Nouveau départ, nouvelle vie

3 minutes de lecture

Je m’appelle Alicia, je vais débarquer à Montréal le 21 août pour un an. Je ne vous cache pas que je redoute cette date, qui a l’air d’arriver bien plus vite que prévu! Angoisse, stress, mais aussi joie et excitation, j’ai l’impression de passer par tous les sentiments possibles. Je vais essayer de résumer cela en partageant mes ressentis.

Le premier sentiment qui m’anime, c’est la peur. Avant tout, partir à l’étranger est l’occasion de faire un nouveau départ, de commencer une « nouvelle vie ». C’est une étape dans ma vie mais c’est aussi une grande source de stress. Un mois avant de partir, je me pose énormément de questions. Naïve que j’étais, je pensais que partir à l’étranger allait être simple. J’ai très vite changé d’avis lorsque j’ai dû commencer mes démarches administratives. Quel bazar tous ces papiers! Ça m’a pris du temps, du papier, de l’encre (de l’argent aussi!) mais anyways, j’ai obtenu mon CAQ, mon permis d’études, tout va bien, je serai bien à Montréal le 21 août, et en règle!

L’Université de Montréal a l’air d’être vraiment impressionnante. Elle ne ressemble en rien à ma petite université lyonnaise dont je proviens. Depuis que je me suis inscrite sur le groupe Facebook UdeM +1 2016-2017, je ne cesse de voir des publications de personnes demandant si tels ou tels bâtiments sont éloignés les uns des autres, et je vois des personnes répondre qu’il faut prendre le métro, passer par tel chemin, voilà une autre peur que je peux ajouter à ma liste : me perdre!

Au milieu de toutes mes démarches, il a fallu que je trouve un logement. Chose aussitôt faite, j’obtiens une chambre dans l’un des nombreux appartements proposés par GetYourPlace (big up à ce site fantastique d’ailleurs!). Je rencontrerai mes futurs colocataires lors de mon arrivée à Montréal, cela va être une autre grande expérience. Vivre avec des inconnus pendant un an, j’imagine que ce doit être compliqué pour tout le monde. Une nouvelle façon de vivre s’annonce mais également de nouvelles rencontres …

Voilà la dernière partie que je voulais aborder dans ce petit essai (j’espère ne pas avoir fait Proust), le côté humain de ce projet. Partir à l’étranger, découvrir une nouvelle culture, c’est aussi rencontrer de nouvelles personnes. En France, il se dit que les Québécois n’ont pas la même mentalité que les Français. On dit d’eux qu’ils sont accueillants, courtois, bienveillants, drôles : oui on ne va pas passer sous silence le fameux accent québécois et ses expressions. On m’a dit que bientôt ce sera moi qui aura un accent, alors je vais arrêter de faire des blagues là-dessus. Depuis mon acceptation au sein de l’Université de Montréal, ces dires n’ont fait que s’avérer être vrais. Lorsque j’ai posé des questions, on m’a répondu, lorsque j’ai voulu être renseignée, on l’a fait, on m’a également rassurée et aidée. J’ai hâte d’arriver à Montréal pour rencontrer ces personnes et partager avec elles ma nouvelle vie qui m’attend.

Un petit mot pour Kim, malheureusement je n’aime pas les sushis mais j’adore les nems (certainement mes origines qui ressortent ahah), j’espère que tu ne me dénigreras pas! Merci pour toutes les fois où tu as répondu à mes questions, merci à tous pour l’équipe que vous formez, vous êtes vraiment d’une grande aide pour beaucoup d’étudiants!

 

Alicia Lopez– Roger collaborateur –
Nouvelle étudiante à l’Université de Montréal en septembre 2016

The following two tabs change content below.
Roger collaborateur

Roger collaborateur

Les Roger, c’est la vie étudiante telle qu’on la vit. Quoi de mieux qu’un petit nouveau avec un regard neuf pour vous la faire découvrir. Le temps d’un moment, je suis Roger.
Roger collaborateur

Derniers articles par Roger collaborateur (voir tous)

Il n'y a pas de commentaire

Écrire un commentaire