Les fruits et légumes d’ici

Ce printemps, on a eu droit au confinement. Certain[e]s en ont profité pour se mettre à la course à pied (dont moi) et d’autres à la lecture de livres, trop longtemps oubliés dans l’étagère. Mais, j’ai aussi l’impression que plusieurs se sont mis à jardiner. De mon côté, j’ai participé aux jardins de mon entourage. J’ai incité ma famille à se mettre les mains dans la terre en leur proposant une activité leur permettant d’occuper et d’ensoleiller leurs journées.

Jardin sur le toit de Camille, coordonnatrice de l'ASNE et ancienne ambassadrice)

Je te vois déjà te demander derrière ton écran « mais Louis-Fred, où as-tu appris à jardiner? ». Plus jeune, je cueillais des petits fruits dans une ferme non loin de chez moi, ce qui a développé mon intérêt pour l’agriculture. Puis, il faut dire que j’ai toujours aimé manger des fruits et des légumes (tu commences sans doute à reconnaitre mon appétit pour les bonnes choses). Lorsque j’ai eu la chance de postuler pour un emploi en agriculture urbaine, j’ai sauté sur l’occasion. C’est là que j’ai pu approfondir mes connaissances dans ce domaine.

Comme toi peut-être, je n’y connaissais rien. De fil en aiguille, ou devrais-je dire, de carotte en laitue, j’ai acquis des connaissances et des astuces. Mais c’est surtout par la quiétude que cela me procure que m’est venu le plaisir de jardiner.

Des jardins et projets communautaires

Il y a plusieurs jardins collectifs et communautaires à Montréal. Les éco-quartiers, entre autres, offrent des emplois saisonniers liés à l’agriculture. De supers emplois étudiants, si cela peut t’intéresser.

Parlant de beaux projets à saveurs agricole et urbaine, l’Université de Montréal en a mis un sur pied: il s’agit de P.A.U.S.E. (Production Agricole Urbaine Soutenable et Écologique). C’est une initiative étudiante œuvrant depuis 2011. Leurs activités font la promotion de la vie de différentes manières, notamment en verdissant les espaces bétonnés et en valorisant la biodiversité. Une occasion de t’impliquer pendant ton parcours universitaire.

Le superbe Jardin des résidences de l'UdeM.

Les récoltes du jardin et celles disponibles en marché

Assez parlé de mes projets d’été, j’ai envie de savoir où en sont tes récoltes (si tu as ton propre petit jardin bien évidemment). Pourquoi je te parle de récoltes? Simplement parce que c’est le temps de l’année! Depuis quelques jours, je vois de belles couleurs apparaître dans les jardins. Ma sœur a récolté ses premières tomates cerises dernièrement.

Les jolies tomates cerises du bac à jardin de ma sœur Béatrice.

À défaut d’avoir ton jardin, c’est dans les marchés que tu trouveras toute la fraicheur et les saveurs du Québec. En été, à Montréal (et partout en province), de petits kiosques éphémères s’installent ici et là. Voici quelques-uns des marchés que je te suggère fortement d’explorer.

Le marché Jean-Talon

Le marché Jean-Talon est l’un des plus vieux marchés publics de Montréal. Situé au cœur de la Petite-Italie, ses kiosques extérieurs et l’effervescence qu’on y ressent font de ce marché l’un des coups de cœur des Montréalais[e]s. On peut y trouver des spécialités locales tout comme des produits d’ailleurs. 

Les marchés solidaires

Opérés par des organismes à but non lucratif, les marchés solidaires tentent d’améliorer l’offre alimentaire de produits frais afin qu’ils soient abordables pour les communautés moins nanties. L’un se trouve dans l’arrondissement Ahuntsic-Cartierville et les autres aux stations de métro Frontenac et Cadillac.

Le marché Jean-Brillant/Côte-des-Neiges

Situé à deux pas de la station de métro Côte-des-Neiges (et par le fait même de l’Université de Montréal), le marché Jean-Brillant est le premier marché que j’ai connu à Montréal. En plus d’être ouvert 24h, ses petits paniers de fruits et ses petits prix sauront plaire à ton estomac et à ton porte-monnaie 😉

Pour l’ensemble des marchés publics montréalais, c’est par ici.

Les producteurs d’ici

Si tu as envie d’encourager directement les produits locaux, les paniers de fruits et les légumes provenant de fermes québécoises sont pour toi. C’est une initiative pour encourager les producteur[rice]s québécois[e]s. Tu commandes les aliments que tu souhaites voir dans ton assiette via internet et tu récupères ton précieux panier de fruits et de légumes à un point de cueillette près de chez toi.

Par exemple, le réseau de fermiers de famille d’Équiterre offre des paniers de produits variés, bio, locaux, et ce, à longueur d’année. Pas mal, n’est-ce pas? Si cela t’intéresse, viens y trouver toute l’information ici.

Des produits québécois toute l’année

Savais-tu que malgré son hiver glacial, le Québec regorge de produits frais offerts toute l’année ? En effet, beaucoup d’entre eux se conservent longtemps et certains poussent en serre. Alors, les Québécois[e]s peuvent bien manger même durant la saison hivernale. D’ailleurs, voici un calendrier des produits québécois disponibles selon le mois et les principaux arrivages récents et à venir. Pratique lorsqu’on souhaite encourager les produits d’ici. C’est d’autant plus savoureux dans notre assiette!

Apprête-toi à te régaler

Peu importe que tes légumes proviennent de ton jardin, de paniers locaux ou du frigo de tes parents, voici une idée de recette que j’adore:

Salade de pâtes à la grecque

Il n’y a rien comme une délicieuse salade fraiche remplie de bons légumes et de fines herbes du jardin pour faire le plein de vitamines. Pâtes cuites froides, fromage feta, olives Kalamata, légumes frais coupés en cubes et tes fines herbes préférées. En pique-nique, c’est parfait!

La salade grecque préparée à ma sœur, c'est la meilleure!

À toi de jardiner

Si je t’ai donné envie de cultiver tes propres fruits et légumes, de prendre soin de ton petit jardin, tu peux toujours te reprendre l’été prochain ! D’ici là, j’écrirai sans doute un article intitulé : le guide de l’agriculture urbaine pour étudiant[e].

The following two tabs change content below.
Louis-Frédérik

Louis-Frédérik

😌 Je suis un gars posé.

😬 Je suis aussi « légèrement » anxieux.

🏃🏻 Je prends plaisir à marcher.

🍎 Je mange une pomme tous les jours.

Louis-Frédérik

Derniers articles de Louis-Frédérik (les voir tous)

T’en penses quoi?

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *