Merci

3 minutes de lecture

J’ai nommé cet article Merci parce que je remercie Dieu et la vie de m’avoir donné ce poste d’Ambassadrice/Roger. Tout a commencé quand j’ai postulé pour devenir guide-campus à la rentrée. C’est là que mon aventure avec les Services aux étudiants (SAÉ) a débuté. Après avoir fait ma première journée de travail à la Semaine A en 2015, c’était le coup de foudre. Je venais de découvrir un tout autre monde de travail que je ne connaissais pas encore.

Les patrons

Je ne pouvais pas imaginer des patrons être sur le terrain avec moi et me supporter dans les moments plus difficiles. D’habitude des supérieurs…c’est supérieur. Mais avec les SAÉ, ils sont là pour te guider, pour t’orienter et surtout pour te faire aimer ton expérience. Dès mes premiers pas au Carrefour SAÉ, je me suis sentie bien accueillie et à ma place. Myriam et Yannick m’ont fait découvrir une autre facette de mon travail, tout au long de mon parcours ils m’ont donné l’impression que j’étais capable de devenir meilleure de jour en jour. Ils m’ont aussi montré le modèle de patrons que les autres devraient suivre. Pourquoi? Parce qu’ils sont près de nous (leurs employés) et nous écoutent avec cœur, ils s’assurent que nous allons bien et que nous gérons bien notre emploi, nos études et notre stress parce que oui la vie étudiante est stressante. Je les remercie de m’avoir épaulée et de m’avoir soutenue tout au long de cette aventure haute en couleurs!

Les collègues

En ce qui concerne Les Roger, nous étions tous différents et venions de milieux complètement différents, mais c’est ce qui faisait la beauté de notre équipe. Chacun y mettait son énergie, ce qui rendait la dynamique hétérogène, à l’image des Roger. Il est vrai que parfois nous avions de petites tensions ou de petits débats, mais c’est ce qui fait le charme d’une famille dysfonctionnelle non? J’ai aussi fait la connaissance de plusieurs autres collègues au cours des Semaines A, ils m’ont chacun marquée à leur façon et j’ai eu beaucoup de plaisir à partager ces beaux moments avec eux!

Moi

Il est impossible de te dire le nombre de choses qui m’ont marquées, elles sont difficiles à compter puisqu’il y en a beaucoup trop, mais je peux te garantir que cette expérience m’a donné une sorte de confiance en moi que je n’avais jamais eue auparavant. Je suis fière de dire que j’ai contribué d’une façon ou d’une autre à l’intégration des nouveaux étudiants. J’aime tellement aider les gens depuis que je suis toute jeune et ce travail m’a permis d’accomplir cet objectif.

Le plus l’fun à part la Semaine A est lorsque j’aidais Valérie au Carrefour à répondre aux questions des étudiants. Si tu ne sais pas c’est qui Valérie, c’est la jeune femme au Carrefour qui t’accueille et qui t’aide quand t’arrives en panique parce que tu n’arrives pas à remplir ta demande d’admission…ou encore parce que tu ne sais pas comment activer ton courriel institutionnel. Elle est gentille et patiente, une autre employée qui m’a marquée! Avec elle, j’en ai beaucoup appris sur les différents services. J’ai eu des formations sur le tas en la regardant répondre aux étudiants et en m’aidant lorsque je ne comprenais rien. Oh et je la remercie pour toutes les fois où elle est venue à ma rescousse lorsque je me  trouvais devant la fameuse imprimante quand il était temps de numériser un document pour un étudiant, je ne savais jamais comment faire!

Chaque fois qu’un de vous m’a remerciée pour l’avoir aidé, j’avais l’impression d’avoir accompli une mission! Que ce soit UdeM+1, les séances d’accueil, les Semaines A, les formations, bref, tout ça a fait en sorte que 2016 était une de mes plus belles années. Je peux dire que c’était l’année où j’ai le plus appris, où je me suis sentie épanouie à plusieurs niveaux, mais surtout où j’étais heureuse dans chaque petite chose que je faisais. Cette aventure était merveilleuse!

The following two tabs change content below.
Marie-Noël

Marie-Noël

Être humain frileux paradoxal à mi-chemin entre la boule d'énergie ambulante et la « freak » organisationnelle, j'adore parler... beaucoup... tout le temps. Impliquée à 100% dans tout ce que j'entreprends, lorsque je sors du campus de Montréal j’enfile mes 37 foulards et cours vers la ville lointaine de Laval pour rejoindre la chorale de ma communauté. Entre un Do dièse et un Ré, j'engendre les fous rires et mets de l'ambiance dans l'atmosphère souvent trop calme à mon goût. Je continuerais bien à écrire, mais on m'a dit max 75 mots.
Marie-Noël

Derniers articles par Marie-Noël (voir tous)

Il n'y a pas de commentaire

Écrire un commentaire