Habitudes à (ré)adopter pour la rentrée

La rentrée approche à grands pas. Certes, il est important de bien s’équiper pour la rentrée. Parfois, on peut aussi prendre des «résolutions de la rentrée». Un peu dans l’idée de ces résolutions, il faut parfois reprendre certaines habitudes qui peuvent être un peu délaissées durant l’été.

Je ne sais pas si c’est aussi ton cas, mais j’ai tendance à avoir un peu plus de difficulté avec les routines (de façon générale) en été. Peut-être parce que mon horaire est moins régulier que pendant les cours. Peut-être parce qu’il varie d’une semaine à l’autre, ce que fait rarement mon horaire d’école.

L’alimentation

Souvent, l’été, je ne dîne pas. Je prends plutôt l’habitude de grignoter, ce qui n’est pas toujours génial. Des fois, c’est parce que je travaille sur l’heure du dîner (je faisais souvent des shifts de 11 h à 15 h 30 à mon ancien emploi). D’autres fois, c’est simplement parce que j’oublie de regarder l’heure. Je vais me chercher un truc à grignoter, « en attendant ». Et au final, je mange un «vrai» repas seulement au souper. C’est une habitude que j’ai un peu de mal à reprendre quand l’école recommence. D’un côté, je pense à manger parce que mon horaire de cours prévoit une période « dîner ». De l’autre… je n’aime pas me faire des lunchs. Pas parce que je n’aime pas manger, simplement parce que je n’aime pas les lunchs. J’ai toujours eu du mal avec la plupart des sandwiches et les pâtes dans le thermos dont la sauce sèche fait tout coller ensemble. Et j’ai toujours eu du mal avec la planification des lunchs… surtout le fait d’oublier la moitié de mon lunch au frigo parce que je dois apporter un thermos et que je me mélange dans mes affaires le matin. Heureusement, les concessions alimentaires de l’université font le bonheur de mon estomac! (Mais pas de mon portefeuille!)

Et côté déjeuner? Pour ma part, je déjeune toujours. Mais il y a des matins où ça me tente moins. Des matins où j’ai trop mal au cœur pour manger, parce que c’est trop tôt. Des matins où je me dis que je pourrais « skipper » le déjeuner, parce que c’est presque l’heure du dîner. Bref, peu importe la raison, les gens oublient parfois de déjeuner le matin, ou évitent de déjeuner de façon volontaire. Ça arrive. Je comprends tout à fait les gens qui n’aiment pas déjeuner. Tsé, j’aime pas les lunchs, alors je suis pas là pour juger. Ce que je veux dire, c’est que reprendre (ou prendre) l’habitude de déjeuner le matin, ça peut être bénéfique pour la concentration et l’énergie… Surtout quand on a cours à 8 h 30! Ok, le café aussi, ça peut aider, mais le déjeuner est un repas quand même pas mal important. Et si, pendant l’école, tu te lèves trop tôt pour avoir faim, ça peut être une bonne idée de t’apporter un p’tit truc à manger à l’école. De mon côté, j’ai déjà testé le smoothie avec des fruits et des céréales, et j’ai pas mal apprécié le tout quand mon ventre grognait à la pause!

Le sommeil

Tu me vois peut-être venir avec le prochain point… le sommeil! L’été, mon horaire de sommeil est plutôt irrégulier, en grande partie parce que mes journées sont moins semblables les unes aux autres que pendant l’école. C’est pour ça que, environ une semaine avant que l’école recommence, j’essaie de retrouver un rythme de sommeil plus régulier. De me coucher tôt et de me lever tôt, histoire de ne pas être trop poquée à mon premier cours! Quand j’arrive à me créer une routine de sommeil qui « fitte » avec mon horaire académique, je reste attentive (un peu) plus longtemps en classe.

Le budget

L’avant-dernière habitude que j’essaie d’adopter en début de session, c’est de me remettre à économiser. C’est surtout parce que l’été, je suis souvent tentée de dépenser de l’argent pour des activités et de la nourriture (comme de la crème glacée chez Pineault). Et puisque, souvent, je réduis mes heures de travail durant la session, je me dis que l’idéal, c’est de réduire considérablement mes dépenses… En bouffe, principalement. T’sais, les concessions alimentaires dont je te parlais plus tôt? Elles sont bien tentantes, mais si je m’achetais une collation là-bas pour chaque cours, je finirais ruinée assez rapidement. C’est ce que j’ai réalisé après ma première session à l’université (oups).

Le bien-être

Sinon, il y a une habitude que j’essaie surtout de conserver plutôt que d’acquérir quand les cours commencent : prendre du temps pour soi! De mon côté, j’y arrive sans trop de mal l’été, mais on dirait que dès que l’école recommence, j’ai beaucoup plus de misère à continuer à la faire. Parce que bientôt, ce sont les lectures, les travaux et les examens qui s’ajoutent (et s’accumulent parfois). Si, toi aussi, tu as du mal à prendre du temps pour toi (pendant l’école ou pendant l’été), j’ai un conseil pour toi. Tu n’as pas besoin de chercher à te libérer plusieurs heures par semaines, alors que tu n’as pas tout ce temps de disponible. Prendre soin de soi, ça peut revenir à prendre 5 minutes pour faire un exercice de respiration. Ça peut être le fait de procrastiner un peu, histoire de faire une pause. Ça peut être le fait de rajouter des bulles dans son bain. Ça peut prendre tellement de formes, sans nécessairement prendre trop de temps. Et c’est super important!

The following two tabs change content below.
Jasmine

Jasmine

Baccalauréat en travail social – Campus de Laval

J’ai une âme d’artiste et de rêveuse; la musique, la lecture, l’écriture et le dessin sont vitaux pour moi. En classe, je suis souvent perdue dans mes pensées, des mondes extraordinaires issus de mon imagination. J’apprends peu à peu à aimer Montréal lorsque je me risque à l’extérieur de ma belle ville de Laval et de son campus, surtout pour les festivals et les conventions geek qui s’y tiennent l’été! En hiver, je reste plutôt cloîtrée chez moi à pester contre le froid, tasse de thé à la main.

Jasmine

Derniers articles de Jasmine (les voir tous)

T’en penses quoi?

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *