Sauvetage de cours pour les désorganisés

3 minutes de lecture

La mi-session est à nos portes. Plusieurs signes nous permettent de le déduire : il fait noir quand les cours se terminent à 19 h, il faut sortir son manteau d’automne si tu quittes la maison tôt ou si tu prévois rentrer tard. Sinon, les profs commencent à nous le dire… À tous les cours.

Faut se le dire, la procrastination fait partie de l’ADN d’une bonne partie des étudiants. On a beau prendre les plus belles résolutions du monde en début de session, on le sait que les party, le beau temps, les terrasses, les amis et Netflix auront raison de nous. Mon cas est particulièrement parlant. Il m’est arrivé de ne pas avoir ouvert de livres à ce moment-ci de la session. J’ai donc une solution pour toi en 3 étapes faciles!

Première étape

La première chose à faire c’est d’identifier ce que tu as à faire. Prends une grande feuille de papier et fais-toi une liste pour chaque cours. En gros, tu veux être capable de voir facilement ce que tu auras à faire. Écris-le plus clairement possible les lectures, les travaux, les dates d’examens. De plus, essaie de te rappeler quels cours que tu as manqués afin de demander à quelqu’un les notes de cours.

Deuxième étape

La priorisation est vraiment importante. Il y a de fortes chances que si tu as beaucoup procrastiné, tu n’auras pas le temps de tout faire. Tu devras donc choisir ce que tu vas faire en identifiant la date butoire. Ainsi, les examens et remises qui auront lieu après la semaine de lecture seront moins pressants que ceux qui ont lieu avant. Les lectures en lien avec les cours que tu as manqués doivent être faites avant tout. Souvent, elles sont complémentaires à la matière vue en classe. Donc, avec les présentations PowerPoint et, si tu es chanceux, avec les notes d’un ami, tu seras en mesure de te faire une bonne idée de la matière. Ensuite, il faut que tu te concentres sur les examens. La raison est fort simple : tu ne peux pas déplacer la date. Si tu es vraiment mal pris, dis-toi que ça fait moins mal de perdre 10 % sur un travail qui en vaut 15 %, que d’échouer un examen valant 25 %. C’est une simple question de mathématiques!

Troisième étape

Fais ce que tu as à faire. Il n’y a pas mille solutions. Si tu es capable de dormir quelques heures entre un party et ton quart de travail, tu es capable de dormir quelques heures avant un cours. Note bien que cette réflexion ne s’applique pas pour un examen. Dans ce cas-là, assure-toi d’avoir au moins un cycle de sommeil complet avant d’y aller. Je sais que ce n’est pas facile, mais c’est la seule chose à façon de t’en sortir!

Pour t’aider à être plus efficace, je te conseille de lire mon article sur les applications, j’en propose quelques-unes qui pourrait t’être utiles! Sinon, y’a des professionnels à l’UdeM qui donnent de vrais trucs pour t’aider à t’organiser puis pour transformer ton stress en bonne énergie. Faut surtout pas hésiter à les consulter puis à participer à leurs ateliers.

Puis… bonne chance! Je sais que tu vas te dire que tu ne feras plus les mêmes erreurs, mais c’est faux! Tu risques probablement de recommencer pour la fin de session…

The following two tabs change content below.
Anthony

Anthony

Jeune, impliqué, fêtard, occupé, désorganisé, actualité, déficit d'attention, sommeil (NOT), café, politique, barbe, sortie, Montréal, politique, actualité, nœud papillon, procrastination, Netflix N' Chill, geek, caféine, party, scotch, tartare, communication, lunettes, débat, séries télé, popcorn, chips, chocolat, vino, sushis, steak, association étudiante... Tant de chose qui me représente, mais qui indépendamment, on s'en fout un peu.
Anthony

Derniers articles par Anthony (voir tous)

Il n'y a pas de commentaire

Écrire un commentaire