Éloïse

Certains ont une seule passion et ça anime toute leur vie. Pour moi, c’est complètement impossible. Je suis incapable de me décider, je fais un peu de tout pour me contenter. Parce que mon cerveau fonctionne souvent à mille à l’heure et que ça se traduit dans mon débit de parole, on dit souvent que je suis un peu trop énergique. C’est surtout parce que je suis avide de discussions sur les enjeux de l’heure et que j’aime vraiment entendre ce que les autres ont à dire.

 

Ma première passion, je l’ai découverte à 7 ans. Pour la première fois, mes parents m’amenaient voyager en avion! Après trois semaines, je me rappelle très bien avoir dit à ma mère que je ne voulais pas rentrer. La spontanéité, l’inconnu et la nouveauté m’avaient charmée autant que les habitants. Exactement 7 années plus tard, je m’envolais pour la première fois, sans ma famille, au Costa Rica. C’est à ce moment que j’ai su que le monde serait ma vocation. Après avoir vécu 2 semaines au fin fond d’un village dans une charmante famille costaricaine, je n’avais qu’une envie ; en apprendre davantage.

 

Passionnée des gens, des cultures, des relations internationales et des enjeux qui forment nos sociétés, j’ai choisi d’étudier dans ce domaine. J’ai commencé un baccalauréat en développement international dans une autre université, mais en recherche de défis et de nouvelles aventures, j’ai changé d’université après avoir fait un échange étudiant en Thaïlande. Me voilà donc à l’Université de Montréal, nouvellement montréalaise et en quête d’aventures.

 

Dans mes temps libres, puisque je ne parcours pas toujours le monde, je cuisine pour le découvrir d’une autre façon. Du thaï, en passant par la cuisine japonaise, espagnole et mexicaine, j’aime aussi me réfugier dans les recettes italiennes ou françaises très réconfortantes. J’ai donc un congélateur vraiment trop rempli, beaucoup trop d’épices pour mon armoire et encore plus de tupperware improvisés pour mes lunchs. Qui a dit qu’un étudiant n’avait pas le temps de cuisiner ?!

 

Quand j’ai trop cuisiné (ou que je suis trop stressée!), je me tourne vers le sport. Je pratique le ski alpin depuis que j’ai quatre ans, mais aussi le yoga et le ballet depuis quelque temps. On peut aussi me voir au CEPSUM de temps en temps tenter de jouer au badminton…

 

Quand j’ai épuisé toute mon énergie, je prends place devant ma télé pour dévorer de nouvelles séries québécoises. Fortement attachée à la culture francophone (c’est peut-être parce que j’ai habité 10 ans dans la région la plus anglophone du Québec, bonjour l’Outaouais!), je me fais un point d’honneur de la célébrer à travers les émissions de télé!

 

Puis, qu’est-ce qui m’attend? La découverte de tous les continents (à part l’Antarctique, on s’entend)! D’ici mes 25 ans, je les aurai tous parcourus. C’est mon défi personnel.

The following two tabs change content below.
Éloïse

Éloïse

Baccalauréat en études internationales

On pourrait dire qu’une de mes passions, c’est de parler… vite; je suis un brin sarcastique, spontanée et dotée d’un bon sens de la répartie! Avide d’aventures, de rencontres et de nouvelles cultures, je voyage autant que possible et je souhaite vivre passionnément. Incapable de me décider, je pratique donc autant le yoga et le ballet que le ski alpin. Dans mes temps libres, je passe mon temps à cuisiner des nouvelles recettes ou à découvrir l’un des nombreux secrets de Montréal.

T’en penses quoi?

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *