La vie et la routine d’un doctorant à l’UdeM

C’est difficile de parler de ma routine parce que je n’en ai pas vraiment une. J’ai donc décidé de parler de ma vie (et un peu de ma routine) en tant qu’étudiant au doctorat. Je suis au programme de doctorat en nutrition à l’UdeM depuis 2018. Donc, je suis rendu à ma 5e année.

Il est important de dire que chaque doctorat est différent. Par exemple, les personnes étudiantes en sciences humaines passeront plus de temps à lire et écrire que celles en sciences biomédicales. Ces dernières consacreront probablement plus de temps à leurs expérimentations. Même les doctorant[e]s au sein d’un même programme auront des expériences complètement différentes. Donc, je te partage mon expérience, mais garde en tête que ce n’est qu’un exemple parmi tant d’autres réalités.

Pourquoi le doctorat?

Je ne peux pas parler de ma vie de doctorant sans te dire pourquoi que je fais un doctorat! Premièrement, le doctorat est le programme qui me permet de développer les habiletés nécessaires pour être professeur-chercheur. Et deuxièmement, je suis une personne très curieuse qui n’aime pas la routine…et tu verras, ce sont les traits de caractère essentiels au doctorat.

Je vois le doctorat comme un programme d’exploration. Imagine que tu es dans un bateau, tout seul, au milieu de l’océan inconnu. C’est ça le doctorat. Ton objectif est d’explorer ce nouvel océan par où personne n’a jamais navigué. Tes objectifs de recherche te donnent un cap et tes méthodes te propulsent en avant. Ton sujet de recherche est nouveau et inconnu, donc c’est à toi de l’explorer.

La routine

Comme j’ai mentionné plus tôt, l’absence d’une routine quotidienne était très importante pour moi. Après mon baccalauréat en nutrition, j’ai travaillé 6 mois comme nutritionniste clinique. J’ai bien aimé cette expérience, mais je me suis rapidement tanné de la routine qu’impliquait ce poste.

Cependant, en recherche, je n’ai aucune routine établie. Il y a des journées qui se répètent, mais seulement quand j’ai une tâche qui s’étale dans le temps. Je t’explique. Par exemple, quand je fais l’extraction d’une molécule au laboratoire, ça peut me prendre toute une journée pour travailler sur seulement quelques échantillons. Si je dois faire cette manipulation sur plusieurs échantillons, j’en ai donc pour plusieurs jours à faire cette même tâche. Cela dit, une fois que cette étape est finie, je passe à quelque chose de complètement différent.

Une journée, je suis au laboratoire, habillé en sarrau pour faire des expériences. Le lendemain, je peux travailler de la maison pour finir l’article qui sera publié bientôt. La journée d’après, je peux être en Europe dans un congrès scientifique pour discuter avec des collègues chercheur[e]s. Donc c’est un programme dans lequel la routine est rarement ennuyante ou elle peut simplement ne pas exister.

Doctorat
Dosage de triglycérides (gras) sanguins. La couleur plus foncée indique plus de gras.

Doctorat
Quelques expériences sont plus dangereuses que d’autres. Il faut se protéger.

L’avancement

Je remarque aussi plusieurs étapes dans le parcours d’un doctorant ou d’une doctorante. Dans les deux premières années, j’avançais ma recherche, mais je développais surtout une manière de penser. Une façon de réfléchir moins directe et plus nuancée. Si tu ne savais pas, le programme de doctorat en recherche te donne un diplôme de docteur en philosophie (du latin : philosophiae doctor (PhD).  Je pense donc que mes deux premières années m’ont permis de développer la partie Ph du PhD.

Ces premières années ont fini avec l’examen général de synthèse. Chaque programme a des façons différentes d’appliquer cet examen. En général, un comité de professeur[e]s te pose des questions pendant quelques heures sur quelques sujets connectés à ton domaine. Tes réponses sont suivies d’une autre question et ainsi de suite, jusqu’à ce que tu ne connaisses pas la réponse à la nouvelle question posée. Pour ma part, c’était le moment le plus difficile de mon programme. Afin d’être bien préparé, j’étudiais environ 12 heures par jour, 7 jours par semaine, et ce, durant 3 mois.

Les petits plaisirs

Durant tout ce parcours, tu deviens un[e] étudiant[e] sénior. Et comme tous les seniors, il faut transmettre les connaissances aux futures générations, ce qui signifie donc d’apprendre à enseigner. J’ai supervisé 5 personnes étudiantes durant mon parcours doctoral. Personnellement, c’est l’une de mes parties favorites du programme. J’ai l’impression d’impacter directement et positivement la vie d’un[e] stagiaire, ce qui est très gratifiant.

Doctorat
Un cochon d’Inde fait à ma ressemblance par une stagiaire à la fin de son stage.

Je me suis aussi fait de bon[ne]s ami[e]s parmi quelques stagiaires qui sont passés par le laboratoire ainsi que d’autres étudiant[e]s et chercheur[e]s postdoctoraux. Avant la pandémie, je ne me rendais pas compte de l’importance de développer des amitiés dans mon domaine d’étude. Il faut savoir que les professions en sciences pures sont considérées parmi les plus solitaires au monde.

De plus, le programme de doctorat n’a pas beaucoup de cours; il est alors difficile de rencontrer de nouvelles connaissances. Ces circonstances m’ont permis de prendre conscience de l’importance de trouver des milieux où il est possible de rencontrer de nouvelles personnes afin de bien s’entourer. Les regroupements et les associations étudiantes ont été des bons outils qui m’ont aidé à naviguer par la solitude du doctorat.

Et c’est important d’avoir des ami[e]s quand tu es dans un programme si demandant comme le doctorat. J’ai été chanceux de trouver un bon cercle d’ami[e]s dans mon équipe de recherche.

Doctorat
Un petit geste de mes amies de laboratoire pour ma fête.

La vie de doctorant[e] peut être difficile parfois, mais je n’ai jamais rencontré une personne au doctorat qui n’était pas passionnée par son programme de recherche. Je suis doctorant par amour. J’espère qu’en te partageant un peu de ma vie et de mon expérience, je suis arrivé à éclaircir les possibles défis et joies qui tu vas rencontrer dans ton programme doctoral.

The following two tabs change content below.

Vitor Teixeira Nascimento

🌸 Je suis un plant dad

🔬 La science est ma grande passion

🍰 J’ai la dent sucrée

⛵️ Les bateaux (et l’eau) me fascinent

T’en penses quoi?

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *