Anti-anniversaire de la COVID-19 : en rire plutôt qu’en pleurer

Célébrer? Non, assurément pas. Commémorer? Mouais, non, c’est pas quelque chose dont on veut se souvenir… Souligner! Mais on va souligner quoi? Décidément, savoir comment adresser le premier anniversaire de la COVID-19  n’est pas facile. De même, s’il fallait trouver un sens à cette année, on en aurait pour longtemps!

Dès les premiers jours de 2020, on a cru au début d’une Troisième Guerre mondiale. On entendait tout juste parler de Wuhan et d’un virus qui avait éclos à la fin du mois. Jamais on aurait pensé que cette pandémie affecterait encore autant notre quotidien un an plus tard. Février 2020 était tout à fait normal et dynamique: le Ciné-campus était plein. Au CEPSUM, les salles étaient bondées. Dans les couloirs, entre les cours, on fréquentait plein de monde. La vie universitaire normale, quoi! Que de bons souvenirs…😅

Et puis quoi? Le fameux 13 mars 2020 est arrivé. Nous sommes en 2021. Un an après. On en fait quoi?

 

L’anti-anniversaire 

Penses-tu que je vais sortir un gâteau et des bougies pour « un an pas d’école en personne »? Pas question! 😆 Non, ce que je voudrais faire, c’est l’anti-anniversaire de la COVID-19. Je te vois déjà me demander avec les yeux écarquillés (😳) ce que j’entends par là. Pour t’expliquer ce concept que je viens tout juste d’inventer, je te donnerai une image : il s’agit de recevoir le fêté pour son anniversaire, de lui offrir un bien-cuit, puis de pousser sa tête dans son gâteau.

En un mot, il s’agit « d’entarter la COVID-19 ».

Ça, c’est bien ce que je voudrais faire. Malheureusement, on ne peut pas servir une bonne dose de crème fouettée à la COVID-19. Enfin, qui sait, elle va peut-être bientôt muter en une nouvelle variante humanoïde! Peut-être aurons-nous là notre chance? Dans tous les cas, je ne suis pas ici pour prédire le futur, mais pour rigoler.

Autant que je hais la COVID-19 pour tout le mal qu’elle a entraîné, je ne peux pas snober les memes de qualité qui en sont sortis. 🙏 C’est pourquoi une revue des memes de 2020-2021 se marie si bien à son anti-anniversaire. Étant tous sur le même bateau et attendant (trop) patiemment la fin de cette croisière infernale, on peut toujours rêver du bon port. On peut aussi rire de toute cette histoire! Ces temps-ci, il faut se le dire, l’humour, de même qu’une tranche de gâteau, allège le cœur.

À la manière d’un recueil de poèmes, j’ai donc demandé à mes collègues de sélectionner leur meme préféré de la page Facebook Spotted: UdeM. On te présente donc cette compilation « du cru des ambassadeurs et ambassadrices » sur la vie et la réalité étudiante en 2020-2021!

« Mon précieux! Ne t’en va pas! »

Comment recréer les Rêveries d’un promeneur solitaire, mais en appartement.

À un moment donné, les babines doivent suivre les bottines… On a ici rien de moins qu’un meme de la production de Fu, mon collègue ambassadeur! Il nous a confié en avoir l’expérience…

Un nouvel étudiant, S. , m’a partagé ce meme… Courage!

Ma concentration : portée disparue dans les méandres de mes 15 pages Internet ouvertes. 😐

Maintenant, on te comprend, mamie! (« Il est où le lien de la réunion? »)

On prend-tu une petite pause ici? Ouf, le temps de souffler… Non? Tu n’en as pas assez jusqu’à maintenant? Si je t’ai bien compris, tu es en train de me dire… plus de memes?! T’inquiète, l’anti-anniversaire se poursuit. 😉 Concernant nos péripéties covidiennes et les bugs technologiques, on a du stock!

Après une journée complète de cours en ligne et un 5@7 sur Zoom

Teams vs. Zoom… Est-ce vraiment un débat? Zoom clairement… je te mets au défi d’écrire « Teams » dans les commentaires… Essaie voir! 😤

Notre pire cauchemar maintenant… oublier de fermer notre micro!

Les break-out rooms sur Zoom, ou quand tu as l’impression de te faire téléporter dans un autre univers…

Ce petit stress…

Se couper la parole et ne pas trop savoir quand parler… Comme si ce n’était pas déjà fatigant en vraie vie. Si tu as des trucs, on est preneurs! 😳

Et parce que devant l’absurde, il ne reste parfois que le rire, en voici quelques-uns de plus!

« Ouf, mais qui est cette personne? Ah, c’est moi! ». Alternativement : « J’ai peut-être l’air d’un vieux matou ce matin, mais j’ai toujours rendez-vous avec un diplôme… dans quelques années. »

So-so-so-solidarité!

« Présent! », ou une nouvelle façon d’assister à ses cours.

Va, COVID-19, je ne t’apprécie point, encore moins après une année passée à tes côtés : c’est là le moindre que je puisse dire! Tu nous auras peut-être appris à mieux chérir ce qu’on prenait autrefois pour acquis, à nous réinventer et à nous serrer les coudes. Le reste? On n’a rien à voir ensemble! J’espère que cet anti-anniversaire te fera fuir. Retourne (enfin!) d’où tu es venue!

Et ah non, surtout pas toi!

*Je tiens à remercier Meme Lord, l’administrateur-justicier-masqué de la page Spotted: UdeM, pour avoir accepté de nous fournir ses memes de qualité. Cet article n’aurait pas été réalisable sans sa générosité.

** Ces memes t’ont-ils fait sourire? C’était mon but premier, après tout. Dans ce quotidien lassant, je crois qu’on en a bien besoin. Sur ce, je te dis cette dernière chose : un jour, dans nos souvenirs, la COVID-19 ne sera qu’un gros meme.

The following two tabs change content below.

Riccardo

🌻 Je suis hyper matinal.

🍋 « Je pleure en napolitain ».

🔭 Ma curiosité est sans bornes.

⛵️La contemplation : mon mode de vie.

Une tranche de vie

  • Pourrais-tu faire un reportage sur Meme Lord, s’il te plaît ? On a besoin de le/la connaître 😢😢😢😍😍😍

T’en penses quoi?

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *