Comment épater tes amis pour le souper de Nowel

6 minutes de lecture

T’es en pleine fin de session et ça t’angoisse de recevoir tes amis le 23 décembre pour votre souper annuel? T’es tellement préoccupé par tes lectures que t’arrives pas à entrevoir comment tu vas trouver des recettes qui ne vont pas les décevoir? Je te partage une salade savoureuse en entrée, un cocktail « fashion » pour décompresser, une bavette qui va surpasser tes attentes, un fromage qui saura les combler et une recette de tiramisù de mon ami italien (pas celui de Saint-Léonard, mais de Milan madame!).

1. TRIO MANGO-AVOCADO-POMODORO (ça veut dire tomate en passant)

C’est mon petit trio infaillible. Vu de même je sais que ça a l’air « ben basic »  , mais crois-moi, tes invités vont capoter dès leur première bouchée. Je l’ai testée à plusieurs reprises et c’est juste imbattable. Ça te prend des mangues ataulfo (ça fait toute la différence!), des tomates savoureuses (ça aussi c’est bien important) et des avocats (mûrs par pitié, donc achète-les d’avance!). Tu n’as qu’à tout trancher avec élégance, puis recouvrir de quelques feuilles basilic frais. Gâte-toi avec de l’huile d’olive et du vinaigre balsamique, sans oublier un peu de poivre. Et le tour est joué. Si ton budget te le permet, c’est bon aussi avec du Mum Nappa sur le côté!

2. OLD FASHIONED À DAN

Dan c’est le nom de l’oncle. Pas du mien, mais du sien. Parce que c’est lui qui fait toujours ce drink. C’est son spécial, son précieux… son Old Fashioned!

Alors tu mets un peu de sucre dans le fond du verre, ou encore du jus de cerise marasquin. Tu ajoutes une once de Canadian Club, 2 ou 3 gouttes d’angostura et tu finis de remplir le verre avec du Seven up. Tu plonges deux cerises marasquin, sans oublier la tranche de quartier d’orange sur le rebord du verre, question de faire ça fancy!

3. BAVETTE DE BOEUF ET CAROTTES GLACÉES AU MIEL ET À LA MOUTARDE

Ben oui, c’est Marilou. Je suis désolée, c’est mon deuxième article où je parle de ses recettes, JE SAIS! Mais j’ai voulu t’offrir la crème de la crème en viande et sa recette est pas mal « su’a coche »!

Pour la bavette:  400 à 600g de bavette de boeuf

Pour la marinade:

  • 3 cuillères à soupe de vinaigre balsamique
  • 2 cuillères à soupe de sauce soya (ou de la tamari)
  • 2 cuillères à soupe de sauce Worcestershire
  • 2 cuillères à soupe d’huile végétale (l’huile d’olive c’est bon)
  • 2 cuillères à soupe de moutarde à l’ancienne (la dijon normale ça fonctionne aussi)
  • 3 gousses d’ail hachées (à moins que ton « crush » soit présent au souper)
  • 1 cuillère à thé de sel

Step by step pour la bavette:

  1. Avec un cure-dent piquer la bavette aléatoirement pour permettre à la marinade de bien imprégner la viande.
  2. Combiner tous les ingrédients pour la marinade dans un grand sac Ziploc et ajouter la bavette. Laisser reposer au réfrigérateur pendant un minimum de 2 heures (selon Marilou — moi je te dis 24 heures = « be a real » !), tant que tu dépasses pas 36 heures.
  3. Préchauffer le four à 400 °F et placer la grille au centre.
  4. Faire chauffer une poêle à feu vif, puis saisir la bavette pendant 2 minutes de chaque côté pour la colorer.
  5. Transférer la viande sur une plaque et enfourner pendant 14 minutes, ou si tu es un vrai cook, lâche-toi lousse sur le « barbecue »! Pour vrai, le niveau de cuisson c’est propre à chacun donc sois responsable et blâme-moi pas pour le « timing ».
  6. Laisser la bavette reposer 5 minutes. Verser le reste de la marinade dans la poêle utilisée précédemment puis la faire bouillir quelques minutes et mettre de côté.
  7. Trancher la bavette dans le sens opposé au grain de la viande (trompe-toi pas! Focus!), puis servir avec la sauce.

Pour les carottes:

  • 3 tasses de carottes en bâtonnets pelées ou nettoyées
  • 1 cuillère à soupe d’huile d’olive
  • 1 gousse d’ail hachée (encore-là, à toi de juger!)
  • Sel et poivre au goût
  • 1/4 de tasse de persil frais haché

Pour la sauce des carottes:

  • 2 cuillères à soupe de miel
  • 1/4 de tasse de jus de pomme
  • 1 cuillère à soupe de moutarde à l’ancienne (ou allô la dijon)

Step by step pour les carottes:

  1. Porter une casserole d’eau à ébullition, puis y plonger les carottes. Laisser bouillir pendant 2 à 5 minutes, selon la grosseur des carottes. Égoutter et rincer à l’eau très froide. Égoutter de nouveau et mettre de côté.
  2. Dans un bol combiner tous les ingrédients pour la sauce et mettre de côté.
  3. Dans une poêle à feu vif, faire chauffer l’huile d’olive, puis faire revenir les carottes et l’ail pendant 2 minutes. Verser la sauce, assaisonner puis poursuivre la cuisson pendant 3 minutes. Ajouter le persil et rectifier l’assaisonnement au besoin.

4. BRIE AU SIROP D’ÉRABLE, AUX POMMES ET AUX NOIX

Ce coup-ci, c’est une suggestion de la SAQ. Tsé parce qu’une session finie ça rime trop bien avec SAQ.

Tu auras besoin de:

  • 1 cuillère à soupe de beurre
  • 1 cuillère à thé de cassonade
  • 1 pomme, pelée et coupée en petits dés
  • 1/3 de tasse de canneberges séchées
  • 1/3 de tasse de noix de Grenoble hachées
  • Poivre
  • 1 fromage brie rond de 250g (1/2 lb)
  • 3 cuillères à soupe de sirop d’érable
  • Croûtons de pain baguette légèrement grillés

Step by step le fromage:

  1. Préchauffer le four à 350 °F.
  2. Dans un poêlon, chauffer le beurre. Ajouter la cassonade et caraméliser les dés de pomme.
  3. Dans un bol, mélanger les dés de pomme, les canneberges et les noix. Assaisonner.
  4. Placer le brie dans un caquelon pour fromage, ajouter la préparation obtenue à l’étape précédente sur le fromage et napper de sirop d’érable. Couvrir.
  5. Mettre au four de 10 à 12 minutes, le fromage doit devenir moelleux.
  6. Servir avec des croûtons de pain (aux noix ou aux noisettes et raisins c’est encore mieux!).

5. TIRAMISÙ ALLA YURI

Il s’appelle Yuri. Pas le tiramisù; mon ami italien qui m’a fait découvrir ce péché comme on se doit de le manger. Je suis pas fan de gâteau mouillé, mais si tu ne laisses pas les biscotti trop longtemps dans l’espresso, t’es pas mal en business.

Tu auras besoin de:

  • Biscuits Savoiardi
  • 4 oeufs
  • 450g de mascarpone
  • 170g de sucre — les italiens calculent tout en grammes et c’est emmerdant. J’ai traduit ça en un simple 85% d’une tasse, ou encore 3/4 de tasse et un petit peu de plus, ou bien 1/4 de tasse + 1/3 de tasse + 1 cuillère à thé : « have fun »! Mais c’est du sucre alors casses-toi pas trop la tête.
  • 1/2 tasse d’espresso refroidit — pas les grains de café. L’idéal c’est avec la cafetière de la nonna, l’espèce de boîte de métal avec un bec versant qui traine sur son comptoir tu sais?

Step by step pour le meilleur tiramisù de ta vie:

  1. Faire l’espresso et laisser refroidir complètement sur le côté. Dépendamment de la grosseur de ton tiramisù, du nombre de biscotti que tu veux utiliser, tu peux gager de la quantité de café dont tu auras besoin. C’est vraiment juste pour y tremper les biscotti alors 1/2 tasse, d’après-moi, c’est assez.
  2. Battre les jaunes des œufs avec le sucre et le mascarpone jusqu’à ce que le tout devienne une crème homogène. Laisser de côté.
  3. Monter le blanc des œufs en neige et mélanger avec la crème obtenue à la seconde étape, tout doucement avec une spatule.
  4. Immerger rapidement les biscotti dans l’espresso et couvrir le fond du plat désiré.
  5. Étendre sur l’étage de biscotti la crème obtenue à la troisième étape. (Il est possible de faire plusieurs étages ou alors plusieurs « tiramisù à un étage »).
  6. Saupoudrer du cacao sur le dessus, puis laisser refroidir dans le frigo, sans recouvrir.

Puis si jamais tu recherches d’autres recettes à prix étudiants, tu cliques ici!

The following two tabs change content below.
Camille

Camille

Fan finie de Pink Floyd depuis trop longtemps, je ne pourrai pas non plus vous cacher que j’ai un faible pour la caféine (chocolat inclus). Mon amour pour l’Italie en est partiellement responsable; pour le reste, je n’oserais jamais avouer que c’est pour me garder éveillée en cours à 8h30. Globe-trotteuse à temps partiel, je fais continuellement le plein d’énergie au travers de mes escapades et de mes rencontres, tant à l’étranger que dans mon cher Montréal.
Camille

Derniers articles par Camille (voir tous)

Il n'y a pas de commentaire

Écrire un commentaire