L’art d’être en retard dès le réveil | Les Roger - Le blogue des étudiants de l'UdeM

L’art d’être en retard dès le réveil

4 minutes de lecture

S’il y a bien une habitude qui change en commençant ses études supérieures, c’est le rituel des réveils. Pendant des années, ma touche snooze favorite était un humain bien décidé à me faire sursauter par sa voix suave et acharnée à la tâche : ma mère.

Pourtant, la majeure partie d’entre nous étions impatients d’acquérir cette autonomie si intimement liée à la vie universitaire. Jusqu’au jour où je suis entrée dans ma salle d’examen avec 45 minutes de retard. J’ai compris que l’autonomie du réveil était un art à part, à maîtriser avec tact…

Pour des raisons mystérieuses, je fais partie de cette catégorie d’individus qui n’entendent pas l’alarme de leur téléphone (aussi intelligents soient-ils). Après presque 5 mois de matinées passées à faire le grand écart entre ma douche, mon armoire et mon bol de muesli, il est temps de considérer des solutions durables.

Toi aussi, tu connais ces matins de rush ? À toi, membre de la ta bande que nous ne textons plus pour savoir de quel côté de l’amphi tu te trouves (la gang sait que tu es encore sous tes couvertures), voici 4 options (et une astuce en bonus !) pour soigner ce mal chronique.

  1. Ecouter son horloge biologique

La première mesure envisagée mise simplement à réguler ton horloge biologique. Ou comment prendre de bonnes habitudes pour pouvoir s’éveiller telle une princesse Disney, fraîche comme la rosée grâce au chant des oiseaux posés sur le rebord de ta fenêtre. Bref, se coucher tôt pour se lever naturellement et plein d’énergie. Disclaimer : cette technique nécessite de savoir dire non aux propositions de « socialiser » à la Maisonnée, de limiter son utilisation du bouton play sur Netflix et de mettre en sourdine toutes les conversations sur Messenger à base de GIF.

Oui, il faut posséder un sacré self control. C’est un peu comme toutes les résolutions de début d’année : si tu es partisan de l’abandon de ces bonnes mesures dès le 5 du mois, passons à la deuxième option.

  1. Ecouter son ami super-organisé

Pour celle-ci, il te faudra un ami suivant les mêmes cours que toi (astuce : ne choisis pas celui qui te propose un « troisième dernier pichet ») ainsi qu’un téléphone en mode « sonnerie puissance maximale ». Cette mesure consiste à demander à ton camarade super-organisé de t’appeler de façon systématique, à la limite du harcèlement, dès son propre réveil. Tu remplaces ainsi l’option snooze par la culpabilité de ralentir sa préparation et l’hypothétique énervement qui monte en lui. Petit plus de l’option : cela fonctionne aussi avec ton coloc’ adoré ! 👍

Une solution durable ? Si la personne choisie est armée d’une grande patience et de beaucoup d’amour pour toi, alors la réponse est oui. À l’inverse, tu peux potentiellement perdre cet ami à jamais. Je te conseille alors d’envisager deux ultimes solutions.

  1. Lover le rétro

Grâce au grenier de tes grands-parents ou aux merveilles proposées sur Kijiji, tu peux te procurer un objet salvateur. Un cadran full rétro voire carrément préhistorique ! Dis adieu aux motifs non valables (comme la dernière mise à jour iOS ou autre mort subite de chargeur 😒) ; cet objet-là ne te laissera pas tomber. Si ton cadran offre plusieurs sonneries, sélectionne méticuleusement celle qui te donne le plus envie de bondir hors de ton lit.

  1. Dorloter son nid douillet

Il faut être lucide, il n’y a pas de solution miracle. Remarque quand même que vivre dans un espace propre et bien rangé boosterait pas mal la motivation en début de journée. Alors fonce au Dollarama de ton quartier pour aménager ton cocon, passe régulièrement par ta buanderie quand ton sol n’est plus qu’un amas de linge et surtout, réserve-toi le temps de te préparer un déjeuner digne d’être « instagrammable » ! Sérieusement, songe à la perspective merveilleuse de pouvoir te poser dans ton appart’ bien rangé avec ton assiette de fruits de saison et ton cappuccino home-made (#classicwhitegirl). En plus, tu économiseras chaque jour le prix d’un café vanille française chez l’ami Tim qui ne fait qu’augmenter ton retard et précipite le néant dans ton porte-monnaie.

L’Astuce bonus

Les huiles essentielles de pamplemousse, de cannelle ou de menthe poivrée ont des vertus dynamisantes. En respectant la posologie et l’utilisation recommandées, pourquoi ne pas les essayer au réveil ou grâce à un diffuseur ?

Quoi que tu testes, souviens-toi que la lumière des écrans excite les yeux puis ralentit l’arrivée du sommeil et sa qualité. Pour un bon réveil, il faut optimiser la qualité de nos nuits ! Ce n’est pas négligeable.

D’autres astuces solidaires à partager pour ne plus jamais louper les débuts d’exam ?

Levé ou couché de soleil ? | Les Roger - Le blogue des étudiants de l'UdeM

Exerce ton œil aiguisé de personne nouvellement matinale : levé ou couché de soleil ?

The following two tabs change content below.
Éloïse

Éloïse

Malgré un sens de l’orientation déplorable, me voici jeune Française en immersion à Montréal. Mon entrée à l’université est rythmée depuis par des joies (et catastrophes) de l’autonomie, réflexions sur le monde qui nous entoure, mokaccino, procrastination, rencontres marquantes, expériences culinaires, goût pour l’ironie ou encore tendance à rire trop facilement… Bref, je m’implique dans cette expérience québécoise avec intérêt, alimentant (mon cell en photographies) un perpétuel débat interne pour concilier sérieux scolaire et party étudiant.
Il n'y a pas de commentaire

Écrire un commentaire