Combat des quartiers : La Petite-Italie, ton chez-toi méditerranéen

S’il y a du bon dans le confinement auquel nous avons été contraints au cours de la dernière année, c’est qu’il nous a permis de prendre conscience de l’influence que peut avoir l’environnement urbain sur notre vie. Alors que le Québec sort tranquillement de son état léthargique au rythme de la vaccination, les Roger ont tenu à rendre hommage à leurs quartiers respectifs qu’ils ont tranquillement adoptés à force de promenades impromptues entre deux cours en ligne.

Au cours de l’été, les ambassadeurs et ambassadrices seront appelés à défendre farouchement leur milieu de vie dans une série d’articles intitulée le Combat des quartiers. Que tu sois en quête du quartier idéal où élire domicile ou que tu sois simplement curieux d’en savoir plus sur le riche panorama urbain qu’offre Montréal, la lecture de cette série d’articles te comblera. Que le combat commence! Cœurs sensibles s’abstenir…

La cloche de la récré a sonné, les enfants. 🔔 C’est le temps de rentrer faire vos devoirs. Je dis ça non pas à toi qui lis, mais bien à mes collègues ambassadeurs. Un quartier, ça se défend avec ses tripes. Comme si ce n’était pas assez, nous, les Italiens, nous mangeons des tripes. Oui, je suis à ce point motivé à l’idée de vous parler de la Petite-Italie. Je ne reculerai devant rien pour défendre l’honneur de la patria. 🇮🇹

C'est du sérieux, ici. (Photo: Pascal-Olivier)

Faisons les choses con criterio, avec mesure. Si je te parle de la Petite-Italie, ce n’est pas seulement parce qu’il y fait bon vivre ; c’est surtout parce qu’on y vit la dolce vita étudiante. Laisse-toi donc guider dans cette balade typographique. Tu verras ce que je veux dire… 😌

Photo: Pascal-Olivier

Un quartier d’histoire…

Mets-toi mentalement sur l’avenue Henri-Julien, à l’intersection Dante. Devant toi s’ouvre la rue d’où tout a commencé. Une présence italienne est attestée dans le quartier dès 1860.

Les premières vagues d’immigration italienne à Montréal se sont agrégées autour de ce qui deviendrait l’église Notre-Dame-de-la-Défense au début du XXème siècle. Peu à peu, de petits commerces et restaurants sont apparus dans le voisinage immédiat.

L'intersection en question (Photo: Pascal-Olivier)

… un quartier d’une classe indémodable! 

Balade-toi aujourd’hui dans la Piccola Italia et tu trouveras deux — pas un, mais deux — restaurants à chaque coin de rue. Le mieux dans tout ça? Tu tomberas tant sur des petits bouis-bouis sans prétention (mais aux menus alléchants) que sur des restos des plus élégants. Entre les deux, les cuisines familiales ne manquent pas à l’appel. Dans tous les cas, tu y trouveras ton comble à la Saint-Valentin (ou pour se garnir la panse entre colocs). 🍕

 

Même les soirées d’été, on peut se déposer pour un Aperol Spritz. Ici, à la Pizzeria Napoletana, vous ne pouvez pas vous tromper en matière de pizza. (Photo: Pascal-Olivier)

La meilleure adresse pour une pizza, à mon humble avis? Dans le quartier, je voterais pour la Bottega. Sinon, récemment, j’ai essayé la Gema avec mon groupe des cours d’italien de l’UdeM. Ils ouvrent une petite fenêtre sur le côté du restaurant et tu peux commander ta pizza da asporto (pour emporter) directement à partir du trottoir! Tu sais maintenant comment épater tes potes quand tu les feras visiter ton nouveau quartier préféré. 😎

Commander à la fenêtre et manger dans la rue… on goûte vraiment à l’Europe! 🙏

Deux dernières adresses pour clore la bouffe : la pâtisserie-boulangerie Alati-Caserta est incontournable pour le dessert. Si t’es de passage, arrête-toi pour un espresso et un cannolo : tu ne le regretteras pas. 😉 Autrement, si tu as un petit creux, tu peux attraper au vol un succulent panino chez Porchetta : parfait pour prendre le métro à la station De Castelnau (à 5 minutes à pied) et te rendre à l’UdeM en moins de 15 minutes!

Les services y abondent 

Avec deux pharmacies, une friperie Renaissance, une SAQ et un Provigo dans les environs, rien n’y manque! L’incontournable épicerie Milano sera ton point de référence dans le coin : tu reviendras pour du bon café, des pâtes fraîches et mille autres produits fins, c’est promis.

Comme si ce n’était pas assez, le marché Jean-Talon, plus grand marché à aire ouverte en Amérique du Nord, se trouve au cœur du quartier. Été comme hiver, j’aime arpenter les allées et me laisser tenter par quelques découvertes. 👅

Photo: Pascal-Olivier

Niveau transport, tu exulteras : la Petite-Italie est on ne peut plus centrale. Le quartier est délimité par les stations De Castelnau et Rosemont. La station Jean-Talon, une station-pivot du réseau de transport en commun, n’est pas loin non plus. Tu n’es donc jamais loin des lignes bleue et orange. Si ce n’est pas encore assez clair, je répète qu’il est possible de se rendre à l’UdeM en moins de 15 minutes.

Mon record jusqu’à maintenant est de 9 minutes! 🚇 C’est presqu’aussi vite qu’en Ferrari. 🏎

Si tu veux sortir au centre-ville, il te suffira de prendre la 55 (métamorphosée en 363 durant la nuit) pour y arriver en moins de 20 minutes. Pas besoin de te compliquer la vie si tu veux rester près de la maison. De la folle ambiance de la Taverne Cobra à la tranquillité de la Brasserie Harricana, tu auras une soirée à ton goût. 💃🕺🍸

Un quartier rythmé, comme les études

Ça bouge dans la Petite-Italie : chaque fois que tu descendras à De Castelnau, tu auras le goût d’essayer un nouveau commerce, de t’arrêter pour un café ou pour un gelato. Que tu sois lève-tôt ou couche-tard, tu y croiseras toujours de la vie. Pour un pique-nique ou un petit entraînement, les parcs Jarry et de la Petite-Italie te combleront.

Durant la Semaine italienne, avant la COVID-19… on espère revoir ça bientôt!
Pendant l’été, des films italiens sont projetés en plein air… parfait pour se retrouver en famille ou entre potes! (Gracieuseté de Pascal-Olivier pour la photo, encore une fois!)

Tu vois ce que je veux dire, maintenant? 😃 Fais un tour pour un caffè et tu y resteras… c’est mon pari!

Poursuivre la lecture

Pour découvrir les autres autres articles du Combat des quartiers, c’est par ici :

Sud-Ouest
Villeray

The following two tabs change content below.

Riccardo

🌻 Je suis hyper matinal.

🍋 « Je pleure en napolitain ».

🔭 Ma curiosité est sans bornes.

⛵️La contemplation : mon mode de vie.

T’en penses quoi?

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *