Où travailler pour être productif ? Les fausses bonnes idées et vrais conseils | Les Roger - Le blogue des étudiants de l'UdeM

Où travailler pour être productif ? Les fausses bonnes idées et vrais conseils

3 minutes de lecture

A l’image de tout étudiant qui se respecte, tu dois également côtoyer de près la procrastination. Mais voilà, les études font que cette maladie se doit d’être temporaire et rare. Alors quoi de plus efficace pour la refouler que de trouver LA place qui t’inspire pour travailler ?

Ta chambre, le classique

Autour de moi, il est fréquent que j’entende des camarades décrire leurs heures de labeur dans… leur lit. Apparemment, c’est un lieu propice à la productivité dite « cocooning ». Grosso modo, c’est là que tu peux te caler entre deux oreillers avec un thé, au chaud… Ton ordi sur la tête et ton livre en accoudoir ? Alors si ça marche pour certains étudiants; bravo ! Personnellement, je ne suis pas certaine de pouvoir rédiger quoi que ce soit ; déjà par pure flemme d’avoir des fourmis dans tout mon organisme, mais aussi à cause de la tentation permanente et justifiée de faire une sieste. A priori, le kit parfait d’une chambre classique comporte un bureau. Cette migration est testée et validée. Déplace donc ta panoplie d’étudiant jusqu’à cette table et tu verras, ça change vraiment la donne !

La bibliothèque, l’incontournable

Inutile de le nier, rester chez toi pour bûcher peut être aussi efficace que vain. J’espère que je ne suis pas la seule à connaître la situation où : « Allez, un dernier épisode de Breaking Bad, ça va, j’ai fait la moitié de ma lecture… ». Alors inévitablement, la biblio apparaît comme une solution pratique. Entourons-nous de cerveaux échauffés. Notre culpabilité nous oblige à suivre le mouvement ! C’est un peu comme regarder, lire, étudier ou écouter pour la énième fois le travail de quelqu’un qu’on admire. Subtilement, ça motive à s’acharner sur notre cours, rien que pour tenter d’arriver à mi-cheville de l’œuvre « goal ». Par exemple, si j’avais pour but de devenir une sociologue de renom, je jouerais aux Sims pendant des heures… L’inspiration viendrait à coup sûr en observant ces êtres vivants très rationnels. Logique !

Les cafés, l’endroit trendy et apaisant

S’il te reste de l’argent après le 10 du mois, les cafés rendent tes sessions d’étude plus agréables. La mission est ici de dénicher un endroit cute et calme pour travailler, accompagné d’un moka. Il faut juste éviter de confondre pub et café, l’aboutissement de ton travail en serait affecté… Par chance, Montréal, tout comme l’université, regorge d’adresses abordables et/ou improbables. Tu attends peut-être aussi le printemps avec impatience, tu dois donc partager mon amour pour les terrasses : l’air frais, le contact avec le monde extérieur, le soleil… Toutes les conditions sont réunies en terrasse pour être productif !

Les cafés de coworking, ma découverte

En arrivant à Montréal, j’ai été surprise de constater que ce concept n’était pas rare. (Alors oui, je viens de la campagne certes, qu’on ne me reproche pas de découvrir ça en 2017.) L’idée est la suivante : ça ressemble et fonctionne comme un café, mais en réalité, c’est un lieu d’entraide. Tu payes le temps passé plutôt que ta seule consommation, ainsi tu as libre accès aux boissons et sucreries pour te donner du courage. C’est précisément le mix parfait entre ton bureau et un café, mais aussi la bibliothèque, car tu es entouré d’étudiants pouvant potentiellement t’apporter leur aide.

Endroit neutre, l’idée subjective

Pour avoir des idées structurées et ne pas tourner en rond, il me faut de la lumière. En attendant les terrasses, j’ai choisi de tester les différentes surfaces plates proposées dans mon appart’. J’ai éliminé le sol et sous la fenêtre à cause du torticolis ou du fait que j’étais tannée de marcher sur mes fiches. Alors, j’ai découvert mon salon. Et réellement : c’est une super idée pour booster la concentration ! Il y a le confort d’être chez moi, c’est-à-dire pas très loin de la bouilloire. Et la neutralité de la pièce s’impose comme une fuite physique au moindre prétexte distrayant d’une chambre.

Mon crush des cafés de coworking: le Caravane Café Office, en face de la Maisonnée !

The following two tabs change content below.
Éloïse

Éloïse

Malgré un sens de l’orientation déplorable, me voici jeune Française en immersion à Montréal. Mon entrée à l’université est rythmée depuis par des joies (et catastrophes) de l’autonomie, réflexions sur le monde qui nous entoure, mokaccino, procrastination, rencontres marquantes, expériences culinaires, goût pour l’ironie ou encore tendance à rire trop facilement… Bref, je m’implique dans cette expérience québécoise avec intérêt, alimentant (mon cell en photographies) un perpétuel débat interne pour concilier sérieux scolaire et party étudiant.
Éloïse

Derniers articles par Éloïse (voir tous)

Il n'y a pas de commentaire

Écrire un commentaire