Survivre à sa sabbatique Un dur retour à la réalité

Tu étais fatigué.e de tes responsabilités, de tes devoirs, de la pression et du stress? T’avais clairement besoin d’une pause, tu en as donc profité pour partir en sabbatique. Que ce soit pour travailler ou pour aller parcourir le monde, tu as pris le temps de te découvrir et de faire une pause. Par contre, le retour à la réalité est inévitable après un certain temps…

«Tu as changé»

Quand tu as passé les portes de l’aéroport, ta famille t’a sauté dans les bras, heureuse de te revoir. La même chose est arrivée quand tu as finalement revu tes ami.e.s à l’université, au retour en classe. On t’a demandé si tu étais content.e de ton voyage, puis après on a continué la vie normale. Sauf que toi, tu as vécu quelque chose d’important de l’autre côté de l’océan ou au travail. Ces expériences-là t’ont touché.e, t’ont modelé.e, t’ont changé.e. Et les gens autour de toi s’en rendent compte assez vite. Pas que ce soit mal de changer, loin de là. Alors tu entends souvent cette phrase « tu as changé ». Ça peut être énervant, mais c’est surtout la preuve que le voyage que tu as entrepris ou le travail que tu as obtenu t’a fait évoluer. Alors il faut prendre ce commentaire avec le sourire et surtout se dire qu’il est tout à fait normal qu’une expérience de vie nous fasse grandir. Parce qu’après tout, sabbatique ne rime pas seulement avec paresse!

Ne pas pouvoir partager

En voyage ou au travail, bien des choses arrivent et restent gravées dans ta mémoire. Le plus difficile, c’est d’avoir toutes ces anecdotes et de ne pas pouvoir les partager avec tes amis et ta famille, qui sont probablement restés ici, au Québec. Personne ne peut les comprendre, en rire et se remémorer. Et c’est tout simplement plate! Toutefois, il faut savoir les partager avec les gens de ton entourage. Ils.Elles veulent certainement en savoir davantage sur tes expériences et tes découvertes. Tu pourrais illustrer tes anecdotes lorsque tu leur montres tes photos…d’une pierre deux coups! Grâce aux activités de ton année sabbatique, tu pourras donner des conseils aux autres étudiants.

S’adapter à un nouveau mode de vie

Que tu aies consacré ta sabbatique à travailler, à voyager, ou à faire les deux, un retour à l’école signifie un grand changement dans ton mode de vie. Grand changement peut rimer avec difficultés à surmonter. Pour les grands voyageurs, il s’agit d’un retour à la routine et à des contraintes, choses qu’on a souvent très peu en voyage. On était d’abord partie en quête de liberté, mais après l’avoir vécu à fond pendant plusieurs mois, on revient à un mode de vie où la liberté n’est peut-être plus au rendez-vous. Cours, lectures, travaux à remettre, etc. Toutes les choses à faire s’empilent et on doit composer avec tout ça.

Du côté des travailleurs, il peut s’agir d’un retour au budget serré et à la vie moins glamour d’étudiant.e.s. Clairement, quand on travaille, on ne s’en fait pas vraiment quand on va au resto une fois de trop. On travaille fort, mais on peut aussi en profiter. En tant qu’étudiant, chaque dollar compte, parce que notre revenu est définitivement moins important.

La clé, c’est d’abord de se préparer à ce retour à la réalité et de s’y être fait à l’idée. Il faut reprendre son projet d’études avec envie. Un retour à la routine et aux responsabilités académiques ne signifie pas non plus une vie plate et sans intérêts, remplie de contraintes. Loin de là! Alors peut-être vaut-il mieux se préparer à ce changement, tout en se concentrant sur les aspects positifs de la vie en tant qu’étudiant.e : le retour avec notre groupe d’ami.e.s, les fêtes et les événements, les apprentissages et les nouvelles expériences et bien plus.

Pour vrai, un retour aux études après un an (ou même quelques mois) de sabbatique, ça peut être un énorme défi et un gros moment d’adaptation (#difficile), mais tes années universitaires sont aussi les meilleures années de ta vie, C’EST PROMIS. En gros, organise-toi, prend connaissance de toutes les ressources qui s’offrent à toi et profites-en!

The following two tabs change content below.
Éloïse

Éloïse

Baccalauréat en études internationales

On pourrait dire qu’une de mes passions, c’est de parler… vite; je suis un brin sarcastique, spontanée et dotée d’un bon sens de la répartie! Avide d’aventures, de rencontres et de nouvelles cultures, je voyage autant que possible et je souhaite vivre passionnément. Incapable de me décider, je pratique donc autant le yoga et le ballet que le ski alpin. Dans mes temps libres, je passe mon temps à cuisiner des nouvelles recettes ou à découvrir l’un des nombreux secrets de Montréal.

T’en penses quoi?

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *