Sortir de chez toi en novembre Pour changer de Netflix

En novembre, ce n’est pas parce qu’il commence à faire frette que tu dois pour autant rester dans ton lit à écouter des séries pis rien faire. Non!

La mi-session est terminée, et la fin de session s’en vient dans un mois. La partie la plus amusante de l’automne est passée : il fait désormais un peu trop froid pour aller cueillir des pommes, mais pas assez froid pour que la neige commence à tomber. Novembre, c’est moche.

Résultat : tu passes tes journées enfermé.e chez toi, prétextant prendre du temps pour étudier. Enfin bon, je ne sais pas si regarder l’intégrale de House of Cards va t’aider avec ton cours de politique (moi, ça n’a pas marché). Faque, vu que procrastiner ne va pas trop faire avancer ton étude, pourquoi ne pas mettre ton nez dehors !

Voici quelques idées d’activités qui pourront égayer ton quotidien :

1. Profiter des dernières journées de l’automne pour te promener

Bientôt, Montréal sera couvert d’un grand manteau blanc. Bonjour manteau d’hiver, froid glacial, sel sur tes chaussures, et j’en passe. L’hiver québécois n’est clairement pas la meilleure saison pour aller faire une promenade dans les rues de Montréal.

Alors, profites-en maintenant ! S’il commence à faire un peu plus froid, les belles couleurs de l’automne sont encore là, et c’est le moment idéal pour mettre ton manteau, ton écharpe, et aller explorer les recoins de Montréal, histoire de garder leur image en mémoire avant qu’ils ne deviennent tout blancs. Mon endroit favori en cette saison, c’est le parc Maisonneuve. C’est tellement grand, et, quand on est au milieu, on n’entend plus la ville. C’est vraiment relaxant.

2. Aller au musée

Est-ce que tu es le genre de personne qui habite dans une ville pleine d’expositions, de musées et de festivals, et qui n’y va jamais ? Ne t’inquiète pas, moi aussi. Alors, si tu as trop froid pour aller dehors, c’est l’occasion parfaite pour changer ça ! Montréal regorge de musées et d’expositions qui sont vraiment intéressants.

Parmi eux, mon favori est clairement le Musée des beaux arts de Montréal, situé sur la rue Sherbrooke, à côté de McGill. L’endroit, comme la diversité des œuvres exposées, vaut vraiment le détour ! En plus, l’accès à la quasi-totalité du musée est gratuit pour les moins de 30 ans.

Si tu es étudiant.e international.e, ou même si tu es québécois, le Musée Pointe-à-Callière te plaira sûrement. En plus de retracer l’histoire et la culture montréalaise, il accueille régulièrement des expositions sur des thèmes différents, toujours liés à l’histoire. En plus, ce musée est situé au Vieux-Port, ce qui en fait une excuse parfaite pour aller manger une Queue de Castor en sortant !

3. Sortir de Montréal

Si, contrairement à moi, tu as ton permis de conduire, profite de novembre pour partir en chalet avec tes ami.e.s ou pour aller faire une randonnée d’une journée. Se rapprocher de la nature est probablement l’un des moyens les plus efficaces pour décrocher !

Si tu n’as pas les moyens (de transport et financiers) nécessaires pour ça, l’Action Humanitaire et Communautaire est là pour toi ! Il existe à l’AHC un programme qui s’appelle la Clef des Champs, qui te permet de te joindre à un groupe pour partir à la campagne une journée, une fin de semaine, ou plus. Et, comme c’est en groupe, c’est souvent un peu moins cher que de partir par tes propres moyens.

4. Fréquenter les différents festivals de Montréal

Il se passe quoi à Montréal en novembre ? Et bien en fait, la réponse est : pas mal de choses.

Tu connais les RIDM ? C’est un festival de films documentaires qui a lieu chaque année à Montréal, et c’est vraiment cool. Tu peux y trouver des films sur tous les sujets, qui s’éloignent beaucoup du documentaire plate que ton prof de physique te faisait regarder au secondaire. En plus, ils ont des réductions pour les étudiant.e.s.

Dans un autre registre, il y a le festival Zéro Déchet de Montréal, qui tient cette année sa deuxième édition. Ce festival, c’est une multitude de conférences et d’ateliers qui vont aborder des sujets tels que la consommation responsable, la gestion des matières résiduelles, la lutte contre le gaspillage alimentaire, l’obsolescence programmée, l’écologie… Bref, si ça te tente de t’en aller vers un mode de vie plus écoresponsable, ou si tu veux simplement avoir plus d’informations là-dessus, ça pourrait t’intéresser.

5. Préparer tes finaux

Épiloguer là-dessus risquerait de gâcher l’ambiance, si ce n’est pas déjà fait #oups (après tous, juste en disant « novembre », il y avait un risque…)

Aller, lâche cet ordinateur et va dehors !

Ça, c’est toi en train d’avoir du fun dans l’un des endroits où je t’ai dit d’aller. En plus mignon.

Peace !

The following two tabs change content below.
Claire

Claire

Baccalauréat en science politique

Me voilà étudiante française à la découverte du Québec, de l’université et des aléas de la vie étudiante. Jamais rassasiée, je suis constamment en recherche de nouvelles expériences, de rencontres impromptues. En six mois à Montréal, ma curiosité et mon enthousiasme m’ont poussée à m’impliquer dans une multitude de projets, à l’université et ailleurs. Je pense que rien n’est impossible, tant qu’on est assez fou pour y croire.

Claire

Derniers articles de Claire (les voir tous)

T’en penses quoi?

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *