Les mets québécois traditionnels

Du plus loin que je me souvienne, j’ai toujours aimé manger. Ma mère aime me rappeler que j’étais le type de bébé qui ne cessait de dire « encôw, encôw ! ». Et, crois-moi, ça n’a pas changé avec les années. Non seulement j’adore manger, mais j’aime particulièrement la poutine, le pâté chinois et le smoked meat (un sandwich à la viande fumée typiquement montréalais). Des plats traditionnels québécois, c’est tellement bon !

Si tu fais partie de ceux et celles qui ont plissé les yeux en guise d’incompréhension en lisant le nom de ces mets, cet article s’adresse à toi. Attache ta ceinture!

Les saveurs du Québec

Dans notre Belle Province, on mange de TOUT! Des spécialités culinaires d’ici, en passant par nos restaurants et nos marchés, ou encore nos douceurs à l’érable.

Laisse-moi te partager ce que j’aime de nos plats, de nos produits, de notre bouffe.

Frite-sauce-fromage

On la retrouve partout et on la savoure encore et encore. Elle est notre fierté au Québec : la POUTINE ! Ses frites salées, son fromage en grains chaud et sa sauce onctueuse font saliver. Entre ami[e]s, lors d’une date ou encore au petit matin, elle est toujours aussi savoureuse. Je l’aime ma poutine !

Je m'apprête à me régaler!

Un pâté chinois bien de chez nous

Personne ne sait vraiment son origine exacte. Certains y mettent du fromage sur le dessus, d’autres ajoutent des petits pois et des carottes, mais tout le monde en raffole (ou presque), spécialement les plus jeunes. Le pâté chinois n’a rien de chinois, ni même d’asiatique. C’est tout simplement un mets étagé : viande hachée, maïs et patates pilées. Le tout va au four et se déguste avec du Ketchup (pas obligatoirement, mais moi j’en mets parce que c’est meilleur).

C'est ça du pâté chinois!

Le pouding chômeur à l’érable

Ah l’érable ! Ce délicieux produit d’un arbre du même nom. Tu peux utiliser son sirop dans toutes les recettes contenant du sucre. Et LA recette à l’érable délectable des Québécois[e]s, c’est le pouding chômeur. C’est chaud, c’est sucré et servi avec de la crème glacée, c’est im-bat-table! N’en cherche pas à l’épicerie, tu dois cuisiner ce dessert si tu veux toi aussi te sucrer le bec.

Pouding chômeur

Des assiettes saisonnières

Si ce n’est pas de la poutine et du pâté chinois, tu peux sans doute te demander : que mangent les Québécois[e]s dans leur assiette à la maison? Chez moi, alors que j’étais enfant, nous mangions souvent viande-légumes-patates : du rôti de bœuf, du jambon à l’érable, de la tourtière, du porc en sauce, du poulet au four et j’en passe!

L’une des joies de vivre au Québec, c’est la chance de vivre une année en quatre saisons! Ces différences se retrouvent également dans notre assiette. On mange différents plats en fonction de la température et de la disponibilité des aliments selon la période de l’année.

L’automne, c’est les soupes et les potages pour se réchauffer. Potage à la citrouille et soupe aux choux sont mes préférés.

L’hiver, on mange des plats réconfortants : du ragoût de boulettes, de la lasagne ou du spaghetti à la viande. Sans oublier les desserts : de la tarte, des carrés aux dattes ou du pouding chômeur. Personnellement, en hiver, mes pantalons sont un peu plus serrés qu’à l’habitude 😉

Et au printemps? Direction la cabane à sucre. Qui dit cabane à sucre, dit temps des sucres, puis sirop d’érable! C’est un peu le paradis des bonnes choses. Le sirop liquide, de la tire sur la neige, des oreilles de crisse, de la soupe aux pois, des fèves aux lards et plus encore !

L’une de nos ambassadrices, Sabrina a écrit un superbe article à ce sujet.

Alors si tu as la chance, va manger dans une cabane à sucre. Certaines associations étudiantes de l’UdeM organisent des sorties de ce genre. Renseigne-toi auprès de ton asso et reste à l’affût lors de la session d’hiver 2021.

Si tu as remarqué, j’ai gardé le meilleur pour la fin (tu devineras ma saison préférée) 😉 L’été, on mange des fruits et des légumes frais d’ici. Les fraises et le maïs du Québec, quels délices ! Sans compter, les barbecues ou le homard en famille.

« À table ! »

À toi qui as maintenant la chance de découvrir les mets québécois, je t’invite à mettre ton tablier (si tu aimes autant cuisiner que moi) et à essayer de nouvelles recettes.

Tu peux consulter le guide « Viens manger! » pour y trouver des recettes faciles et abordables.

Si tu es plus du genre à commander du resto pour t’éviter la vaisselle, ose découvrir les différentes tables culinaires montréalaises. Ce n’est pas les restaurants qui manquent dans la métropole, après tout. Voici mes incontournables : La Banquise ou Ma Poule Mouillée, pour y déguster la poutine dans toute sa splendeur. Schwart’z, une institution de la ville pour l’emblématique smoked meat et Il Focolaio pour leur pizzas délectables. Bon, je te vois venir! La pizza, ce n’est pas québécois. Rien n’empêche que tout le monde aime ça et c’est la meilleure que j’ai pu goûter à Montréal (tu me remercieras pour ton addiction plus tard 😋).

J’aime penser que tous les Québécois[e]s mangent la même chose. Toutefois, cela ne tiendrait pas en compte notre diversité. En fait, les mets que l’on sert à table dépendent bien sûr du moment de l’année, mais également des origines et des racines familiales.

Sur ce, je retourne manger, moi ! Écrire cet article m’a gravement creusé l’appétit. Bonnes découvertes 😊

The following two tabs change content below.
Louis-Frédérik

Louis-Frédérik

😌 Je suis un gars posé.

😬 Je suis aussi « légèrement » anxieux.

🏃🏻 Je prends plaisir à marcher.

🍎 Je mange une pomme tous les jours.

Louis-Frédérik

Derniers articles de Louis-Frédérik (les voir tous)

T’en penses quoi?

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *