La déchéance de ton budget

Le mois de novembre est certainement un mois plutôt gris et un peu moche. Et ça peut aussi être un mois où ton compte en banque a un peu mal.

Il y a eu le paiement des frais de scolarité en octobre, et il y a Noël qui arrive bientôt. On est déjà à la moitié de la session, et il se peut que ce temps de l’année t’apporte quelques difficultés financières.

Budgéter

Tenir un budget, ce n’est pas toujours évident. Tu as beau le planifier, mais c’est surtout le fait de s’y tenir qui peut devenir compliqué. Personnellement, je fais un suivi de mes dépenses dans un cahier. Ça me permet à la fois de garder des traces des sphères dans lesquelles je dépense le plus et d’utiliser ces informations pour avoir une idée de mon budget. Je t’avoue que j’ai tout de même de la difficulté à respecter mon budget, même quand je l’établis au début de l’année et que je ne le range pas trop loin pour toujours l’avoir proche en cas de besoin. Bon après, c’était une de mes résolutions de 2018 et c’est peut-être pour ça que ça n’a pas super bien fonctionné… Si tu désires te faire un budget, mais que tu ne sais pas trop par où commencer ou comment faire, il y a des séances d’information qui sont données par le Bureau de l’aide financière (BAF). Les conseillers sauront (beaucoup mieux que moi!) te conseiller à ce sujet.

Réorganiser

Un peu dans l’idée du budget, il y a la réorganisation. En passant, je ne suis absolument pas là pour te faire la morale. Je veux seulement te partager un truc qui fonctionne pour moi. En gros, en termes de dépenses, j’essaie de prioriser. Si je sais que j’aurai bientôt besoin de payer telle ou telle chose, je me fais une liste et je regarde ce qui est prioritaire, et ce qui peut attendre. Psst! Comme le temps des fêtes approche, il y a peut-être certaines choses dont tu as besoin, mais qui peuvent attendre, et qui peuvent se retrouver sur ta liste de souhaits… Couper dans les sorties ou essayer de trouver des sorties moins chères ou gratuites peut aussi t’aider. Te préparer des lunchs l’avance pour diminuer la tentation de passer à la cafétéria ou dans les concessions alimentaires (honnêtement, je suis la première à être tentée par les collations des concessions alimentaires du campus Laval) peut également faire une grande différence.

Ressources

Il y a plusieurs ressources à l’UdeM pour t’aider si tu éprouves des difficultés financières, en plus des séances d’informations sur le budget. L’aide d’urgence en est une, par exemple. Pour y avoir accès, tu dois contacter le BAF et prendre rendez-vous avec un conseiller qui va évaluer ta situation. Le BAF offre également de l’information par rapport aux dettes et des trucs pour les gérer.

Il y a aussi la banque alimentaire, qui se situe au pavillon André-Aisenstadt. Tu peux y aller pour obtenir des denrées gratuites. Ça peut te libérer d’une bonne partie du stress financier lié à l’épicerie et l’alimentation. Grâce à l’Action Humanitaire et Communautaire, tu peux également accéder aux paniers économiques de fruits et de légumes, qui sont un autre moyen d’alléger les dépenses allouées à la nourriture.

Bref, il y a tout un tas de ressources à l’université qui peuvent t’être utiles au niveau financier et contribuer à te libérer du stress qu’un compte de banque en mal peut engendrer.

The following two tabs change content below.
Jasmine

Jasmine

Baccalauréat en travail social – Campus de Laval

J’ai une âme d’artiste et de rêveuse; la musique, la lecture, l’écriture et le dessin sont vitaux pour moi. En classe, je suis souvent perdue dans mes pensées, des mondes extraordinaires issus de mon imagination. J’apprends peu à peu à aimer Montréal lorsque je me risque à l’extérieur de ma belle ville de Laval et de son campus, surtout pour les festivals et les conventions geek qui s’y tiennent l’été! En hiver, je reste plutôt cloîtrée chez moi à pester contre le froid, tasse de thé à la main.

T’en penses quoi?

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *