« Y fâ chaud »: guide de survie aux canicules estivales

Ah, l’été: des verres partagés sur les terrasses, de longues soirées passées entre ami[e]s au parc et des journées ensoleillées! Or, l’été (surtout à Montréal!), c’est aussi de l’humidité à n’en plus finir et des canicules à répétition.

Hé oui, notre belle province est aussi brûlante en été qu’elle est gelée en l’hiver. L’été est officiellement commencé depuis moins d’un mois et, déjà, les Québécois[es] ont dû affronter plus de quatre vagues de chaleur! Malheureusement, des records de chaleur ont été atteints partout au Québec, une fois de plus. Comme on dit de par chez nous : « y fâ chaud en tabarnaque ».  Même si tu n’es pas physiquement à nos côtés, je n’ai aucun doute que tu vis la même chose, malheureusement. En effet, le mois de juin 2020 a été le plus chaud jamais enregistré mondialement, fait quelque peu inquiétant.

Effectivement, la crise climatique accentue l’intensité de ces canicules ainsi que leur fréquence et leur durée. Force est donc de constater que nous devrons nous habituer à celles-ci, d’autant plus que Montréal, plus grande ville du Québec, regorge d’îlots de chaleur. Certes, des mesures sociales et environnementales concrètes se doivent d’être prises pour limiter les canicules et leurs conséquences catastrophiques. Entre temps, toi et moi nous devons tout de même de survivre à nos étés brûlants!

Voici donc mes meilleurs trucs pour survivre aux canicules sans trop suer (ou du moins, en réussissant à éviter les coups de chaleur)!

La réponse classique : l’air climatisé

Tu me vois venir de loin ; l’air climatisé, c’est la vie! Après avoir passé l’été passé à me vider de mon eau à coup de grandes chaleurs dans mon appartement non-climatisé, j’ai enfin fait le saut. J’ai pris mon courage (et ouvert mon portefeuille, on va se le dire) et me suis payé la traite avec un magnifique climatiseur portatif. Depuis, je dors mieux et je peux me rafraichir à ma guise. Allelujah!

Prendre les moyens du bord

L’air climatisé, ce n’est pas donné à tous[tes] (en plus de ne pas être particulièrement écoénergétique). Pour respecter ton budget (et tes valeurs), d’autres options te sont offertes!

D’abord, des stores blancs devant tes fenêtres peuvent servir à te protéger de la lumière du soleil (ainsi que d’une partie de sa chaleur)! Pour les fans de DIY (ou pour les étudiant[e]s au budget serré), un drap humide accroché aux fenêtres ouvertes pendant la nuit permet de rafraichir une pièce en recréant l’effet d’un air climatisé. Une bouteille d’eau gelée, placée devant un ventilateur, a le même effet climatisant!

Une plage gaspésienne, parfaite pour se refroidir Photo: Julie Felipe

Se payer la traite avec une petite saucette

Si toutes ces options ne suffisent pas, ce qui peut être le cas lorsque même les nuits sont étouffantes, tu peux toujours te réfugier dans les lieux publics climatisés. Tout cela en respectant la distanciation sociale et les mesures sanitaires, bien sûr! Je te laisse d’ailleurs cette carte qui indique tous les emplacements ainsi que les détails de ces lieux partout à Montréal. Je ne doute pas que tu pourras en trouver dans ta ville. Pense aux magasins et aux centre commerciaux, par exemple! Surtout, n’oublie pas ton masque et garde tes distances. 

L’idée de passer ta journée d’été à l’intérieur d’un centre d’achats ne t’enchante pas? Dirige-toi plutôt vers une piscine ou un plan d’eau! C’est certain que la pandémie modifie un peu les règles à y respecter ainsi que leurs horaires, mais ils nous permettent tout de même de descendre notre température corporelle alors que le facteur humidex atteint le 99%. Pour une sortie agréable entre ami[e]s, je te conseille les nombreuses plages se trouvant dans les environs de Montréal (ou près de chez toi)!

Ceci étant dit, l’activité physique est à éviter pendant les canicules! On sue déjà bien assez comme ça 😉

L’alimentation : la clé du refroidissement

Un truc simple pour te garder au frais, c’est d’éviter d’allumer le four! De plus, il est préférable de fermer le plus possible ses appareils électroniques, ceux-ci étant des sources de chaleur.

Pour t’assurer de rester hydraté[e], je te conseille fortement de boire de l’eau (et non du jus, des boissons gazeuses ou de l’alcool). Ceux-ci risquent plutôt d’avoir l’effet contraire. Si l’idée d’un verre sucré est trop tentante, assure-toi de l’accompagner d’un grand verre d’eau fraîche! Les recettes fraiches et riches en eau (comme des fruits) sont aussi super pour t’aider à régulariser ta température.

On tient bon!

C’est le cas de le dire : le climat montréalais n’est pas de tout repos! Les grands froids et les grandes chaleurs se succèdent au gré des saisons. Pour m’encourager à passer à travers des canicules, je tente de me rappeler à quel point le temps estival me manque au mois de février, lorsque je gèle dans mon logement étudiant mal isolé! Je me dis alors que j’aurai froid bien assez vite. 

En attendant de m’ennuyer de l’été, je prends des douches froides et je bois beaucoup d’eau! 

The following two tabs change content below.
Alexandre

Alexandre

🌝 Je vis de nuit.

🥯 Fan finie de bagels.

🐠 J’adore l’eau et nager.

🇲🇶 J’ai le Québec tatoué sur le poignet!

T’en penses quoi?

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *