Laval…ma belle ville

4 minutes de lecture

Laval…ma belle ville que tant de personnes n’aiment pas, que tant de personnes jugent sans même la connaître. Nous disons sans cesse de ne pas juger un livre par sa couverture, mais pourquoi nous est-il permis de juger une ville sans y avoir mis les pieds? Pourquoi est-il permis de rire de quelqu’un à cause de sa ville, mais est-il mal vu d’en rire pour autre chose? Bref, ça suffit les sentiments, parlons des vraies affaires! Je vais te présenter my own Laval comme tu ne l’as jamais connue!

D’abord et avant tout, clarifions une chose: Laval n’est pas un désert. Contrairement à ce que tu peux penser ou à ce qu’on essaye de te faire penser, on n’y manque de rien, au moins on a des places pour stationner en face de chez nous et nos routes sont plus larges, ce qui permet aux cyclistes de mieux circuler.

Mon quartier est super bien localisé. L’arrêt de bus se trouve à quelques secondes de chez moi, je peux le voir arriver de ma fenêtre et aller à l’arrêt en toute quiétude. As-tu cette chance toi? J’pense pas! Ce même bus m’amène directement à la station de métro en moins de 15 minutes.

À la même distance, il y a une piste cyclable. Tu comprends bien que je peux sortir de chez moi à vélo et me trouver sur une piste en moins de 30 secondes. C’est cool hein?

J’aime Laval parce qu’au coin de ma rue, il y a un dépanneur, un guichet automatique, une pizzeria et une épicerie. Si je décide de marcher un petit 10 minutes de plus, il y a tous les magasins dont j’ai de besoin allant des grandes surfaces, des quincailleries, aux petits cafés. Psst, en passant, j’ai la chance d’acheter des paires de pantalons à moins de 10$ vu que les entrepôts de plusieurs magasins y sont à quelques pas!

J’aime Laval parce qu’il y a de très bons restos (pas juste au Centropolis), de belles terrasses, des cinémas, de beaux parcs, de belles maisons, de beaux apparts (moins chers qu’à Montréal), des gym à presque tous les coins de rue, ce n’est pas le désert comme la légende le dit. Bref, il y a tout ce dont j’ai besoin.

J’aime Laval parce que je n’ai pas à prévoir d’arriver 1 heure avant ma réservation au resto le samedi soir pour me trouver un stationnement. Je peux arriver en toute tranquillité 10 minutes en avance et me trouver une place.  Tu vas me dire de prendre le métro pour que je puisse lire mes livres, mais des fois c’est l’fun de pouvoir prendre sa voiture et d’avoir la liberté d’aller n’importe où n’importe quand sans attendre le bus ou le métro…surtout qu’en soirée le dernier wagon passe vers minuit 30.

J’aime Laval parce que c’est là où j’ai grandi. C’est là où ma vie a commencé, c’est là où je suis devenue la personne que je suis aujourd’hui. J’ai toujours vécu dans la même maison. Une maison qui me permet d’avoir une vue magnifique de la nature. Regarde un peu plus bas et tu en auras la preuve. Oui, cette photo je l’ai prise de mon balcon.

J’aime Laval parce que c’est tranquille. C’est beaucoup plus tranquille que Montréal. Il n’y a pas de trafic, pas de bruits de klaxons à tout bout de champ. Devine quoi? À Laval j’ai le droit de tourner à droite au feu rouge, mais pas à Montréal! BAM!

Au bout du compte, le choix reste le tien, mais si tu es au campus de Laval, tu n’as pas à t’en faire et te dire que tu n’auras rien à faire! Il est vrai que mon trajet est un peu plus long que celui de Camille (malgré qu’elle habite à Montréal, elle se trouve à 1 station de Laval HA!), Anthony ou Kim (qui vit directement dans les pavillons), mais je remercie Dieu pour la chance d’avoir un toit sous lequel dormir, je ne me mettrais pas à me plaindre pour le manque d’une ou deux choses à faire ici quand il y en a qui n’ont pas de quoi manger!

The following two tabs change content below.
Marie-Noël

Marie-Noël

Être humain frileux paradoxal à mi-chemin entre la boule d'énergie ambulante et la « freak » organisationnelle, j'adore parler... beaucoup... tout le temps. Impliquée à 100% dans tout ce que j'entreprends, lorsque je sors du campus de Montréal j’enfile mes 37 foulards et cours vers la ville lointaine de Laval pour rejoindre la chorale de ma communauté. Entre un Do dièse et un Ré, j'engendre les fous rires et mets de l'ambiance dans l'atmosphère souvent trop calme à mon goût. Je continuerais bien à écrire, mais on m'a dit max 75 mots.
Marie-Noël

Derniers articles par Marie-Noël (voir tous)

2 Commentaires
  • Cynthia
    Posté à 01:15h, 01 août Répondre

    J’habite à Montréal, mais je préfère Laval pour tous les points mentionnés!! 🙂

    • Marie-Noël
      Marie-Noël
      Posté à 01:18h, 01 août Répondre

      Et pour les gens qui y habitent hein! 😉

Écrire un commentaire