Faire son lunch (une histoire de déni)

3 minutes de lecture

L’école recommence, et avec elle, c’est le temps des lunchs qui revient (à mon plus grand désarroi).

Pour certains, faire les lunchs n’est pas quelque chose de si mal que ça. On les prépare la veille, ou alors on se prévoit des repas pour la semaine entière qu’on congèle par la suite. Moi, j’ai toujours détesté me faire des lunchs. Et je déteste aussi les manger (ne pas confondre « manger un lunch » avec « manger tout court »).

Malgré tout, je me suis beaucoup améliorée pour ce qui est de faire des lunchs. La première étape a été de me demander si j’avais besoin de me faire des lunchs durant la semaine, histoire de m’y préparer mentalement. Quand je sais de combien de lunchs j’ai besoin, et quels jours j’en ai besoin, je suis beaucoup plus en mesure de les préparer d’avance et de m’arranger pour avoir quelque chose de bon à manger (ce n’est pas toujours le cas, mais habituellement, ça aide). C’est un peu comme préparer des examens. Beaucoup de procrastination (et de déni) pour finalement arriver à un résultat, même après s’être organisé du temps pour étudier.

Un coup que j’ai listé les jours où je dîne (ou soupe) ailleurs qu’à la maison, j’essaie de voir ce que je peux emmener dans ma boîte à lunch. Je jette un coup d’œil au menu de la semaine (même si la plupart du temps, ça revient à demander à maman ce qu’on mange comme soupers) et je jette mon dévolu sur les restants qui me plaisent. Parfois, ça implique d’écrire mon nom sur un post-it, qui est par la suite collé sur le plat du restant que je convoite. D’autres fois, ça se fait un peu à la dernière minute, parce que je sais que même si je n’y mets pas mon nom, il en restera suffisamment pour moi le jour où je voudrai en manger.

Ce qui m’énerve le plus, ce n’est pas tant la planification du repas, mais le fait de tout mettre dans ma boîte à lunch. Y a-t-il des choses qui doivent rester au frigo jusqu’au matin même? Est-ce que j’apporte un thermos ou un plat en vitre? Est-ce que je vais oublier quelque chose si la moitié des aliments vont au frigo, et que je m’apporte un thermos? (Oui, ça m’est déjà arrivé). Est-ce que j’ai assez de collations pour tenir entre mon départ et mon dîner, puis entre mon dîner et mon retour? Est-ce que je me suis vraiment fait un lunch, ou si j’apporte avec moi un ramassis de grignotines?

Honnêtement, ça m’est arrivé très souvent de me faire un « lunch » pour, au final, n’avoir emmené que des collations avec moi… Oups. C’est bon, des amandes au chocolat, mais à mon grand regret, c’est pas un repas… Mais encore une fois, je fais du déni et je me dis que oui, je peux me contenter d’en manger une quantité énorme pour remplacer un repas (à ne pas faire, je précise tout de même).

Je t’avouerai que si j’ai du mal avec les lunchs, c’est surtout parce que je n’aime pas les sandwiches (surtout les grilled-cheese froids et les sandwiches au beurre d’arachide dans du pain brun) et que je suis incapable de manger des pâtes dans un thermos, parce que la sauce sèche sur les pâtes pour presque former une sorte de croûte étrange.

Fort heureusement, il y a plusieurs micro-ondes au campus Laval, dont plusieurs au rez-de-chaussée et quelques-uns au troisième et au sixième étage. Et en plus de ça, le petit restaurant de pâte est très sympathique quand j’oublie (ou que j’omets volontairement) de me faire un lunch la veille ou le matin même!

The following two tabs change content below.
Jasmine

Jasmine

La musique, la lecture, l’écriture et le dessin sont vitaux pour moi ; j’ai une âme d’artiste et de rêveuse. En classe, je suis souvent perdue dans mes pensées, dans des mondes extraordinaires issus de mon imagination débordante. J’apprends peu à peu à aimer Montréal, lorsque je me risque à l’extérieur de ma belle ville de Laval… Enfin, surtout pour les festivals et les conventions geek qui s’y tiennent l’été. En hiver, je reste plutôt cloîtrée chez moi à pester contre le froid, une tasse de thé dans les mains.
Jasmine

Derniers articles par Jasmine (voir tous)

Il n'y a pas de commentaire

Écrire un commentaire