5 types de personnes en classe

Peu importe sa grosseur et sa composition, sa nature ou ses objectifs, toute classe en milieu scolaire ressemble à un microcosme sociétal, où divers types d’étudiants se côtoient. Bien que catégoriser les gens peut équivaloir à marcher sur des œufs, force est de constater que les exemples qui vont suivre se retrouvent systématiquement sur les bancs d’école.

1. La ponctuelle

Loin de se faire remarquer par son extravagance, cette étudiante se manifeste simplement par sa présence. Un peu comme la contrebasse dans l’orchestre, on remarque surtout son absence. Peu importe l’heure à laquelle on arrive, cette élève sera toujours et systématiquement présente avant vous. Ses raisons sont souvent insondables et mystérieuses: envie d’étudier, productivité matinale, usagère du train de banlieue l’obligeant à arriver à 7h00. Bref, la ponctuelle sera toujours en classe avant tout le monde, et aura le loisir de choisir LA meilleure place, avec bonne vue, d’où on entend bien la professeure et, bien entendu, une place disposant d’un accès fort commode à une prise pour son ordinateur.

2. L’étudiante en perpétuel questionnement

Souvent, on se demande si cette personne écoute les réponses, tant les questions sortant de sa bouche se succèdent. Comme dit l’adage, chaque réponse amène son lot de questions, mais il semble que cette étudiante l’applique un peu trop à la lettre. Tantôt d’intérêt général, tantôt très abstraite et superflue, la question peut finir par lasser, voire perdre l’étudiante moyenne, aguerrie ou non. La délicatesse est de lui suggérer d’aller voir la professeure à son bureau, mais on doit bien aussi savoir se délecter de certaines interrogations qui, soyons franches, sont partagées par toutes tout bas, mais qu’elle seule a le courage d’assumer bien haut.

3. La fêtarde

Aisément reconnaissable, elle jase régulièrement de sa soirée de la veille (si vous êtes lundi), ou des partys à venir (si vous êtes tous les autres jours de la semaine). Loin d’être une cancre classique, il va de soi que ses soirées — arrosées ou pas — risquent souvent de finir tard, et c’est le sommeil qui en pâtit. Elle aura tôt fait de découvrir les meilleurs endroits où dormir sur le campus, et rivalisera d’imagination pour rattraper son sommeil une minute à la fois: pendant les pauses, quand la prof s’égare, quand son amie prend les notes à sa place, en mode notes-à-relais, etc.

4. L’amie de l’enseignante

Proche cousine de madame questions, ce type d’étudiante se caractérise moins dans ses interventions en classe que par sa capacité à monopoliser la professeure pendant la pause. Si plusieurs ont des questions d’importance capitale, on devra attendre le moment — qui parfois ne viendra pas — où elle aura fini de raconter comment, l’autre jour, elle a su mettre en pratique la matière vue la semaine dernière. Disons simplement que cette étudiante sait se qualifier pour la maîtrise, et est parfois en avance pour le doc!

5. L’étudiante lambda

Il ne faut définitivement pas passer à côté de cette catégorie. C’est toi, c’est moi, c’est la bonne majorité des élèves, du primaire à l’université. Lambda, moyennes, conventionnelles, ordinaires, nous nous caractérisons par notre prise de note assidue — ou pas — et notre propension à ne pas nous faire remarquer. La professeure pose une question? Nous connaissons évidemment la réponse, mais nous baissons les yeux pour ne pas augmenter nos chances d’être nommées. Nous arrivons généralement entre 10 minutes à l’avance et 10 minutes en retard, et nous profitons de la pause pour parler avec nos camarades, ou aller à la pause pipi. Bref, c’est à se demander parfois si nous venons en classe pour quelque chose, ou simplement par obligation et routine…

Note pour l’étudiant.e aguerri.e: le féminin est utilisé dans le but d’alléger le texte et non d’exclure ou cibler une certaine catégorie de personnes. Statistiquement, l’université est à forte majorité féminine.

The following two tabs change content below.
Marc-Antoine

Marc-Antoine

Baccalauréat en droit

Je suis de ceux qui trouvent la question plus intéressante que la réponse, mais rassurez-vous, je n’embête généralement pas mes pairs avec ça! Adepte du zéro déchet, de politique engagée et de plein-air, je me garde une passion secrète pour les langues et la physique. Piètre danseur et modeste orateur, c’est l’écriture que je préfère. Si je suis parfois atteint d’ochlophobie, je ne reste pas moins un être chaleureux qui, plus que parler, aime écouter.

Marc-Antoine

Derniers articles de Marc-Antoine (les voir tous)

T’en penses quoi?

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *