Nikolas

« Si vous parlez à quelqu’un dans une langue qu’il comprend, cela entre dans sa tête. Si vous lui parlez dans sa langue, cela va droit dans son cœur » a dit Nelson Mandela.

 

On sait tous qu’apprendre des langues ouvre des portes et plusieurs vont citer les « avantages professionnels » que cela apporte, mais les bénéfices de parler plusieurs langues vont bien au-delà. Étudiant en cultures et langues modernes, j’en parle six (espagnol, français, anglais, portugais, italien et allemand) et, dès septembre, le catalan s’ajoutera à la liste. Je dois avouer que, avec le temps qui passe, je ne fais que découvrir de nouveaux bénéfices à l’apprentissage des langues.

 

Mon amour pour les langues vient avec un amour pour les cultures du monde. Il y en a tellement que je pense que c’est impossible de toutes les découvrir dans une seule vie (ce moment où tu commences à croire en la réincarnation). J’aime extraire ce qu’il y a de mieux dans chacune des cultures. Puis, pour celles dont je n’ai pas encore appris la langue, j’ai encore la vie devant moi. Une vie d’aventures, de « fun » !

 

Avant d’arriver au Québec, je vivais en Colombie, où ma famille faisait partie de la classe aisée. On habitait dans un quartier privilégié de Bogotá. Ma sœur et moi allions à la meilleure école de la ville. Puis, en 2011, nous sommes venus au Canada comme demandeurs d’asile et nous avons commencé une nouvelle vie, de zéro! On était une famille qui, comme beaucoup de familles immigrantes, réussissait à peine à subvenir à ses besoins. J’ai donc vécu deux mondes complètement différents. Ceci dit, je suis convaincu que rien n’arrive au hasard. Chacun à sa propre vie et sa propre histoire, ainsi que ses propres capacités pour prendre sa vie en main.

 

Oui, chacun de nous a vécu différentes choses dans sa vie et a ses propres peurs. Moi, j’ai eu des peurs en tant qu’immigrant, en tant qu’adolescent, en tant qu’étudiant et aussi en tant que diabétique type 1. Les premiers mois et premières années suite à mon diagnostic ont été remplis de rendez-vous médicaux, de stress et d’un processus de découverte de la maladie. Maintenant, je me promène avec le diabète par tout où je vais, et je vise toujours à prendre de plus en plus soin de mon corps. En fait, cette maladie a tellement changé ma vie pour le mieux! C’est comme si elle avait été un catalyseur pour laisser plusieurs peurs se dissiper et faire place au bien-être de manière générale.

 

Puis le bien-être, pour moi, c’est aussi s’impliquer. Je trouve que c’est en s’impliquant qu’on redonne à notre communauté. Depuis mon arrivée au Québec, j’ai eu à cœur la participation active dans ma communauté; membre de conseils étudiants, tuteur, organisateur et animateur d’évènements culturels, bénévole pour des campagnes sociales, etc. Cerise sur le gâteau,  j’offre des cours de Zumba à contribution volontaire ! #Fiesta !

 

Je me suis dit que pour que ma vie fleurisse ici (et par tout où j’irai), il suffisait de faire de mon mieux. Et la vie a corroboré cela, car les efforts ont porté et portent constamment leurs fruits… en abondance.

The following two tabs change content below.
Nikolas

Nikolas

Baccalauréat par cumul en langues modernes

Je suis un Québécois d’origine colombienne qui adore les langues. Psst, j'en parle 6! Je fais un bac par cumul en langues modernes, un programme qui me passionne en raison de son choix de cours et de la disponibilité des profs. Aussi parce que les langues ouvrent des milliers de portes et plus il y en a d’ouvertes, plus on peut contribuer au changement. Instructeur de Zumba, passionné du bien-être et de l'alimentation saine, je saurai partager avec tous mes « good vibes ».

T’en penses quoi?

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *