Transition de ta garde-robe : été, automne, hiver Il fait frette ou pas?

L’air se rafraîchit, les frissons se font plus fréquents, tu l’auras compris, c’est l’automne qui s’installe et qui annonce la (pas si) lointaine arrivée de l’ hiver.

Comme tout changement de saison, passer de l’été à l’automne (puis à la neige, plus tôt qu’on ne le croit), demande une certaine adaptation. Pour certain.e.s, la fin de l’été est un peu comme un deuil, alors que pour d’autres, l’automne est depuis longtemps attendu.

1. Les habitudes qui changent

Il se peut que tu aies envie de dormir plus longtemps, ou de rester emmitouflé.e dans des couvertures toute la journée. Ou encore d’apporter une couverture en cours, ce qui est déconseillé (le risque de s’endormir est trop élevé). Tu vas peut-être commencer à chercher des recettes réconfortantes, genre manger du potage au moins une fois par jour. Mais surtout : il fait froid, et en cours, plus moyen de se réchauffer! Je prends aussi l’habitude de me traîner des accessoires divers (d’hiver, la pognes-tu?) Un foulard, une tuque, etc. Pis, au pire, si l’après-midi j’ai trop chaud, je les mets dans mon sac et c’est tout! Ce qui m’amène à mon prochain point.

2. Le système multicouche (ou pelures d’oignon)

C’est LA technique quand le temps devient plus froid. Tsé, quand tu ne sais pas trop comment t’habiller le matin parce que la température change beaucoup trop dans la journée… Tu utilises la technique des pelures d’oignon. Manches courtes, manches longues, veste par-dessus. Petit manteau, foulard, voire une tuque ou une casquette. Bon, pour être honnête, je suis même du genre à mettre deux foulards et deux paires de gants. Mais, je suis peut-être un peu trop frileuse. Les pelures d’oignon, c’est une technique infaillible pour plusieurs raisons. Ça te permet de t’ajuster à la température durant la journée. Il fait 10°c le matin et 29°c l’après-midi? Pas de problème! Tu sors avec plusieurs épaisseurs le matin et, quand la température se réchauffe, tu te débarrasses de quelques couches. En plus, les couches d’air entre tes vêtements servent d’isolant. Si ce n’est pas génial, ça! C’est encore plus chaud que de s’acheter un gros manteau super cher qui n’intègre pas la merveilleuse technologie du système multicouche.

3. Trucs pratico-pratiques

En dehors de la méthode citée ci-dessus, il y a quelques trucs que tu peux garder en tête alors que tu dis au revoir à l’été. Tout d’abord, les bons conseils pour s’habiller. Je ne te parle absolument pas de mode, mais plutôt d’endroits où dénicher de quoi effectuer ta transition été-automne-hiver. Que ce soit le « seconde main » ou les aubaines, ça vaut la peine d’aller voir ailleurs que chez les marques plus « évidentes ». Il y a aussi le Bazar étudiant d’hiver, en novembre, où tu pourrais faire des trouvailles intéressantes. C’est organisé par l’Action humanitaire et communautaire, qui organise également un bazar de la rentrée. Et, s’il s’agit de ton premier hiver québécois, nous avons quelques trucs pour toi, histoire de bien t’y préparer. Parce qu’on ne va pas se mentir: on est peut-être juste en octobre, mais on sait bien que l’automne ne dure jamais longtemps.

The following two tabs change content below.
Jasmine

Jasmine

Baccalauréat en travail social – Campus de Laval

J’ai une âme d’artiste et de rêveuse; la musique, la lecture, l’écriture et le dessin sont vitaux pour moi. En classe, je suis souvent perdue dans mes pensées, des mondes extraordinaires issus de mon imagination. J’apprends peu à peu à aimer Montréal lorsque je me risque à l’extérieur de ma belle ville de Laval et de son campus, surtout pour les festivals et les conventions geek qui s’y tiennent l’été! En hiver, je reste plutôt cloîtrée chez moi à pester contre le froid, tasse de thé à la main.

T’en penses quoi?

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *