Les 5 meilleurs livres à lire dans le métro

2 minutes de lecture

Le trajet en métro est quand même long pour moi…mon point de départ est Laval, plus précisément la station Montmorency! Elle se trouve au sommet de toutes les stations…tu comprends donc ma peine! Passionnée de littérature québécoise (tu te rappelles, j’étais en littérature avant?), de livres, de lecture, je suis toujours bien équipée. C’est pourquoi, je partage aujourd’hui 5 de mes favoris.

1. L’odeur du café, Dany Laferrière.

Ce livre était une lecture obligatoire pour mon cours d’introduction à la littérature québécoise. Thank God que j’ai découvert ce chef-d’œuvre! Je passais tous mes temps libres à le lire. La lecture de ce petit roman est si fluide, si simple! En le lisant, c’est comme acheter un billet d’avion pour Haïti, mais moins cher. J’avais l’impression de vivre toutes les aventures du personnage et de ses amis au point de sentir la chaleur du pays jusqu’ici malgré la neige et les -40 degrés. Je peux te confirmer que ce ne sont pas toutes les lectures obligatoires qui sont plates!

2. La Scouine, Albert Laberge.

Si tu as déjà lu une œuvre du terroir tu sais que tu vas t’attendre à une histoire qui fait l’éloge de la famille, de la religion et de la terre paternelle, mais ce récit est complètement le contraire! C’est le premier livre gothique de la littérature québécoise. Même s’il a été écrit à l’époque du terroir, il ne baigne pas dans les mêmes traditions que les romans de cette époque.

 

3. Incendies, Wajdi Mouawad.

Pour avoir vu le film et avoir lu la pièce, je ne peux m’empêcher de vous conseiller cette magnifique œuvre psychologique! On entre tellement profondément dans le monde de Jeanne et Simon qu’il est impossible de ne pas ressentir leur douleur. On a envie de faire partie de l’histoire pour apaiser leurs angoisses ou encore pour les aider dans leur quête.

4. Les Belles-Sœurs, Michel Tremblay.

C’est une lecture légère, pas compliquée et qui n’a pas besoin de réflexion poussée. Tu fais juste suivre les journées de toutes ces femmes qui ne font que se plaindre de leur mode de vie. Avec la touche d’humour, c’est parfait pour passer le temps pendant les pannes sur la ligne orange!

5. Barbe bleue, Amélie Nothomb. 

J’ai tellement aimé l’histoire que je l’ai lue d’une seule shot! Bien installés dans un café, Georges et moi avions le nez dans nos bouquins. Il faisait des lectures de médecine et moi des lectures l’fun! L’univers d’Amélie Nothomb est toujours un peu étrange, ce qui nous transporte dans un monde complètement ludique. Je me suis très vite attachée à Satourine et je ne voulais pas fermer le livre avant de savoir comment son aventure allait se terminer. Georges avait fini sa partie puis était prêt à ce qu’on aille manger des sushis. Plongée dans mon monde bleu, je l’ai fait attendre une trentaine de minutes de plus pour en apprendre un peu plus sur ce locataire mystérieux….pour finalement finir l’ensemble du roman.

The following two tabs change content below.
Marie-Noël

Marie-Noël

Être humain frileux paradoxal à mi-chemin entre la boule d'énergie ambulante et la « freak » organisationnelle, j'adore parler... beaucoup... tout le temps. Impliquée à 100% dans tout ce que j'entreprends, lorsque je sors du campus de Montréal j’enfile mes 37 foulards et cours vers la ville lointaine de Laval pour rejoindre la chorale de ma communauté. Entre un Do dièse et un Ré, j'engendre les fous rires et mets de l'ambiance dans l'atmosphère souvent trop calme à mon goût. Je continuerais bien à écrire, mais on m'a dit max 75 mots.
Marie-Noël

Derniers articles par Marie-Noël (voir tous)

2 Commentaires
  • cinq
    Posté à 07:51h, 16 mai Répondre

    Selon quels critères seraient ces livres les meilleurs métropolitains ? Comment justifier leur placement ? Pourquoi avoir mis l’histoire de Satourine (sic) alors que tu l’as lu dans un café et non pas dans un métro ?

    • Marie-Noël
      Marie-Noël
      Posté à 22:21h, 16 mai Répondre

      Salut à toi!

      Je me suis basée sur des critères personnels, sur mes expériences. Je trouve ces lectures assez bonnes pour nous faire plonger dans l’histoire de sorte à nous faire oublier le temps entre chaque station. En ce qui concerne l’histoire de Satourine, je l’ai incluse parce que que j’aurais aimé lire dans le métro, mais vu que je n’ai pas eu le temps de le faire, je le conseille aux autres!

Écrire un commentaire