La festive

3 minutes de lecture

Façon Blanche-Neige, la tour Roger est suivie de 7 petits ambassadeurs. Tu connais déjà les caractères propres de Sandrine, Marc-Antoine, Twene et moi-même.

Laissons maintenant place à Myriam aka l’ambassadrice pleine de joie et toujours en mouvement ! Te répondant sur UdeM +1, dansant dans les couloirs de l’uni ou intervenant lors de la soirée « Politiquement correcte »: tu as probablement déjà croisé son chemin.

Myriam, c’est la festive qui n’a pas besoin d’être en club pour danser.

Comme une enfant joyeuse, elle se déplace la plupart du temps en sautillant, elle rit et parle fort (« trop » précise-t-elle amusée), elle se fait appeler la « ricaneuse » et la rumeur dit qu’elle n’enlève jamais son sourire de sa bouche depuis qu’elle est bébé.

Sa mère lui répète que c’est une radio et quelques minutes à ses côtés suffisent pour confirmer qu’elle possède un certain talent d’oratrice. Myriam se lance souvent dans des débats engagés, s’inspire de ses récentes lectures pour interpréter ce qui l’entoure mais ça ne l’empêche en rien d’être aussi une oreille attentive et bienveillante pour ses proches.

Un rien peut lui faire plaisir longtemps, la belle leçon qu’elle nous donne ici est de savoir positiver face aux difficultés.

 « Il faut re-la-ti-vi-ser ».

La fin de session est probablement son seul point de faiblesse, mais même là, le stress la rend toute folle. Dans ce contexte sont créées les meilleures jokes de Myriam.

 

Un caractère aussi extraverti, ça s’entretient.

Pour elle, la gourmandise c’est autant aimer manger littéralement qu’avoir une envie insatiable de découverte, d’entreprendre, de profiter. Myriam s’intéresse et essaie tout : théâtre, impro, danse, natation… De surcroît, elle prend des cours de photographie lors de cette session et envisage de commencer la boxe. Physiquement, c’est un personnage actif, ce serait donc ça le secret de la joie?

Tu l’as compris, selon elle, toute musique est un prétexte pour danser! Pourtant, elle sait se poser et jouer du piano. Elle le pratique et en écoute beaucoup, ainsi que des vieilles chansons françaises, du métal, des musiques plus commerciales ou même des titres de Bollywood. 🔊🎶

Dans un élan de générosité, elle nous partage même son dernier coup de cœur musical-activateur-de-bonne-humeur : Izzy Bizu (dont la plus connue est White Tiger). C’est également sa plus récente déception vu qu’elle confesse être presque jalouse de Jasmine qui l’a vue en première partie de Coldplay à Toronto.

Décidément, oui, aujourd’hui tu apprends vraiment tout de Myriam !

 

Mais attention, Myriam tient à distinguer « festive » et « fêtarde ».

Les grosses fêtes ou la foule ivre ? Très peu pour elle. Pour se vider la tête et se couper du monde, Myriam lit. Ou plutôt, elle dévore des bouquins pendant des journées et soirées complètes. Ma camarade d’études internationales se recharge comme ça.

Entretenir toute cette énergie pour défendre des causes et égayer son entourage va donc de pair avec une alimentation intellectuelle riche !

« C’est le fun d’être avec des gens mais il faut savoir se retrouver avec soi-même »

Bref, Myriam t’a sûrement enregistré à une activité en agitant les bras tout en chantant ton prénom lors de la semaine d’accueil, tu la reconnais ?

The following two tabs change content below.
Éloïse

Éloïse

Malgré un sens de l’orientation déplorable, me voici jeune Française en immersion à Montréal. Mon entrée à l’université est rythmée depuis par des joies (et catastrophes) de l’autonomie, réflexions sur le monde qui nous entoure, mokaccino, procrastination, rencontres marquantes, expériences culinaires, goût pour l’ironie ou encore tendance à rire trop facilement… Bref, je m’implique dans cette expérience québécoise avec intérêt, alimentant (mon cell en photographies) un perpétuel débat interne pour concilier sérieux scolaire et party étudiant.
Il n'y a pas de commentaire

Écrire un commentaire