Le jour où j’ai découvert mon association étudiante

En septembre 2019, alors que je faisais ma rentrée pour ma dernière année de bac, un mystère de la vie étudiante subsistait en moi. Même après deux ans à l’UdeM, je n’avais jamais réellement mis les pieds dans mon association étudiante, au sens figuré comme au sens propre.

Avide de nouveaux défis et surtout, curieuse de découvrir un aspect de l’UdeM qui m’était encore étranger, j’ai décidé de me renseigner petit à petit sur les postes, ceux qui pourraient m’intéresser, et ceux qui pourraient me correspondre. J’ai laissé toutes mes appréhensions de côté (et j’en avais genre… beaucoup !) et je me suis présentée.

Aujourd’hui, après presque deux sessions d’implication étudiante, j’aimerais revenir sur ce que celle-ci m’a apporté. Peut-être que ça te donnera, à toi aussi, l’envie de te jeter à l’eau !

C’EST AVANT TOUT… DES RENCONTRES !

Une des choses qui m’ont le plus marquée, et dès le début, ce sont les nouvelles personnes que j’ai pu rencontrer. Il y a eu mes collègues du conseil d’administration, mais aussi les coordonnateur[rice]s de la FAÉCUM[1], le personnel du département, et surtout… les membres !

C’est un peu bête mais je n’avais jamais vraiment osé mettre les pieds au local de mon association étudiante avant d’en être une élue. Je ne me sentais pas vraiment à ma place, ma timidité remontait à la surface et j’avais simplement peur de me retrouver au milieu d’un groupe qui se connaît très bien et de faire « tâche ». Alors je venais seulement pour acheter mes billets de party ou pour poser une question.

Lorsque j’ai été élue, j’ai réalisé qu’en fait, cet espace m’appartenait autant qu’aux autres. J’ai pris confiance en moi et j’y ai progressivement passé des après-midis entières. C’est comme ça que j’ai rencontré des personnes qui sont maintenant devenues de très bon[ne]s ami[e]s. Et à mon tour, j’ai vu des membres gêné[e]s, entrer pour poser une question. C’était devenu mon rôle de les rendre à l’aise et de les convaincre de rester autant qu’ils le souhaitaient 😊

[1] La Fédération des Associations Étudiantes du Campus de l’Université de Montréal. Elle organise de nombreuses instances qui visent à renforcer nos compétences et notre connaissance de l’université et de ses enjeux afin de mieux servir nos membres. Il y a de nombreux conseils destinés à des postes différents. Le mien avait lieu une fois par mois.

Voici les femmes qui composent le conseil d'administration dont je fais partie cette année.

MAIS AUSSI… UN CATALYSEUR DE CONFIANCE EN SOI ET DE DÉFIS !

Avant d’écrire cet article, j’ai échangé avec mes collègues du conseil d’administration sur les éléments positifs que leur avait apporté l’implication étudiante. Un élément qui est revenu de nombreuses fois et que j’appuie totalement est que s’impliquer donne une occasion de réellement solidifier notre confiance en nous, mais aussi de surmonter des défis dont nous nous serions peut-être cru[e]s incapables au premier abord.

Pour moi, ça a commencé dès l’élection, puisque la prise de parole en public a été dans mes hantises depuis mon plus jeune âge. Bouffées de chaleur, respiration saccadée, voix qui tremble… La totale ! C’était ça qui m’avait empêchée de me présenter l’année d’avant, c’est pour vous dire ☹

Mais cette année, j’avais vraiment envie de dépasser ce stress et je me suis poussée à y aller. Finalement, ça s’est très bien passé. J’ai pu faire mon discours, j’ai pu répondre aux questions… Et j’ai été élue ! Une belle victoire vis-à-vis de moi-même 😊

Au-delà du premier jour, nos qualités et nos compétences sont toujours mobilisées. À la fois par le travail en équipe, mais aussi par les différentes instances où nous sommes attendus. Dans le cadre de mon poste, je devais, par exemple me rendre à l’assemblée départementale où tous et toutes les professeur[e]s ainsi que la direction du département se retrouvaient, une fois par mois. Stressant au départ, j’ai finalement réussi à me sentir légitime et à ma place, en représentant les intérêts des étudiant[e]s.

Certaines associations gèrent des projets comme un journal étudiant, par exemple.

ET ENFIN… TU AS UN IMPACT SUR TA COMMUNAUTÉ

L’association étudiante a dans ses premiers mandats de représenter ses membres et de défendre leurs intérêts. Ainsi, en occupant un poste du conseil d’administration, tu te rends utile auprès de ta communauté, et tu aides les étudiant[e]s à mieux s’approprier leur quotidien universitaire.

Cela peut parfois être challengeant car certaines problématiques paraissent parfois insolubles. Par exemple, j’avais été contactée par des étudiant[e]s qui éprouvaient des difficultés avec un cours. Il a alors fallu communiquer avec l’enseignant[e], puis le directeur de programme. C’était difficile de savoir sur quel pied danser, mais au final, le département était bienveillant et le problème a été résolu.

Alors comme tu l’auras compris… Parfois, il faudra dealer avec un peu de négativité, des plaintes, des problématiques, etc. Mais justement, nous avons la possibilité d’améliorer toutes ces zones sombres de la vie académique et sociale des étudiant[e]s. Et il y a par ailleurs plein d’aspects positifs! Les évènements festifs, sociaux, sportifs, ou juste chiller dans le local et rencontrer du monde.

Brainstorm sur des plans d'actions sur la santé mentale des étudiant[e]s.

J’espère que je t’ai donné envie de t’impliquer dans ton association étudiante, que ce soit en te présentant pour le conseil d’administration ou simplement en te rapprochant de celle-ci et de ses activités. C’est réellement un élément incontournable de la vie étudiante, je te l’assure 😉

The following two tabs change content below.
Liv

Liv

🌸 Je suis féministe dans l’âme.

🍴 J'adore la fameuse poutine!

🏃‍♀️ J’aime courir et me garder occupée.

🤯 La routine, ce n'est pas pour moi.

T’en penses quoi?

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *