Combat des quartiers : qu’est-ce qu’une ville sans son Centre-ville?

Très cher[ère] collègues, l’heure est grave. Nous devons impérativement adresser un problème majeur s’étant installé au sein de notre équipe. Il est difficile d’aborder la situation sans vexer l’un[e] d’entre vous. Or, par respect du mandat qui nous a été attribué et des étudiant[e]s de la communauté de l’Université de Montréal, je me dois de dénoncer la fausse information dont vous faites la promotion dans le contexte de la série d’articles sur les quartiers de Montréal. Le Centre-ville est irréfutablement le quartier immanquable à Montréal. Cela dit, je tâcherai d’avertir nos supérieurs[es] afin qu’il exige la correction des articles précédemment et à venir afin de s’assurer qu’aucune erreur ne dans les prochains articles. Vous me voyez navré d’utiliser la force ainsi, mais la situation l’impose.

Avec amour,

Megan

Sur ce, partons à la découverte du Centre-ville, l’incontournable quartier montréalais ! Qu’est-ce qu’une ville sans son centre-ville ? Le Centre-ville est certainement l’endroit incontournable à visiter lors de la découverte d’une nouvelle ville. Il est aussi un pilier essentiel au développement des quartiers avoisinant. Aimer Montréal sans aimer son Centre-ville serait comme aimer la poutine, mais sans fromage !

Le quartier des spectacles : l’art et la culture au Centre-ville

Son histoire (de façon très brève)

L’actuel Centre-ville n’a pas toujours été le cœur de la métropole. Dans les années 1800, on y retrouvait plutôt des champs et le centre des activités était alors localisé dans l’actuel Vieux-Montréal. Composé de vieux de bâtiments, le quartier était étroit et l’air y circulait faiblement. Ces aspects conduisent alors la bourgeoisie de l’époque à s’évader afin d’aller occuper le vaste espace devant la montagne du Mont-Royal. Ce dernier deviendra ainsi un quartier résidentiel dont les nouveaux[elles] occupants[es] sont l’élite anglophone qui commande le destin du Canada.

L’activité économique et les commerces initialement situés sur la rue Notre-Dame et la rue Saint-Jacques déménagent alors sur la rue Sainte-Catherine. Cette migration provoque l’installation de plusieurs grands commerces et sociétés, accélérant ainsi le développement urbain de l’espace. Les années 1960 marqueront d’ailleurs un élan de modernisation pendant lequel les bâtiments datant des années 1880 à 1920 seront démolis laissant place aux tours.

La vue sud de la rue McTavish à partir de l’avenue Docteur-Penfield. À gauche, une photo prise en 1890 et à droite, à l’an 2000. Le livre « D’après Notman » de Andrzej Maciejewski vise l’utilisation de la photographie afin d’apprécier l’évolution de la ville.

Afin d’illustrer ce passage vers l’actuel centre-ville montréalais, je vous invite à visiter le Crew collective & café. Ce café à l’ambiance décontracté et au décor unique était anciennement la Banque Royale du Canada. Depuis 1962, cette banque canadienne qui occupe une place de premier plan dans le monde financier se trouve à la Place Ville-Marie, soit le cœur économique du Québec. Ce déménagement est donc une illustration concrète de l’urbanisation montréalaise vers un centre-ville moderne et international.

Certains vestiges de l’époque où le Centre-ville était un quartier résidentiel sont toujours visibles. En effet, si on porte attention aux rues transversales à Saint-Catherine, il sera parfois possible d’apercevoir des manoirs de l’époque.

Une vue de la rue Ontario permettant d’apprécier l’évolution du Centre-ville. On y voit premièrement un bâtiment avec commerces et logements typique des faubourgs. Ensuite, une institution financière avec une architecture néoclassique. De l’autre côté de la rue, on voit un bâtiment manufacturier. Finalement au loin, on voit de grands projets urbains : des bâtiments de grande hauteur.

Le Centre-ville dans toute sa splendeur

Un climat urbain y règne comme nulle part à Montréal ! Les sens et le temps te manqueront pour y voir tout ce qui s’y trouve. En t’y baladant, tu seras submergé[e] par une vitalité vivifiante. Chaque coin de rue est habité par une énergie bouillonnante à laquelle s’entremêle l’effluve de tous ces restaurants aux odeurs les plus délicieuses les unes que les autres.

Il m’est bien sûr impossible d’aborder l’entière étendue de la beauté qu’offre le Centre-ville. Je m’en tiendrai alors à certaines adresses incontournables. Sachez toutefois que même après plusieurs années de vie dans notre grande métropole, je continue de découvrir de nouveaux endroits à chacune de mes visites. Ce quartier arrive toujours à me surprendre !

De la montagne du Mont-Royal et ses multiples sentiers et points de vue jusqu’au quartier des spectacles, foyer artistique et culturel de la métropole, le Centre-ville en offre pour tous les souhaits. Le Centre-ville est également un quartier incontournable quant au night life. On y retrouve plusieurs bars aux ambiances multiples. Patrimonialement, le Centre de commerce mondial de Montréal vaut sans aucun doute le détour. Il a été construit de sorte à intégrer plusieurs édifices historiques. À l’intérieur, on y retrouve également une portion d’anciennes ruelles des Fortifications, ainsi qu’une portion du mur de Berlin obtenu lors du 350e anniversaire de Montréal ainsi qu’une sublime fontaine. Le Centre-ville peut aussi nous impressionner par ses gratte-ciels imposants.

La vue sur le Centre-ville à partir de l’île Sainte-Hélène
The following two tabs change content below.

Megan Lapointe

🤸 Un tout petit peu hyperactive !

🍴 On mange et on discute ?

☀️ Amoureuse du soleil

⚖️ Passionnée par les enjeux de justice sociale

T’en penses quoi?

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *