Comment on se sent après un mois d’UdeM?

4 minutes de lecture

Déjà la semaine 5 qui se termine, ou presque! J’en ai profité pour croiser des nouveaux étudiants du campus pour savoir comment se passait leur intégration, question de prendre le pouls sur leurs débuts dans notre université. Trois étudiants internationaux et une étudiante de la Rive-Nord, nouvellement débarqués à Montréal!

TODD-ART JAZZ 

« Ma rentrée à l’UdeM se passe assez bien! J’ai décidé de sortir de mon coin, de m’ouvrir à ce qu’il ce passe sur le campus, d’en profiter au maximum et de rencontrer de nouvelles personnes. Déjà en semaine 5, il y a tellement de choses à faire que je ne sais même plus où donner de la tête ! Chaque jour on y trouve une activité, un kiosque, un essai gratuit, etc. Concernant les cours, je ne vois pas les semaines passer, j’ai bien saisi le rythme et comme j’étudie dans ce que j’aime, ça m’aide beaucoup. Je passe la majeure partie de mon temps à pratiquer mon instrument, la basse. En plus, j’ai la chance d’être dans des cours donnés par Alain Caron! Je ne pourrai rien demander de plus! À l’extérieur du campus, je suis toujours à la recherche d’une activité, d’un concert ou d’un évènement intéressant. Montréal c’est tellement ouvert, j’y adhère vraiment! Il y en à pour tous les goûts. Mis à part des rencontres québécoises, j’ai aussi conservé un bon contact avec toute la communauté Guadeloupéenne que je connaissais sur l’île et il nous arrive de nous retrouver pour quelques instants. L’UdeM, c’est un concentré d’énergie et un tas de rencontres à faire! »

HÉLÈNE

« Pour mon entrée à l’université, j’ai dû déménager dans la ville de Montréal, alors que je viens de la Rive-Nord. Juste le déménagement m’a demandé déjà beaucoup d’adaptation. Je suis partie de la campagne pour arriver en ville, donc plus de bruits, plus de gens. J’habite en colocation avec une amie que j’ai connue au secondaire. En général, la colocation se passe bien. Les cours me sont relativement simples pour le moment, car j’ai déjà fait une technique juridique au cégep, mais le tout risque de se compliquer par la suite. Pour l’instant, mon seul vrai problème c’est de gérer la quantité phénoménale de lectures que je dois faire chaque semaine. Mes techniques devront être révisées, ça c’est certain! Au moins, le droit me passionne tout autant  qu’avant, sinon plus maintenant. Mes fins de semaine depuis la rentrée ne sont dédiées qu’à voir mon copain, qui vit toujours en campagne et ma famille. Et bien évidemment, je fais encore des lectures. Avec le temps, j’aimerais découvrir un peu plus Montréal et les activités qu’elle a à m’offrir. Dès que le gros de mon adaptation à l’université sera faite, je serai en mesure d’en profiter au maximum! »

JULIAN

« Je suis pas mal chanceux parce que j’habite dans les résidences EVO au Centre-Ville! Je suis super bien placé: c’est un endroit stratégique pas très loin de l’université, je suis à deux pas du Quartier des spectacles et presqu’en face de McGill! Montréal est une ville incroyable pour sa multiculturalité et elle vibre jour et nuit! Pour ce qui est de l’uni, j’étudie en chimie, bien que j’aie aussi des cours complémentaires en programmation et en gestion. Je me dois de profiter de tout ce qui s’offre à moi dès maintenant puisque je suis en échange pour un seul trimestre et retournerai à Mexico au début de 2017. J’aime particulièrement les sessions de yoga qui ont lieu sur le campus! Côté amis, disons qu’il m’est plus facile de connecter avec des étudiants en échange comme moi puisque nos désirs sont particulièrement semblables. Je me suis aussi fait des amis canadiens au travers de mes cours et des travaux en équipe! Bref, je veux profiter au maximum de ce que m’offre le Québec et surtout des derniers jours de chaleur, parce que l’automne ici c’est comme mon hiver! »

TADEO

« Ça se passe quand même bien, mais je dois t’avouer que j’ai encore un peu de difficulté à m’organiser dans mon travail personnel. Aussi, ça m’étonne un peu que les gens ne se parlent pas vraiment dans mon programme. Je ne suis pas encore arrivé au stade où j’ai plein d’amis sur le campus. Par contre, j’ai quelques potes à Concordia et McGill que je vois de temps en temps! Ça me permet de découvrir la ville et de m’intégrer un peu plus. Pour ce qui est de l’appartement, disons que c’est un peu différent de ce que j’avais avant au Pérou et en France. Je ne suis pas encore habitué aux tâches de la maison et ça me prend du temps! Mais je ne regrette pas du tout mon choix: j’adore Montréal! Je serai ici pour 3 ans, le temps de compléter mon baccalauréat en études cinématographiques. Et ensuite on verra, qui sait ce qui m’attend! J’ai énormément voyagé loin de mes parents et ça ne me cause plus vraiment tracas de partir pour de longues périodes. Pour te donner ils ont toujours vécu au Mexique alors que je me promenais entre Lima et la France. »

The following two tabs change content below.
Camille

Camille

Fan finie de Pink Floyd depuis trop longtemps, je ne pourrai pas non plus vous cacher que j’ai un faible pour la caféine (chocolat inclus). Mon amour pour l’Italie en est partiellement responsable; pour le reste, je n’oserais jamais avouer que c’est pour me garder éveillée en cours à 8h30. Globe-trotteuse à temps partiel, je fais continuellement le plein d’énergie au travers de mes escapades et de mes rencontres, tant à l’étranger que dans mon cher Montréal.
Camille

Derniers articles par Camille (voir tous)

Il n'y a pas de commentaire

Écrire un commentaire