Les pires colocs

5 minutes de lecture

Ce n’est pas toutes les colocations qui sont aussi parfaites que dans Friends. Le 1er juillet approche à grands pas et comme vous le savez (ou pas), c’est la féria québécoise des déménagements! Vu la réalité financière de la classe estudiantine, je suis prêt à parier avec vous que la grande majorité des lecteurs et des lectrices vont habiter en colocation. J’ai donc décidé de vous faire mon top 8 des pires colocs.

Le puits sans fond

Ça, c’est le coloc qui est vraiment cool au début. Tu vas être content de l’avoir tout au long de l’été, parce que c’est la personne parfaite pour faire la tournée des terrasses, pour faire des barbecues au parc ou pour organiser des pubcrawls dans ton quartier. Le problème avec cette personne c’est qu’elle n’arrête pas… de boire. C’est cool de faire le party pendant la rentrée, mais quand les partys de la rentrée s’étirent jusqu’à la relâche, c’est problématique. Quand ton coloc veut partir sur la brosse la veille d’un examen pour «oublier» le fait qu’il n’a pas étudié, ça n’aide pas vraiment à réussir tes propres études. Le truc que je peux te donner : arrange-toi pour que ce soit ton voisin. Comme ça, tu peux barrer la porte de ton appart.

Le (ou la) pas propre

C’est le coloc qui laisse trainer sa vaisselle sur le comptoir pendant des mois ou celle que tu n’es pas en mesure d’évaluer à quand remonte sa dernière douche ou celui à qui tu interdis d’ouvrir la porte de sa chambre parce que ça put trop. Dans le pire des cas, c’est celui qui rassemble les trois caractéristiques en même temps. J’ai pu expérimenter certaines versions de ce coloc-là. Je sais que c’est désagréable et que vous pouvez avoir envie de mettre sa vaisselle sale dans son lit alors qu’il est sur une « date », mais ce n’est vraiment pas une bonne idée, parce que tu risques de devoir payer sa partie du loyer le temps que tu trouves quelqu’un pour le remplacer. True story.

L’amoureux des animaux

Je trouve ça bien cute un petit chien ou un chat, je trouve ça même le fun. Il y a deux types d’amoureux des animaux : celui qui en a beaucoup ou celle qui les aime beaucoup trop, mais qui s’en occupe pas. Je ne suis pas capable de déterminer lequel des deux est le pire. Chose certaine, c’est que tu finis par devoir t’occuper toi-même du poisson rouge par peur de te faire accuser de cruauté animale.

On s’imagine que lorsqu’il se met à te voler tes préservatifs, ça peut te casser un moment!

Le (ou la) cleptomane

Il y en a plusieurs espèces de cleptomanes. Le plus répandu étant celui ou celle qui te vole ta bouffe. Rapidement, le coloc cleptomane peut évoluer et commencer à s’approprier d’autres ressources. On s’imagine que lorsqu’il se met à te voler tes préservatifs, ça peut te casser un moment!

L’individualiste

Pour l’individualiste, l’appartement en entier lui appartient exclusivement. Il sort nu de sa chambre alors que tu as des amis dans le salon, il laisse trainer ses sous-vêtements dans le salon et t’«emprunte» tes choses sans te demander la permission. Il est vraiment désagréable parce que tu finis par ne pas te sentir chez vous. Tsé, payer un loyer, ne pas avoir accès aux pièces communes et devoir barrer ta porte de chambre pour l’empêcher de trop t’envahir; c’est franchement désagréable!

Le lover

C’est celui qui vient de commencer à sortir avec sa blonde et qui frenche tout le temps. Dès que tu entres dans une pièce, il est déjà là en train de frencher. Tu sors de la salle de bain? Il est devant la porte et il frenche. Il n’y a plus moyen d’écouter un film dans le salon. Pourquoi? Il est là et il frenche. On s’entend qu’on peut remplacer les frenchs par une autre activité de couple que les nouveaux tourtereaux pratiquent régulièrement et, entre vous et moi, c’est pire. À l’inverse, le lover peut aussi être celui qui cumule trop de conquêtes. Elles ont peut-être de belles voix, mais je n’ai pas envie de l’entendre à 4 h du matin quand je travaille à 8 h.

La larve de sofa

Tsé celui qui traine sur le divan quand tu pars à tes cours le matin, qui est encore là après ton quart de travail au resto du coin et que tu sais pertinemment qu’il n’a pas bougé plus loin que la salle de bain (parce que le frigo est entre les deux). Ça, il le fait tous les jours. Parle-lui d’un film : il l’a vu. Une série télé : il l’a vue aussi. Un jeu vidéo? Il l’a déjà terminé. C’est le gars ou la fille qui a réussi a finir une dynastie en gagnant la coupe, sans simuler un match, à NHL avec toutes les équipes et ce, à temps pour la sortie de la nouvelle version. Il s’est désabonné de Netflix parce que ça ne sert plus à rien de payer quand tu as vu tout ce qui est là. Ne t’inquiète pas, tu vas pouvoir récupérer ton sofa le 1er juillet.

Le poilu

J’ai une barbe, mais la moindre des choses c’est de ramasser les poils quand tu finis de te raser. Même chose pour les cheveux. Est-ce que c’est clair? Tu n’aimes pas ne pas pouvoir vider le lavabo, moi j’aime ça pouvoir prendre ma douche sans prendre un bain de pied. C’est donnant-donnant.

Le violent

Enough said.

Ce sont mes idéaux types de mauvais colocs. Je te souhaite, honnêtement, de ne pas tomber sur un de ceux-là! N’oublie pas, ils peuvent se trouver n’importe où, ça peut même être ton meilleur ami. Sinon, pendant la Semaine A, les SAÉ organisent un Speed Dating de colocation le 24 août. Si jamais t’as envie de discuter de ces choses-là avant de faire ton choix final… juste comme ça.

The following two tabs change content below.
Anthony

Anthony

Jeune, impliqué, fêtard, occupé, désorganisé, actualité, déficit d'attention, sommeil (NOT), café, politique, barbe, sortie, Montréal, politique, actualité, nœud papillon, procrastination, Netflix N' Chill, geek, caféine, party, scotch, tartare, communication, lunettes, débat, séries télé, popcorn, chips, chocolat, vino, sushis, steak, association étudiante... Tant de chose qui me représente, mais qui indépendamment, on s'en fout un peu.
Anthony

Derniers articles par Anthony (voir tous)

Il n'y a pas de commentaire

Écrire un commentaire