Mon expérience d’ambassadrice #Roger

4 minutes de lecture

Ah pis « by the way » , fais juste appliquer. Parce que c’est la meilleure job étudiante que tu pourras jamais trouver.

Kim et Marie-Noël t’ont déjà livré une grande partie de notre travail en tant qu’ambassadeurs et Roger dans leurs derniers articles (que tu devrais lire d’ailleurs).

Malgré les folles aventures qui m’attendent et avec tout ce que la vie me réserve, c’est vraiment un deuil que de terminer mon contrat aux Services aux étudiants. Bien entendu, je me souviendrai de tous les beaux moments et les efforts accomplis au cours de cette année, en me disant que j’ai eu une chance inouïe de pouvoir la vivre ainsi. Le matin où j’ai su que j’avais été sélectionnée pour être l’une des 5 ambassadeurs des SAÉ, ma vie a changé. C’est « cheesy » , je te le donne, mais si tu me connais vraiment, je suis certaine que tu m’as vu m’épanouir et grandir au travers de tout ça.

Mon premier gros merci c’est pour mes boss; Myriam et Yannick. Sans oublier la belle Valérie qui accueille et aide les étudiants sans cesse au local du Carrefour SAÉ. Vous avez été présents, vous nous avez guidés et formés pour devenir des ambassadeurs authentiques et les « premiers répondants » pour les étudiants de l’université. J’ai acquis du courage, de la débrouillardise, une tournure « étudiante » dans ma façon d’écrire mes articles. Je repars avec un baluchon rempli de confiance en moi; grâce aux séances départementales, la Semaine A et les nombreuses heures passées à répondre aux questions sur UdeM+1. La vie et l’intégration étudiante sont désormais des valeurs profondes que je continuerai d’intégrer dans mes [multiples] années d’études. Merci pour votre vision des choses, de croire en ce que vous faites et de nous partager vos expériences. Chacun des moments passés à vos côtés et au sein de l’équipe n’était pas du travail, mais bien du bonheur et un plein d’énergie continuel au cours de l’année.

Être ambassadrice pour son université, c’est un des plus beaux cadeaux qui soit. Je ne me suis jamais vraiment vue comme une « chilleuse d’asso »  (bien qu’ils font tellement plus que ça — merci à Kim pour m’avoir éduqué!), mais je crois que toute forme de comité d’organisation ou d’engagement étudiant c’est vraiment le top du top. Vivre à fond la vie étudiante, participer aux 1001 activités, en organiser, représenter les Services aux étudiants, partager de l’information, se présenter devant des nouveaux admis et leur donner le goût de saisir leur première année avec passion, rencontrer des étudiants de partout dans le monde, être un guide et un « plan du campus » pour repérer les étudiants… Et tout ça c’est si peu, parmi tout le reste. J’ai adoré m’impliquer pour mon université et me rendre compte de la quantité et de la qualité de ce qui est offert aux étudiants. C’est aussi tellement gratifiant de pouvoir aider les autres, de leur offrir du soutien et des repères pour faciliter leur intégration. J’espère que la vie étudiante à Bruxelles saura m’émerveiller tout comme celle de l’UdeM l’a fait.

Et Roger? C’est mon petit joujou et mes moments de détente. Écrire sur la vie étudiante de l’UdeM, sur ce qui se passe dans ma belle ville ou encore dans mon cerveau indécis d’étudiante de 23 ans, c’était vraiment la crème de la crème. Moi qui adore passer par l’écrit pour m’exprimer, j’ai appris à différencier l’article scientifique du « tu vis de l’angoisse pour tes examens? Ben t’es pas le seul! ». Même si parfois j’étais moins claire, j’espère que j’ai pu te partager mes expériences, te rassurer et même te faire rêver un peu. Quand j’ai su qu’une étudiante de France s’est inscrite à l’UdeM suite à son premier contact avec l’université via notre blogue, ça m’a profondément touché. Et pour nos lecteurs en Italie, en Nouvelle-Calédonie en Allemagne et j’en passe, sans oublier les étudiants de Montréal, mes amis proches et ma famille; merci.

Mon mot de la fin, c’est un merci spécial à tous ceux qui ont cru en moi, qui m’ont encouragés et même ceux qui ont su me raccrocher à mes rêves. Merci de d’avoir épaulée, de m’avoir accompagnée et de m’avoir fait confiance. Sans vous, je n’en serais probablement pas là aujourd’hui.

Et toi, cher lecteur en « live » , peu importe ton université ou ton regroupement, je te l’ai dit… Fais juste appliquer l’an prochain. Parce que c’est la meilleure job étudiante que tu pourras jamais trouver.

The following two tabs change content below.
Camille

Camille

Fan finie de Pink Floyd depuis trop longtemps, je ne pourrai pas non plus vous cacher que j’ai un faible pour la caféine (chocolat inclus). Mon amour pour l’Italie en est partiellement responsable; pour le reste, je n’oserais jamais avouer que c’est pour me garder éveillée en cours à 8h30. Globe-trotteuse à temps partiel, je fais continuellement le plein d’énergie au travers de mes escapades et de mes rencontres, tant à l’étranger que dans mon cher Montréal.
Camille

Derniers articles par Camille (voir tous)

Il n'y a pas de commentaire

Écrire un commentaire