Petit guide pratique pour rester sain[e] d’esprit en temps de pandémie

L’année : 2020. Le mois : mars.

Le COVID-19 : propagé. L’Université de Montréal : fermée.

N.B. Des ressources pour te tenir informé[e] sont au bas de l’article!

Vendredi passé, le 13 mars, je me préparais tranquillement à te rédiger un palmarès des meilleurs grilled-cheese sur le campus de l’UdeM. J’étais encore très optimiste quant à mes balades de café-étudiant en café-étudiant. Ma seule préoccupation : le fromage fondu et le pain grillé.

Soudainement, le gouvernement du Québec annonce la fermeture de tous les établissements scolaires de la province pour faire face à la pandémie du COVID-19, pour au moins deux semaines. Nous sommes tous et toutes invité[e]s à pratiquer la distanciation sociale, donc à nous isoler de façon préventive pour freiner la propagation du virus. Vous comprendrez que l’article de grilled-cheese a « pris le bord » assez rapidement. Je me suis retrouvée enfermée dans mon 4 1/2, avec pour seuls compagnons mon coloc, mon ordinateur et ma connexion internet. À la place du très prometteur palmarès des sandwichs adorés, j’ai donc décidé de te présenter un guide de survie à la pandémie !

Le soleil te manque ? Les murs de ta chambre t’enferment ? Tes provisions de rouleaux de papier de toilettes baissent à la minute ? La panique t’habite ? Prends une (très) grande respiration et lis mes conseils pour passer à travers cette épreuve !

Netflix à la rescousse!

C’est très clairement la première idée qui t’est venue à l’esprit : « binge-watcher » des séries sur Netflix. Quoi de mieux pour oublier que tu es en quarantaine que de re-regarder les onze saisons de The Office pour la 21fois ? À ton écran !

Prendre soin de soi : bain et masque pour tous-tes ! 

Être étudiant[e], c’est jongler avec les cours, les travaux, la job, l’implication, la vie sociale et la famille. Souvent, on en vient à oublier de s’occuper de nous. Maintenant que tu es immobilisé[e] pendant au moins deux semaines, voici ta chance tant attendue de t’exfolier la peau comme il le faut ! #spaàlamaison

Faire de la cuisine

La quarantaine est une occasion en or pour développer tes aptitudes culinaires. Tu t’ennuies ? Va explorer la page de Ricardo (ou encore parle avec Riccardo, notre chef ambassadeur !) et hop aux chaudrons ! Qui sait, je vous pondrai peut-être un article sur les meilleures recettes de grilled-cheese maisons à la fin de cet isolement ! 😉

Ménage du printemps 

On peut tous s’entendre sur le fait qu’une session universitaire, c’est demandant. Dans le coin de ma chambre, ma pile de linge sale s’accumule aussi vite que ma charge de travail. La quarantaine nous donne au moins le temps de passer le balais !

Développer un nouveau hobby

Je ne sais pas pour toi, mais toute l’incertitude de cette situation me rend extrêmement anxieuse. Pour me gérer, j’ai décidé de recommencer à faire de la broderie. Ça me permet d’occuper mes mains et mon esprit. Si c’est aussi ton cas, je te conseille d’explorer de nouveaux intérêts : tricot, sudoku, langue des signes québécoise, ornithologie. On ne sait jamais, tu te découvriras peut-être une passion inopinée !

Mets-toi au DIY 

Le « Do It Yourself » : j’adore ça, mais je ne prends jamais le temps de compléter les projets que j’épingle sur Pinterest. C’est le temps de se mettre au bricolage !

Parle, parle, jase, jase 

Ta famille te rend folle ou fou ? Tes colocataires te tombent sur les nerfs ? Mon conseil pour toi en ces temps durs de contacts sociaux limités : FaceTime ! En temps de crise, j’ai juste envie de voir les personnes que j’aime. Ça me fait chaud au coeur de parler de la pluie et du beau temps (ou alors de l’aventure torride de Denise Bombardier et de Lucien Bouchard) pour oublier que dehors, le monde brûle. Appelle-donc tes ami[e]s, ça va te faire du bien !

Étudier

L’UdeM ferme ses portes pendant deux semaines, certes, mais rien n’arrête le tsunami de la fin de session. Profite de ton isolement pour avancer tes lectures, faire des recherches et rédiger tes travaux!

Trêve de plaisanteries : cette situation n’a vraiment (VRAIMENT) pas grand chose d’amusant. On a devant nous un défi qui semble plus grand que nature. Nos vies viennent d’être complètement chamboulées et personne ne sait quand elles vont revenir à la normale. Ce que je nous souhaite à tous et toutes, c’est beaucoup de patience, d’entraide et de sang froid.

Restons chez nous le plus possible, écoutons les directives données par les autorités gouvernementales et prenons soins les uns des autres. Fais attention à toi !

Ceci dit, j’ai vraiment hâte de retourner sur le campus pour déguster les grilled-cheese du pavillon de l’aménagement ; mais d’ici là, je me contente de mes grilled-cheese maisons !

N.B. : Si les masques pour le visage ne suffisent pas à alléger ton anxiété, il y a des lignes téléphoniques pour te soutenir. 🙂

Aussi, pour te tenir informé[e] sur l’état de la situation, c’est par ici :

  • Pour les dernières informations de l’Université de Montréal, consulte la page Urgence UdeM : l’information y est mise à jour régulièrement.
  • Si tu as des problèmes avec tes cours ou tes professeurs, adresse-toi à la FAÉCUM :
  • Et ici tu as les dernières informations données par le gouvernement du Québec, qui a également ouvert une ligne d’information générale sur la COVID-19 : 1-877-644-4545.

Tiens-bon! 💪

The following two tabs change content below.
Alexandre Crépeau

Alexandre Crépeau

🌝 Je vis de nuit.

🥯 Fan finie de bagels.

🐠 J’adore l’eau et nager.

🇲🇶 J’ai le Québec tatoué sur le poignet!

Une tranche de vie

T’en penses quoi?

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *