Un concentré intense d’UdeM

6 minutes de lecture

Rencontre avec Nikolas Gomez, une boule d’énergie positive qui étudie en langues modernes! Hyper-impliqué et incapable de tenir une seconde en place, il nous livre tous les recoins de sa vie pleine de couleurs!

Les Roger: D’où viens-tu?

Nikolas: Je viens de la Colombie! Je suis arrivée au Québec il y a 4 ans, et je me suis très bien intégré! En Colombie, j’étais dans une école privée bilingue, j’avais des cours de français de base. Quand je suis arrivé, j’ai fait des cours d’accueil où j’ai appris le français pendant 4 mois, puis je suis entré à la moitié du secondaire 4. J’ai ensuite fait mon Cégep en sciences pures.

LR: Peux-tu nous dire 3 caractéristiques qui te correspondent?

N: Souriant (on confirme!), mature, persévérant.

LR: Quel est ton premier souvenir à l’UdeM ?

N: Pendant la Semaine A, je voulais participer à toutes les activités! Il y avait un concours de photos, le principe était de se prendre en photo dans un cadre blanc SAÉ et de poster la photo sur les réseaux sociaux avec un «hashtag» . C’était la dernière journée où on pouvait participer. Je n’avais pas encore pris ma photo et je ne pouvais pas venir à cette dernière journée, mais je n’ai pas déclaré forfait! Je suis retourné à l’UdeM à la fin de la journée, alors qu’il n’y avait plus personne. Tous les cadres blancs avaient été enlevés. Finalement, à un des kiosques, j’ai vu qu’il en restait un accroché au toit, un peu cassé. Je l’ai alors réparé, j’ai réuni plein de petits papiers que j’avais gardé de la Semaine A et j’ai fait comme un sentier dans la petite forêt proche de l’UdeM, j’ai pris ma photo et je l’ai publiée juste avant l’heure limite, et j’ai gagné le concours! J’étais vraiment heureux! La morale est qu’il ne faut jamais abandonner!

LR: Comment as-tu décidé de faire un bacc. par cumul en langues modernes?

N: En apprenant le français j’ai vu que j’étais bon en langues, j’ai donc choisi d’étudier là-dedans! Je l’ai toutefois compris tout juste une semaine avant la date de fermeture des inscriptions à l’université. Avant ça je pensais aller en architecture ou en génie environnementale, totalement différent!

LR: Les points positifs et négatifs de ton programme?

N: Ce que j’aime de mon programme, c’est que je peux choisir mes cours. De plus, les profs s’adaptent au niveau des élèves, donc chacun progresse à sa vitesse. Ce que j’aime moins, c’est qu’il n’y a qu’un seul prof en charge des cours de portugais car l’université investit très peu dans ce programme. De plus, j’aimerais partir en échange, mais puisque je fais 3 mineurs, ce n’est pas vraiment possible.

Les petits pots de Première moisson, le lieu de l'entrevue...

LR: Comment se sont passées tes initiations?

N: J’ai participé aux initiations du programme d’études allemandes et hispaniques, car j’avais un cours de portugais. C’était vraiment drôle! On a du manger des trucs bizarres, on a fait des jeux et des courses sur le campus, ce qui nous a permis de connaitre plein d’endroits importants sur le campus!

LR: Comment as-tu réussi à tes faire des amis ?

N: Udemonde! C’est une organisation de l’UdeM qui organise plein d’évènements! Il y a principalement des étudiants internationaux, qui viennent de plein d’endroits dans le monde! Ça permet de créer des liens très rapidement!

LR: Es-tu impliqué sur le campus?

N: Je suis TRÈS impliqué sur le campus! Tout d’abord, je fais beaucoup de bénévolat à l’AHC : pour les paniers de noël par exemple, mais surtout pour la semaine interculturelle! J’ai été animateur des soirées de pré-ouverture et d’ouverture en novembre et février! Autre chose, le 6 avril dernier, j’ai donné une conférence dans le cadre de l’atelier Sud/Nord de l’AHC sur la Colombie. Je suis également instructeur de zumba au Cepsum!

Je pense que pour profiter de la vie sur le campus, il faut connaitre les ressources qui sont offertes. Certains étudiants trouvent que les cours, c’est pas agréable et ça demande trop de temps et de travail, mais ça fais aussi partie de la vie étudiante! Il faut faire de son mieux, se rapprocher des profs qui sont disponibles pour nos questions, et aussi des autres étudiants!

LR: Et concernant ta vie hors campus?

N: Je travaille dans un restaurant dans la petite Italie mais j’aimerais travailler à Aux Vivres (engagez-le quelqu’un!). Je suis un peu hybride entre végétarien et végan car je mange du poisson mais pas de produits laitiers! J’aimerais aussi travailler comme Ambassadeur de la rentrée (et il le sera) et comme chargé de projet à l’AHC!

Quand on vous disait qu'il était souriant... En voilà la preuve!

LR: Tu fais 3 mineures en langues : qu’est-ce que tu comptes faire avec ça?

N: Au début, j’ai commencé à étudier les langues simplement parce que ça me plaisait, bien que je ne savais pas trop où je m’en allais. Maintenant, je vois toutes les possibilités que ces études m’amènent. Je ne pense pas me spécialiser dans une des langues que j’étudie, et être professeur ne m’intéresse pas. J’aimerais plutôt poursuivre mes études dans un certificat en coopération internationale puis travailler dans un organisme international. J’aimerais aussi faire une maîtrise en communication. Je laisse toutes les portes ouvertes et j’attends les opportunités. Dans la vie, il peut arriver qu’on change de voie, qu’on se trouve une passion. J’ai donc un plan, mais je suis ouvert aux changements possibles! Je veux juste faire ce que j’aime.

LR: Comment occupe-tu tes fins de semaines?

N: Ça varie vraiment d’une semaine à l’autre! J’aime aller manger dans des restaurants végétariens ou végétaliens avec mes amis, j’aime aussi sortir dans des clubs. J’aime également aller voir des films.

LR: Quel est ton endroit préféré sur le campus?

N: J’adore marcher sur la montagne, regarder le paysage…

LR: Quelle est ta couleur de brosse à dents ?

N: J’ai deux brosses à dents : une bleu foncée et une bleu pâle!

LR: Où aimes-tu prendre ton café?

N: Je le prépare chez moi! Mais ça m’arrive d’en prendre un au café Van Houtte, au deuxième étage de Jean Brillant. D’ailleurs, je prends toujours un café vanille française!

Juste parce qu'on est amour avec la nourriture, et que Première moisson est fort pour nous appâter!

En tout cas, nous on a remarqué deux choses qu’on partage avec Niko : Camille parle italien et Kim vient d’un pays chaud, comme lui! On aime ça, nous, les points communs. Et toi, est-ce que tu t’es retrouvé dans le témoignage de Nikolas? Hésite pas à nous le dire en commentaires!

Entrevue réalisée par Camille et Kim

The following two tabs change content below.
Les Roger

Les Roger

Les Roger

Derniers articles par Les Roger (voir tous)

Il n'y a pas de commentaire

Écrire un commentaire