiel, je fais continuellement le plein d’énergie au travers de mes escapades et de mes rencontres, tant à l’étranger que dans mon cher Montréal.
Camille

Derniers articles par Camille (voir tous)

Il n'y a pas de commentaire

Écrire un commentaire