On a testé… les regroupements étudiants !

La vie universitaire est caractérisée par plusieurs éléments dont nous faisons tous[tes] l’expérience. Aller en cours, remettre des travaux à la dernière minute, chiller sur la Place de la Laurentienne et aller à la bibliothèque pour regarder les mouches voler… Mais un grand aspect de celle-ci, qui passe parfois inaperçu, est l’étendue des possibilités d’implication étudiante.

Étant tous les trois des étudiants internationaux, nous avons trouvé au sein des regroupements étudiants un moyen de s’intégrer à la vie udemienne et de forger des liens durables avec ses différents occupant[e]s. Aujourd’hui, on essaie de te convaincre d’en faire de même 😉

 

Tristan : le partage culturel

En arrivant à l’UdeM en 2018, j’ai vite compris la nécessité pour de nombreux[euses] étudiant[e]s, nouveaux[elles] ou ancien[ne]s, de trouver des repères familiers dans le dynamisme digne d’une fourmilière du campus et de la ville. Avec un ami venu lui aussi de France,  nous avons créé l’association des étudiants français de l’Université de Montréal, pour élargir la communauté française de Montréal et promouvoir, à tous, ses savoir-faire. Avec ce regroupement, nous avions deux ambitions. Tisser un lien entre la France et le Canada pour faire vivre aux étudiants français de l’UdeM la meilleure expérience possible à Montréal. Également, la valorisation de la communauté française montréalaise, l’une des plus importantes d’Amérique du Nord!

Créer son regroupement, ça prend du temps, car il faut passer par une certaine paperasse et par la création de visuels, logos, réseaux sociaux, etc. Mais on a eu la chance d’être super bien accompagné par l’Action humanitaire et communautaire durant tout le processus.

C’était vraiment le fun de rencontrer des étudiant[e]s lors des différents évènements que nous organisions ou auxquels nous assistions! En tant que vice-président, j’assurais les relations avec les partenaires du regroupement et coordonnais certains dossiers annuels. Mon implication m’a permis de faire de belles rencontres et de constituer un réseau! Sans oublier de développer des compétences utiles pour la suite de mon parcours tant universitaire que professionnel! Je souhaite à chacun de trouver son regroupement ou de créer celui qui lui permettra d’avoir autant de plaisir que moi dans l’association française.

Lorsque l’on arrive à l’UdeM, ce ne sont pas les occasions de socialiser qui manquent! La semaine de la rentrée, la semaine d’accueil des associations étudiantes et les différents événements organisés par les regroupements étudiants; tout y est! Mais une fois l’effervescence de la rentrée estompée, c’est possible que tu doutes que les personnes rencontrées puissent devenir des amitiés durables. Je suis moi-même passé par là. La solution que j’ai trouvée pour m’intégrer à fond a été de joindre une activité étudiante. C’est ainsi que je suis entré dans le monde des simulations de l’ONU!

Lors de la première année de mon bac, avec un groupe d’étudiant[e]s de l’UdeM, j’ai pris part à la simulation de l’ONU organisée par l’Université McGill. Ça m’a permis de rencontrer plusieurs personnes que je n’aurais jamais eu l’occasion de côtoyer autrement; d’autres programmes ou même de mon programme que je ne connaissais pas. Cette expérience a été pour moi une réelle opportunité de me sentir mieux dans l’environnement universitaire et de m’approprier l’UdeM. Désormais, les visages m’étaient plus familiers lorsque je me promenais dans les couloirs et j’avais plus de gens avec qui discuter pendant la pause.

À la fin de la session d’hiver 2019, j’ai participé à la création de UdeMMUN (Université de Montréal Modèle des Nations Unies). Il s’agit d’un regroupement étudiant pour celles et ceux qui sont intéressé[e]s par l’idée de participer à des simulations organisées par des universités nord-américaines. J’ai occupé un rôle exécutif au sein du regroupement, me permettant de rencontrer de nouvelles personnes mais aussi de découvrir quelle était la réalité d’un regroupement étudiant. La planification des différentes activités, les nombreuses réunions… C’est aussi à partir de ce moment-là que j’ai vraiment commencé à m’approprier les locaux de l’Action humanitaire et communautaire.

L’AHC, c’est un endroit merveilleux et très stimulant! On y rencontre toujours d’autres personnes impliquées dans la vie étudiante qui ont vraiment le goût de partager leur expérience et de tisser de nouveaux liens. Si j’avais un conseil à donner à un[e] nouvel[le] étudiant[e], ce serait de s’impliquer dans un regroupement étudiant. Il y en a pour tous les goûts, et c’est facile d’en créer un.

Liv : la cause sociale

En 2018, j’ai eu l’occasion de faire partie du premier comité exécutif d’un regroupement né de l’initiative d’une de mes amies, Mélissa P., baptisé « Period. ». Une organisation non gouvernementale du même nom permettait de développer des « branches » dans les différentes universités. Immédiatement, nous fûmes séduites par son mandat de lutter contre la précarité menstruelle et les tabous reliés aux menstruations! C’est ainsi que nous avons plongé dans le monde des regroupements étudiants!

L’impact premier de Period. a été de fournir des trousses de survie aux associations étudiantes. Aux côtés de la sororité « Nu Delta Mu »,  nous avons arpenté les couloirs de l’UdeM pendant deux semaines! L’objectif était de collecter suffisamment de tampons, serviettes et protège-dessous. Grâce aux subventions supplémentaires de la FAÉCUM, nous avons pu distribuer plus de 1000 produits hygiéniques à travers le campus!

M’impliquer avec Period. m’a permis de développer des projets qui ont eu un impact tangible sur la communauté étudiante. Nous avons également pu organiser divers événements, notamment en collaboration avec d’autres regroupements chapeautés par l’AHC. Cela a permis d’allier la précarité menstruelle à d’autres problématiques, comme les préoccupations environnementales.

Alors vous l’aurez compris! L’implication étudiante est une belle opportunité de rencontrer de nouvelles personnes et de vous faire des ami[e]s qui partagent vos centres d’intérêt. Elle peut également être un vecteur d’appartenance udemienne, autant par l’intégration que par l’impact que vous pouvez y exercer. Si vous êtes perdu[e]s dans le processus, l’Action humanitaire et communautaire est le meilleur endroit où commencer 😉

The following two tabs change content below.
Liv

Liv

🌸 Je suis féministe dans l’âme.

🍴 J'adore la fameuse poutine!

🏃‍♀️ J’aime courir et me garder occupée.

🤯 La routine, ce n'est pas pour moi.

2 tranches de vie

  • Avatar

    Excellents commentaires sur la vie des étudiants et les liens que l’on peut créer, félicitations! Jacques Robert

    • Bonjour Jacques,
      Merci infiniment pour ton commentaire, je suis contente que notre article ait plu 🙂 Notre but sur Les Roger est de partager notre expérience étudiante, alors n’hésite pas à continuer de nous lire !
      Passe une très belle journée

T’en penses quoi?

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *