Quand tes amis ont répondu 8 et que ta réponse est Louis XIV | Les Roger - Le blogue des étudiants de l'UdeM

Quand tes amis ont répondu 8 et que ta réponse est Louis XIV

4 minutes de lecture

Je sais pas pour toi, mais dans la vie en général, il m’arrive d’être complètement à côté de la plaque. Par exemple, quand je sors d’un examen et qu’en comparant ma réponse avec mes amis, je me rends compte que la mienne avait juste pas rapport… Oups!

Il y a quand même certains classiques, comme se rendre compte, une fois rendu à l’école, que son chandail est mis à l’envers. Des fois, c’est les coutures à l’extérieur, d’autres fois, l’étiquette en avant (ça, c’est moi)… et parfois, les deux en même temps! Ou encore, mettre (sans s’en rendre compte) deux bas de couleurs différentes… Ou deux souliers différents! (dédicace à Martine pour celui-là!) Ça m’est aussi déjà arrivé d’oublier mes souliers de travail à la maison… Heureusement, ma maman m’a porté secours et est venue m’apporter mes souliers!

Bon, le bon côté, c’est que ça m’arrive pas souvent de mettre mon chandail à l’envers ou deux chaussettes différentes. Par contre, à la maison… Je suis souvent dans l’champ! Le nombre de fois où j’ai failli mettre un ustensile à la poubelle, une assiette au frigo et de la bouffe dans le lave-vaisselle… Que j’ai fermé la télévision au lieu de changer de poste… Ou que je suis partie de ma chambre pour aller dans la cuisine et que j’ai oublié, une fois rendue, ce que j’allais y faire. Ok j’avoue, ça je le fais tout le temps. Je pense qu’à l’avenir, je vais écrire sur un bout de papier ce que je vais chercher dans la cuisine, pour être sûre de m’en souvenir (surtout si c’est d’la bouffe!)

Quand tes amis ont répondu 8 et que ta réponse est Louis XIV | Les Roger - Le blogue des étudiants de l'UdeM

Je crois que mon anecdote la plus gênante est une histoire de métro. Il y a un an environ, je devais me rendre au Musée des beaux-arts de Montréal pour mon cours d’anglais au cégep. Je pars de chez moi, je me rends au métro Cartier, j’achète des billets, et je vais prendre le métro… dans la mauvaise direction! Ben oui, direction Montmorency toi! J’ai quand même une bonne raison : j’étais plus habituée de prendre le métro à partir de Montmorency, où il n’y a qu’une seule direction. En arrivant à Cartier, je n’ai donc pas vraiment réfléchi avant de descendre les marches, ce qui fait que j’me suis réveillée un coup rendue à Montmorency. Je sais pas trop si c’était la honte ou la colère qui était le sentiment le plus fort, mais je peux t’assurer que je me suis dépêchée de changer de bord! Un fois arrivée au musée, j’étais non seulement en retard, mais en plus je n’étais pas au bon pavillon… J’ai fini par croiser ma prof, qui m’a indiqué où se trouvait le groupe, et j’ai marché le plus vite possible, sur la pointe des pieds (parce que, bien évidemment, je portais des bottes à talons hauts en plus!) pour rejoindre les autres. Heureusement, cette journée-là, j’avais bien pris ma carte opus : il m’est déjà arrivé de la confondre avec ma carte de débit (j’aurais aussi pu, comme Eloïse, la confondre avec ma carte étudiante!)

Dans le même genre que mon histoire, les personnes qui sont souvent à côté de la plaque auront sûrement, au moins une fois dans leur vie, pris l’autobus dans la mauvaise direction. Imagine que tu prends l’autobus ben relaxe, pis tu finis par réaliser que tu es rendu à Saint-Jérôme… Oups! (#merciMartinepourl’anecdote) Pour ma part, j’suis ben bonne pour descendre un ou deux arrêts trop tôt ou trop tard… L’été, c’est pas si mal, mais l’hiver, quand on se gèle les fesses dehors… Ouain. C’est moyen, mettons.

J’écoute toujours de la musique dans les transports en commun | Les Roger - Le blogue des étudiants de l'UdeM

Pour continuer dans la même veine (parce que j’écoute toujours de la musique dans les transports en commun), je dois avouer que beaucoup trop souvent, mes écouteurs sont branchés à mon téléphone, mais que je n’écoute absolument rien. Pas de musique, juste le silence. Du genre je branche mes écouteurs, je pense que j’ai fait « play », mais en fait, non. Le pire, c’est que je m’en rends compte souvent assez longtemps après avoir branché mes écouteurs… Ou alors, c’est l’inverse : je fais jouer de la musique et je me rendre compte, une chanson et demi plus tard, que mes écouteurs sont en fait mal branchés et que tout le monde profitait de ma musique. (Enfin, c’est pas juste moi qui fais ça, Eloïse aussi, oui oui.) C’est dans ces moments-là que je me dis : « J’espère qu’ils aiment Simple Plan! » ou « J’espère qu’ils aiment Escape the Fate! ».

Ma dernière petite anecdote pour aujourd’hui (et je crois que je ne suis pas la seule à qui ça arrive), c’est que souvent, je vais écrire la réponse à un message, que ce soit un texto ou un message sur Facebook, et attendre que la personne réponde… pour me rendre compte qu’en fait, j’ai juste pas appuyé sur « envoyer ». [Insérer un « facepalm » ici]

Et toi, as-tu des anecdotes dans le genre pour nous?

The following two tabs change content below.
Jasmine

Jasmine

La musique, la lecture, l’écriture et le dessin sont vitaux pour moi ; j’ai une âme d’artiste et de rêveuse. En classe, je suis souvent perdue dans mes pensées, dans des mondes extraordinaires issus de mon imagination débordante. J’apprends peu à peu à aimer Montréal, lorsque je me risque à l’extérieur de ma belle ville de Laval… Enfin, surtout pour les festivals et les conventions geek qui s’y tiennent l’été. En hiver, je reste plutôt cloîtrée chez moi à pester contre le froid, une tasse de thé dans les mains.
Jasmine

Derniers articles par Jasmine (voir tous)

Il n'y a pas de commentaire

Écrire un commentaire