Comment protéiner sa fin de session à la Marilou

5 minutes de lecture

Avec la fin de session qui arrive à grands pas, l’idéal serait d’éviter au maximum la procrastination et d’avoir une hygiène de vie impeccable en mangeant équilibré et en dormant assez. Ceci dit, on sait tous clairement que… ça n’arrivera pas. Du moins, pas pour moi.

Ça fait déjà 4 fins de session au travers desquelles je suis passée, et cette cinquième ne m’apparaît pas vraiment différente des autres. Je ne sais pas pour vous, mais je suis quasi-incapable d’être efficace dans mes études à la maison. Il y a deux explications: le frigo et mon lit. En bref, j’excelle dans ce que l’on appelle le « nettoyage » de frigo et les siestes « power nap ».

Mon problème, c’est que j’en abuse. Soit je ne me lève pas et que je traine sous la couette, soit je mange aux 5 minutes pour combattre l’ennui auquel je fais face lors de mes sessions d’étude. Un bon moyen pour procrastiner est de me faire des dîners un peu trop gastronomiques pour accompagner mes après-midi dans mes livres. Bien que le temps me manque, je trouve toujours une bonne raison pour me faire une entrée, un premier plat, un plat principal et un dessert. Au bout du compte, j’ai passé deux heures dans ma cuisine en espérant me remonter le moral et pour me faire plaisir; or j’ai fait ma perfectionniste pour que ça soit bien beau et j’ai tellement mangé que la période de digestion m’endort. Me revoilà dans mon lit à faire une trop-longue-power-nap. OUPS.

À vous qui êtes peut-être aux prises avec ma vilaine maladie, j’ai testé deux recettes de Trois fois par jour, à la demande générale des fans de Marilou. Je vous propose donc ces recettes rapides, pas chères, sans arachides, sans gluten, sans  lactose, sans t (…) et en plus, il y en a une végétarienne. Les titres sont aussi pas mal « fancy », si ça peut vous aider à mieux vous sentir alors que vous dégusterez le tout devant vos interminables lectures.

Ne criez pas à l’aide, je sais que c’est écrit avec tofu et que les « deviled eggs » de votre grande-tante n’en contiennent sûrement pas. Moi qui n’avais jamais touché au tofu soyeux de ma vie, j’étais un peu réticente quand j’ai lu les ingrédients. Bonne nouvelle: on ne le goûte même pas et la texture de la farce des œufs est agréable en bouche. Et en plus Marilou a su me convaincre avec ses trois arguments infaillibles pour faire sa recette:

1. C’est une façon originale d’intégrer le tofu à votre menu et surtout de faire découvrir ce produit aux sceptiques de ce monde.

2. Elle est encore plus goûteuse que la recette traditionnelle d’œufs farcis et meilleure pour la santé.

3. Elle ne prend que quelques minutes à préparer et ne salit pas trop de vaisselle. 

En fait, c’est le troisième qui m’a accrochée. Un peu paresseuse ou à la recherche d’anti-procrastination? OUPS.

INGRÉDIENTS

  • 6 œufs
  • 1 c. à soupe de vinaigre blanc
  • 1/2 tasse de tofu soyeux (ça se trouve dans presque toutes les épiceries, pas de stress)
  • Le jus d’½ lime (j’ai mis du citron)
  • 3 c. à soupe mayonnaise maison ou du commerce
  • 1/2 c. à thé de miel
  • 1 c. à thé de poudre de cari
  • 1 cube de 1 cm de gingembre frais, râpé finement
  • 1 c. à soupe de coriandre, fraîchement hachée
  • 1 c. à soupe de ciboulette, émincée (j’ai utilisé des échalotes et c’est tout aussi bon!)
  • Sel et poivre
  • 1/2 c. à thé de paprika fumé, pour servir

 

ÉTAPES

1- Remplir une casserole d’eau, ajouter le vinaigre puis porter à ébullition.

2- Verser les œufs délicatement dans l’eau bouillante puis laisser mijoter pendant 11 minutes. Égoutter, laisser refroidir puis écaler les œufs.

3- Couper les œufs en deux puis retirer délicatement le jaune à l’aide d’une petite cuillère.

4- Dans un petit bol, combiner les jaunes d’œufs et le reste des ingrédients, sauf le paprika fumé.

5- Bien mélanger le tout puis assaisonner généreusement de sel et de poivre.

6- À l’aide d’une cuillère, farcir les œufs puis saupoudrer de paprika.

7- Servir.

J’ai été super satisfaite du résultat: c’est rapide – une vingtaine de minutes -, c’est tout mignon et c’est bien bon.      Check: ça passe le test. ✓

Bon j’avoue que je l’ai un peu choisie pour son titre cette belle salade. Et aussi pour l’efficacité de sa préparation. Le temps de faire mon riz, les autres ingrédients étaient coupés et la vinaigrette préparée. Un petit 20 minutes et c’était prêt dans mon assiette.

INGRÉDIENTS

  • 1 tasse de riz basmati
  • 2 tasses d’eau
  • 1/4 de tasse de noix de cajou
  • 1/4 de tasse d’oignons verts, hachés
  • 1/4 de tasse de raisins secs
  • 1/4 de tasse de poivrons rouges, coupés en dés
  • 1/4 de tasse de céleri, haché
  • 1/2 tasse de fèves germées
  • 1/2 tasse de jeunes épinards
  • Sel et poivre, au goût

 

POUR LA VINAIGRETTE

  • 1 c. à thé d’huile de sésame grillé
  • 1/4 de tasse d’huile végétale
  • 5 c. à soupe de tamari
  • 2 c. à soupe de miel

 

ÉTAPES

1- Rincer le riz sous l’eau froide et égoutter.

2- Verser le riz et l’eau dans une casserole puis porter à ébullition.

3- Baisser la température au minimum, couvrir puis poursuivre la cuisson pendant 15 minutes, sans brasser. Retirer du feu, transférer dans un saladier puis laisser tempérer.

4- Dans un bol, mélanger tous les ingrédients « pour la vinaigrette » puis verser sur le riz.

5- Ajouter le reste des ingrédients, bien mélanger, rectifier l’assaisonnement puis déguster.

*Petit conseil: si vous prévoyez faire de la salade pour la manger plus tard que le lendemain, attendez avant d’ajouter les raisins secs. Moi je ne l’ai pas fait et ils se sont rapidement engorgés de vinaigrette. Bref, rajoutez-les la veille pour qu’ils demeurent fermes.

Bon goût, bon prix et rapidité de préparation. Check: ça passe le test aussi. ✓

L’important, c’est de ne pas lâcher prise et de se dire que ça va finir un jour cette session. Tant qu’à manger des sandwichs au beurre d’arachides ou à s’acheter des barres protéinées pour passer au travers des semaines qui restent, ça vaut la peine de se faire un peu plaisir, pour pas cher et sans se coller le palais.

Puis si vous êtes pas trop Marilou, il y a aussi des recettes d’étudiants sur le site des nutritionnistes des SAÉ. Bon app!

The following two tabs change content below.
Camille

Camille

Fan finie de Pink Floyd depuis trop longtemps, je ne pourrai pas non plus vous cacher que j’ai un faible pour la caféine (chocolat inclus). Mon amour pour l’Italie en est partiellement responsable; pour le reste, je n’oserais jamais avouer que c’est pour me garder éveillée en cours à 8h30. Globe-trotteuse à temps partiel, je fais continuellement le plein d’énergie au travers de mes escapades et de mes rencontres, tant à l’étranger que dans mon cher Montréal.
Camille

Derniers articles par Camille (voir tous)

Il n'y a pas de commentaire

Écrire un commentaire